COMMENT SAUVER NOTRE PRÉCIEUX TEMPS ?

GAGNER DU TEMPS AU QUOTIDIEN

Il faut faire un constat sans appel, nous vivons aujourd’hui en société où nous n’avons jamais eu autant de temps pour les loisirs – pour ce que nous voulons faire vraiment. Nous avons aujourd’hui le temps de prendre le temps et pourtant nous avons une myriade d’activité qui nous font oublier toutes les avancées technologiques qui nous ont permis – aujourd’hui – d’avoir plus de temps pour nous. J’ai gardé pour vous 9 astuces qui vous permettront de gagner du temps au quotidien et d’en avoir davantage pour vous.

1. LA DEMISSION FACE AUX « TO DO LIST »

Je suis un des premiers à utiliser des listes pour organiser ma journée et mon temps et pourtant je me suis rendu compte, comme beaucoup de gens avant moi, que cela induit finalement un cercle infernal et un rapport non qualitatif et même douloureux par rapport au temps.

Une tentation trompeuse

Le temps pousse à un besoin constant d’organisation. Cela permet d’avoir un contrôle. Je suis devenu un pro des « to do list » sans même avoir eu besoin de faire appel à un coach ou à une formation de gestion du temps. Et j’ai dû – à l’utilisation – me rendre compte d’une chose : je faisais fausse route !

Des outils trompeurs

Un plan d'organisation de la journéeL’apparition des « to do list » provient principalement du management, du fordisme et du taylorisme qui ont véritablement rationalisé le temps. Dernièrement, vous avez certainement entendu parler du Lean management qui vise à réduire toutes les activités à leur simple mesure. Pouvoir extraire le maximum de choses en un minimum de temps pour toute chose ou tout projet. Tout cela – convenons-en – a permis des avancées industrielles sans précédent et une libération des humains par un substitut plus qualitatif que lui : la machine.

L’effondrement des temps individuels

La mise en place d’un tel procédé a eu des répercussions énormes sur le temps des individus. Alors qu’auparavant, le temps libre et le temps, de manière générale, se régulaient de manière très facile et très naturellement ; plus tard, la plongée dans l’ère industrielle et la rationalisation du temps à outrance a complètement investi l’espace privé. Un constat sans appel en est ressorti :

 

« Plus on rationalise le temps, plus on a l’impression qu’il se raccourcit et que finalement il nous échappe. »

 

Le bémol des « to do list » et la rationalisation du temps

Utiliser la raison nous rassure et permet d’exercer un contrôle. Si de manière rationnelle cela paraît rassurant, en réalité, c’est totalement destructeur, déresponsabilisant et fragilisant.  En effet, c’est accepter de ne plus se faire confiance dans la gestion du temps, de ne plus prendre le temps de respirer, de ralentir ou même d’accélérer.

 

2. ÊTRE A L’ECOUTE DE SON PROPRE RYTHME

Prendre le temps de s’écouter, comprendre, appréhender son rythme personnel. C’est faire comme les nageurs de longues distances, comprendre son propre rythme de respiration et l’adapter à sa nage pour sortir de l’eau reposé et serein et pas fatigué ou exténué.

Chacun a besoin d’écouter son propre rythme intérieur. Être à l’écoute de soi, c’est faire le choix de grandir. C’est faire le choix de ne pas accepter les choses comme elles se présentent à vous mais bien de faire le choix d’être proactif et de décider ce que vous voulez vraiment.

L’influence de l’environnement

Combien de fois n’avez-vous pas eu cette influence qui vous pressait comme un citron? Ces petites phrases, souvent courtes mais pourtant avec un sens très lourd de conséquences :

  • Calme-toi !
  • Pas maintenant !
  • Attends-moi !
  • Ne soit pas si lent!
  • Dépêche-toi !
  • Ralenti !

La seule vraie cadence

Il existe un rythme personnel qui est le vôtre et qui ne ment jamais. C’est le rythme de votre respiration. C’est ce qui donne l’oxygène à vos cellules. Il permet à tout votre corps de vivre. La respiration, c’est le berceau du rythme. Faire le choix d’écouter votre propre cadence, c’est faire le choix de vivre votre vie à votre rythme.

 

3. VALIDEZ L’AUTORISATION POUR PRENDRE LE TEMPS

Combien de fois n’ai-je pas eu des clients qui ont un problème avec le temps qui passe ? Si je devais encore m’en convaincre, il suffit de voir l’intérêt que suscite les articles par rapport à la gestion du temps que je poste sur mon blog mais que l’on peut également retrouver dans de nombreux sites Internet. La gestion du temps concerne tout le monde et personne n’est à l’abri.

Écouter et comprendre

La plupart du temps quand je rencontre des personnes qui ont un grand besoin de temps, elles parlent très vite, arrivent souvent en retard aux séances, sont les premières à me demander de pouvoir quitter la séance plus tôt car elles ont un rendez-vous qui suit, sont toujours les mêmes à ne pas avoir coupé leur téléphone pendant la séance, sont également les personnes qui ont le plus de mal à se concentrer sur des exercices parfois très simple que je leur donne ou sont également les premières à rechercher toutes les solutions possibles et imaginables pour avoir plus de temps pour soi. Qui leur en voudrait ? Elle semble tellement en manquer.

Une autorisation toute simple

Souvent, une des premières choses que je leur dis par rapport à la gestion du temps, c’est de tout simplement prendre du temps. Je leur donne l’autorisation complète de pouvoir profiter de la prochaine soirée qui pourtant semble déjà rempli outre mesure. Ils ont l’autorisation de réaliser enfin ce week-end qu’ils veulent faire avec leur conjoint depuis plusieurs mois voire des années pour certains. Je les autorise à prendre cette semaine de vacances qu’ils se refusent depuis des années.

 

« Je vous autorise à prendre du temps pour vous. »

 

4. APPRENEZ A NE RIEN FAIRE DU TOUT

Combien de personnes ne comprennent pas cette simple phrase : « ne rien faire du tout ». Je suis toujours abasourdi par la mauvaise compréhension de cette phrase. Qu’est-ce qui est si difficile à comprendre ?

Ce n’est pas d’être sur votre téléphone ou devant la télévision

Beaucoup pensent que ne rien faire c’est pouvoir rester dans son fauteuil à regarder la télévision sans but précis ou à être sur son téléphone à nouveau sans aucun objectif préalable. Non, ce n’est pas ça.

Ce n’est pas prendre des vacances où l’on fait la crêpe sur la plage

Non, cela demande de vous bouger et de réserver des vacances avec le but, peut-être, de vous reposer. Non, ce n’est pas cela non plus.

Qu’est-ce que « ne rien faire » ?

C’est vous asseoir, vous allonger et procéder à ce que j’appelle un arrêt sur image. Regardez tout simplement autour de vous, sentir les choses comme la chaleur qui vous environne ou bien le froid. C’est aussi sentir le vent sur votre visage et dans vos cheveux.

Ne rien faire, ça peut également être sortir de chez soi et se balader dans la rue sans avoir un objectif spécifique.

Sentiment de paix

En bref, ce sont tous ces instants auxquels vous ne pensez jamais et qui vont pourtant vous permettre de vous retrouver avec vous-même. De ressentir qui vous êtes, de prendre conscience de votre réalité et du fait que vous êtes un être vivant qui s’écoute. C’est aussi comprendre que vous êtes un être qui, parfois, peut être dans une tempête intérieure et qui a besoin de calme et de sérénité pour se retrouver.

Faire le vide

S’il y a un objectif spécifique qui est défini par le fait de ne rien faire c’est de sentir ce vide corporel, mental et de l’appréhender. Être à l’écoute de ce vide demande de la concentration tout autant qu’un relâchement. Même si l’exercice n’est pas facile, il permet de vous aligner intérieurement, retrouver une sérénité pour continuer à vous épanouir pour grandir et réussir.

Une prise de recul

Pouvoir ne rien faire du tout c’est accepter une vie saine et de s’ouvrir à une prise de recul. C’est prendre quelques instants pour se découvrir à nouveau.

 

5. Prenez des garanties de tranquillité

CalmeCombien de personnes ne me disent pas qu’elles ne sont jamais tranquilles ?

Il y a toujours tous ses impératifs de la vie qui semblent toujours plus importants que les choses les plus importantes que l’on a à faire dans notre journée.

Je pense notamment au téléphone, aux emails, aux demandes répétées de collaborateurs et de supérieurs sur des sujets divers. C’est sans compter les emails que nous recevons constamment. Bref, les interférences dans votre emploi du temps ne manquent pas et pourtant il y a une manière très simple de les gérer.

Gérer votre téléphone

J’ai une règle tacite lors de mes rendez-vous personnels et professionnels c’est que mon téléphone passe en mode avion. De cette manière je suis 100 % disponible pour la personne avec laquelle je parle. Je vais à l’essentiel et je ne me laisse pas distraire par mon téléphone et toutes ses applications qui pourraient accaparer mon attention.

La conséquence est très simple : tous mes appels sont redirigés vers ma boîte vocale et tous les messages sont mis en attente jusqu’à ce que je reprenne mon téléphone.

J’ai toujours eu en tête que mon téléphone est un outil à mon service et non l’inverse. En conséquent, c’est à moi, et à moi seul que revient la décision de le gérer correctement.

La gestion de ma boîte email

Lorsque je travaillais pour des multinationales, je recevais des centaines d’emails par jour et je n’avais jamais beaucoup de temps pour les gérer. La plupart de ceux-ci portait d’ailleurs des informations qui ne demandaient aucune suite.

La réception de ces emails se faisait automatiquement dans ma boîte en ligne et je n’avais aucune obligation de les lire directement. Afin d’augmenter grandement ma productivité, je me suis assigné des heures fixes durant lesquelles je lisais mes emails et j’y répondais pendant un laps de temps bien précis.

Les résultats ? J’ai acquis une tranquillité au bureau que personne n’avait, rien qu’en gérant mon téléphone et mes e-mails. J’ai augmenté ma productivité de plus de 200 %. C’est d’ailleurs toujours ce que je fais aujourd’hui sauf que j’ai délégué toute une partie de la gestion de mes emails.

 

« Soyez les gardiens de votre tranquillité ! »

 

6. Rester tout le temps en mouvement

Pour gagner du temps, il est très important que vous restiez en mouvement constant. Vous ne serez pas productif – tant au travail que dans votre vie personnelle – si votre corps n’est pas capable de réaliser tout ce que vous voulez.

Manger sainement

Manger sain pour vivre sainFaut-il vraiment le rappeler ? A chaque mode de vie correspond un régime bien particulier. Une personne travaillant dans la construction et ayant un travail très physique ne mangera pas du tout de la même façon qu’une personne qui aura un travail sédentaire dans un bureau. Le type de métier demande une approche nutritive très différente car les besoins énergétiques du corps sont totalement différents. Prendre une consultation en nutrition est un investissement majeur pour votre vie. Ne le négligez pas, c’est toute votre vie qui peut en être changé.

Faites du sport

Que vous ayez un travail physique ou non il est très important que votre corps puisse faire une activité sportive régulière sans stress. Si vous avez une activité sédentaire, il sera alors préférable de réaliser des sports comme la course à pied, le football, le basket-ball, le volley-ball, etc. Ces sports mobiliseront une grande partie de vos muscles avec une utilisation fréquente du cardio. A l’inverse, si vous avez déjà un emploi du temps très physique, il sera préférable de faire des sports plus soft comme la natation, le vélo, la marche à pied, le kayak … qui seront des sports qui viseront surtout à vous détendre et à augmenter votre niveau de sérénité.

Bouger dès le matin

Le meilleur moment de la journée pour vous mettre en mouvement est le matin au pied du lit. C’est le meilleur moment que vous puissiez offrir à votre organisme pour le sortir de la torpeur de la nuit et le mettre en pleine énergie pour une journée productive. Donnez-lui 10 à 15 minutes de sport tous les jours et vous verrez des changements extraordinaires dans votre vie. C’est aussi un très bon moyen d’agrandir votre zone de confort.

 

7. Répartissez astucieusement vos congés

Nombreuses sont les personnes qui attendent leur période de congés avec impatience. Il est de coutume de vouloir la plus longue période de congé en une seule fois car on estime que c’est la ligne d’arrivée d’une année de travail et qu’on l’a bien mérité. C’est pourtant une erreur!

Trop de congés d’affilée déstructure votre vie

De nombreuses études ont démontré qu’il est préférable d’avoir de nombreuses périodes de congé courtes plutôt qu’une seule longue période. En effet, il est beaucoup plus judicieux de vous réserver des pauses à différents moments de l’année plutôt qu’à un seul. Votre année doit vraiment être perçue comme une course de fond dans laquelle vous avez besoin de périodes de repos. Elle ne s’apparente pas du tout – comme beaucoup le pensent – à un sprint de courte durée sans récupération possible.

Favoriser les destinations intelligentes

Si vous avez la possibilité de partir hors des congés scolaires, il est très judicieux pour vous de le faire tant au niveau de l’affluence des lieux que des prix que vous obtiendrez.

Aussi, préférez prendre des vacances au soleil l’hiver et des vacances au frais ou au froid l’été. Cela permet d’avoir une meilleure balance de luminosité pour toute votre année. Votre rythme corporel est fortement sensible à la luminosité et appréciera grandement un bon rayon de soleil pendant une période froide et peu lumineuse d’hiver.

Changer d’environnement autant que vous pouvez

Je ne veux pas dire par-là qu’il s’agisse de partir en vacances dès que possible. Ce n’est pas non plus une question financière mais bien d’organisation.

Laissez-moi vous expliquer mes mois d’été :

L'énergie de la natureDepuis quelques années je pars très rarement les mois d’été car ce sont les mois les plus productifs pour moi et pendant lesquelles je peux profiter d’un environnement différent de celui que j’ai toute l’année.

J’ai une famille, des sœurs, un frère, des cousins, des grands-parents, etc. Ils ont tous en commun de partir pendant la période estivale et donc de laisser leur maison et appartement non habité pendant différentes périodes de quelques jours à un mois complet. Et bien, j’ai tout simplement exposé à plusieurs de ces personnes que j’étais volontaire pour garder leur maison pendant leur absence. Je suis dès lors présent comme concierge, et je m’engage à dormir toutes les nuits chez eux.

Cela a un double avantage : ils n’ont pas à se soucier de la sécurité de leurs biens personnels et de leur maison pendant leur absence car j’y suis pendant des périodes assez longues. La plupart du temps, je m’occupe même de leurs animaux de compagnie comme les chiens et les chats (pour ne citer que cela). Ensuite, cela me permet de vivre dans des environnements de travail très différents et propices à la créativité. C’est d’ailleurs durant cette période que ma capacité rédactionnelle est la plus élevée.

Répondre à un besoin d’évasion

Le plus important dans ce cas de figure est de vraiment partir dans des lieux que vous ne connaissez pas. C’est d’ouvrir les possibilités et surtout – et principalement – de vous évader. Vous n’avez pas la possibilité de faire cela dans des logements comme je le fais. Pas de panique ! Rendez-vous pour une petite randonnée d’une heure dans un parc dans lequel vous n’avez jamais été, prenez votre vélo et partez à la découverte d’endroits que vous n’avez jamais visité. Allez visiter votre ville comme un touriste le ferait. Je peux vous assurer qu’elle regorge de bien des surprises.

 

8. Planifier tous vos loisirs

Combien êtes-vous à ne pas avoir un seul loisir dans votre vie ? Je connais déjà votre réponse : vous n’avez pas le temps !

Planifier vos loisirs est pourtant la seule et unique manière de pouvoir en avoir et même d’en avoir plusieurs. Je vous suggère d’ailleurs de les noter dans votre agenda avec un degré de priorité maximum car sans cela, ce seront les premières activités que vous ferez sauter quand vous aurez besoin de dégager du temps dans votre emploi du temps.

Prenez la liberté de vous donner chaque jour une activité spécifique. Octroyer vous plusieurs activités sur une semaine et appliquer cela chaque mois pendant 12 mois. C’est la seule et unique manière de pouvoir profiter à fond de vos loisirs.

Exemple :

  • Lundi : lecture de mon livre préféré
  • Mardi : balade à pied de 30 minutes autour de chez moi
  • Mercredi : préparation d’un superbe repas pour me faire plaisir
  • Jeudi : Sortie cinéma pour être au courant de toutes les nouveautés cinématographiques
  • Vendredi : aller prendre un verre avec un collègue ou un ami
  • Samedi : matinée sportive : piscine et vélo alternés une semaine sur deux
  • Dimanche : grasse matinée et repos de la semaine

Trouver un hobby ?

Vous faites partie des personnes qui n’ont jamais eu de hobby et qui ne savent pas comment s’y prendre. C’est très simple ! Donnez-vous six mois pour tester le maximum de choses qui vous font envie et ensuite choisissez-en quelques-unes pour terminer votre année. Ne gardez que les loisirs que vous faites par plaisir. Ce n’est pas un travail, et même si parfois vous y aller avec les pieds de plomb, vous vous sentirez tout de même épanoui de réaliser ce loisir.

 

9. Offrez-vous une soirée par mois pour vous seul

Soirée d'étéJe serais tenté de dire que ce conseil s’adresse surtout aux gens surmenés. En première ligne, on retrouvera les parents avec des enfants mais aussi les cadres qui ne savent jamais s’arrêter de travailler.

La solitude n’est pas une punition au contraire c’est parfois une véritable bénédiction. Vous sentez véritablement un stress permanent car il y a toujours du bruit  à la maison et vous souhaitez véritablement trouver une bouffée d’air dans votre vie.

Il n’y a que vous qui puissiez vous sortir la tête hors de l’eau. Il est temps de prendre le taureau par les cornes et de vous octroyer un soir par mois au cours duquel vous ne serez pas du tout dérangé. Faites le choix de vous offrir pour cette soirée ce que vous voulez précisément :

  • Un massage
  • Un bon film
  • Un verre avec un ami
  • Prendre part à une soirée
  • Un bon bain
  • Lire un bon livre
  • Un bon restaurant
  • Une promenade dans les bois
  • Un moment de shopping
  • Dormir sans réveil

Je terminerai alors sur cette citation par rapport aux temps :

 

« A tout, il faut octroyer du temps »

 

Merci de votre lecture, n’hésitez pas à partager, à commenter et à me laisser vos trucs et astuces pour la gestion du temps.

À très bientôt