COMMENT VAINCRE SA TIMIDITÉ ?

Passer au-dessus de sa timidité

Plusieurs d’entre vous m’envoie des e-mails en me demandant comment vaincre leur timidité ?

Ils m’expliquent que pour eux c’est un véritable frein dans leur vie et plus spécifiquement dans leur développement personnel. Cela semble les poursuivre dans tout ce qu’ils font et à chaque fois qu’ils connaissent une avancée dans un domaine, ils se retrouvent constamment confrontés à leur timidité.

Ça semble inéluctable

Vous m’expliquer cela en termes d’inéluctabilité. Comme si votre timidité était le frein à tout ce que vous imaginez comme possible dans votre vie. Il est vrai que cela peut être une limitation et qu’elle peut parfois s’avérer difficile à surmonter. Et pourtant,…

Nous sommes tous soumis … au jugement, qu’il soit de nous-mêmes ou des autres. Lorsque l’on rencontre un individu que l’on appellera pour l’occasion un ou une inconnue, il y a un grand nombre de questions qui éclosent dans notre esprit :

  • Que pense-t’elle de moi ?
  • Il/elle va sûrement trouver mon pull ringard
  • Je dois être mal coiffé, il/elle me regarde bizarrement
  • J’ai dû faire une rature dans mon maquillage
  • C’est quoi ces chaussures ?
  • Il ou elle n’a pas trop suivi la mode avec ses lunettes
  • Non mais il est tout le temps sur son téléphone

Bref, vous l’aurez compris, lorsque vous rencontrez quelqu’un, tout le monde se demande tout de suite ce qu’il ou elle pense de nous. La manière dont elle nous perçoit. Il y a d’office un jugement qui se fait dans les 10 premières secondes d’une rencontre. Certains appelleront cela un jugement tandis que d’autres diront qu’ils se sont fait une idée sur la personne en ne la voyant rien qu’une fois.

Un réflexe – cependant – normal

Il est très important de comprendre que ce réflexe de jugement, de se faire une idée sur les autres, d’imaginer que les autres pensent quelque chose de nous, etc. est en fait tout à fait normal!

Cela répond à notre besoin de sociabilité

Jeune fille blonde timide à l'extérieurNous sommes – ce qu’il est communément courant d’appeler – des animaux sociaux. Nous avons besoin de vivre entouré d’autres humains et de sentir cette influence autour de nous. Tout le monde s’accordera à dire que le jugement sera plus ou moins fort selon la personne ainsi que l’analyse qu’elle fera de nous.

Oui, mais ça veut dire qu’il y a un autre problème alors ?

Tout à fait. Si ce questionnement, ce jugement, cette idée que se font les autres de toi t’empêche totalement de respirer, te force à rester cloîtrée chez toi, t’amène constamment une boule au ventre dès que tu imagines rencontrer d’autres personnes, et bien je dois te dire que ce n’est pas un problème de timidité mais bien un problème d’affirmation personnelle.

Un profond doute

Il y a en toi tout un questionnement qui se pose et qui t’amène à mettre en place une boucle dans laquelle tu as beaucoup de mal à sortir. Cette boucle est entretenue par une seule et unique chose : le doute.

Il est très important de comprendre que ce doute n’existe que parce que tu lui donnes de la place. Tout le monde a des doutes. Celui qui te dira le contraire n’est qu’un prétentieux ou un menteur. Sache cependant que le doute est nécessaire à la vie personnelle et à la vie en société plus principalement. Le fait d’entretenir ce doute de manière ponctuelle ou continuelle induit surtout que tu manques de confiance en toi.

Maintenant que tu as compris les tenants et aboutissants de la timidité, du doute et du manque de confiance en soi, je voudrai revenir à la problématique initiale face à la timidité.

Je tiens plus principalement à t’expliquer comment vaincre ta timidité pour te donner une chance d’apprécier la vie autant que d’être apprécié des autres et de toi-même mais surtout à ta juste valeur. Cela tient en une phrase :

« Oser être soi-même face aux autres. »

Voyons comment faire pour ne plus être timide et établir des relations saines autant en séduction que dans ta vie personnelle et/ou professionnelle.

Posons les bases d’une bonne réflexion

Commençons par la légitimité

Il est très important que tu comprennes que tu as autant de légitimité que tout autre être humain sur terre. C’est une valeur très importante qui appartient à chacun dès la naissance. Tu as ta place dans notre monde. C’est ta légitimité. Elle t’appartient et elle fait partie intégrante de toi-même. Ta légitimité existe tout simplement parce que tu existes. De par la reconnaissance de ta propre légitimité, tu reconnais en même temps la légitimité de tous les autres êtres humains avec lesquels tu vis sur la planète.

Poussons le raisonnement plus loin

Comment peux-tu admettre que les autres ont une légitimité mais que toi tu n’en aies pas ? Pourquoi les autres auraient-ils le droit de vivre, de s’exprimer, de se développer, de grandir et de réussir ? Pourquoi leur vie serait-elle plus intéressante que la tienne ? Sur quels critères te bases-tu pour dire qu’un Homme est supérieur à un autre ? Pourquoi les opinions des autres devraient primer sur les tiennes ?

Toutes ces questions mènent à la même réponse : la légitimité! Elle nous appartient personnellement et nous sommes responsables de la légitimité de tous les autres.

Une réflexion primordiale

En effet, il faut comprendre que la timidité est directement liée à une image négative de soi. Et c’est dans cette même perspective qu’il faut comprendre qu’il n’y a qu’un seul responsable à cette timidité : toi et uniquement toi. Il est inutile de blâmer quelqu’un d’autre pour ta timidité. Elle est présente et manifeste l’image négative que tu entretiens avec toi-même.

Il n’y a que toi qui fasse une distinction et une catégorisation des gens en fonction de leur normalité

Oui, il faut donc comprendre que tu es le seul responsable pour mettre certaines personnes sur un piédestal alors qu’en fait elles sont totalement normales. De plus, il est fort probable que parmi ces mêmes personnes, il y en ait plusieurs qui n’aient pas plus de confiance en eux et/ou une meilleure image d’eux-mêmes que toi.

Un deuxième raisonnement à retenir

Ensuite, il est important de comprendre la personnalité de chacun. J’ai pour habitude de dire que les goûts et les couleurs ne se discutent pas car ils appartiennent à chacun. En tant qu’êtres humains, nous avons tous :

  • Une couleur préférée
  • Un plat favori
  • Des vêtements que nous aimons porter
  • Une coiffure qui nous va bien
  • Une façon de nous chausser
  • Un type de conduite en voiture
  • Une préférence pour un style de vacances
  • Un genre de films
  • Des goûts personnels pour le sexe opposé
  • Etc.

Je pourrais te dire et te faire une longue litanie sur le fait que tout être humain est totalement différent mais pour être vraiment franc avec toi je dois surtout t’avouer que je n’aime pas le terme différent. Selon moi, chaque être humain est unique et c’est pour moi cela qui fait la richesse d’une société, d’un pays, d’un continent … bref de notre monde.

« C’est ce caractère unique qui fait de toi un être légitime et totalement en adéquation avec notre monde. »

Est-ce que vraiment tu jugerais comme folles les personnes si elles te disaient qu’elles sont capables de :

  • T’apprécier
  • Te trouver intéressant et/ou sympathique
  • Aimer ton côté drôle
  • Remarquer ton caractère unique
  • Rire de tes mimiques
  • Aimer tes goûts extravagants
  • Adorer ta maturité
  • Aduler ton côté enfant
  • Etc.

Femme bloquant le chemin avec sa mainJe suis sûr et certain que tu as la réponse à cette question. Nous avons tous la réponse à cette question. En effet, bien que nous soyons tous uniques, nous fonctionnons néanmoins tous de la même façon et sommes capables de comprendre l’autre dans ce qui fait de lui un être unique. C’est d’ailleurs la plupart du temps pour ces mêmes critères qu’une personne tombe amoureuse d’une autre.

Je pense que je n’ai pas besoin de t’expliquer plus loin ou plus en profondeur que ta légitimité est forte et que ton caractère unique est ta meilleure carte à jouer.

Passons à l’action

Pour réaliser un changement dans sa vie, il est très important de pouvoir l’ancrer comme une habitude. Elle deviendra alors tellement évidente que ce changement s’ancrera en toi avec une facilité déconcertante. Mettre en place une habitude c’est accepter de changer sa routine et cela se travaille tous les jours.

Cela – comme pour la volonté – se travaille comme un muscle. Tous les champions en musculation ou les personnes très sportives le savent, il n’y a que par un entraînement constant de tous les jours que l’on arrive à de très bons résultats.

Transformer sa timidité

Si enfin, tu veux te débarrasser de ta timidité, il faut accepter qu’il s’agisse d’un changement de taille dans ta vie. Dès que tu auras réalisé cette décision et accepter ce changement, le reste n’est plus que de la mise en place et de l’action. En effet, chaque jour tu produiras un petit effort qui te mènera à une profonde transformation.

Tu dois voir le fait qu’abandonner ta timidité revient à la même chose que sortir d’une prison. Il n’y a que toi qui connaisses les clés pour y arriver. Pour cela, il y a plusieurs manières pour y arriver. Pour sortir d’une prison, tu peux soit décider de trouver les clés, soit de sortir par la fenêtre en limant les barreaux ou encore en faisant tout exploser.

Je te propose un processus en cinq étapes

Étape numéro une : commencer par une toute petite chose

Tu commenceras dès que tu le pourras et sans reporter les choses à demain. Tu commenceras par dire bonjour à 10 personnes dans la rue et tu observeras la manière dont les gens te répondent et te sourient. N’oublies pas que ton bonjour doit être audible et ne t’offusque pas ou ne culpabilise pas si les personnes ne te répondent pas. Ce n’est pas du tout le but. Le but étant que toi, tu leur dises bonjour et qu’ils l’entendent.

Étape numéro deux : engager la conversation avec 5 inconnus

On pense souvent à tort que démarrer une conversation avec des inconnus est compliqué. Tu te rendras vite compte que ça ne l’est pas du tout. Tout simplement, fais remarquer à une personne ce que tu aimes chez elle et pourquoi tu aimes cela. Demandes lui ensuite pourquoi elle l’a choisi et compares sa réponse avec la tienne. Tu peux lui parler de :

  • Ses chaussures
  • Sa veste
  • Sa coupe de cheveux
  • Son sac
  • Son chien
  • Etc.

À nouveau, certains ne te répondront pas. Ne t’en fais pas du tout avec ça, n’oublies pas le but pour toi de passer au-dessus de ta timidité. Il arrivera peut-être même que tu rencontres des personnes encore plus timides que toi.

Étape numéro trois : maîtriser les deux premières

L’étape numéro trois consiste à maîtriser les deux premières étapes. Il s’agit de dire bonjour à une personne et de faire remarquer chez elle ce que tu aimes le plus en lui demandant ce qu’elle en pense. Fort de cette avancée sur ta timidité, tu essaieras de poser des questions de plus en plus ouvertes qui permettront de travailler ta compréhension, ton empathie et surtout tes capacités d’écoute.

Tu seras surpris de constater que de nombreuses personnes ont besoin d’être écoutées et surtout qu’elles aiment par-dessus tout être écouté. Parfois, il arrivera même que tu ne dises rien pendant un très long moment car la personne sera juste contente de pouvoir parler et de se sentir écouté.

Étape quatre : partager ton succès

Si tu es une vraie personne timide qui a eu beaucoup de mal à aller vers les autres personnes, tu as maintenant une capacité très forte à vaincre ta timidité et à aller vers les autres. Cependant, tu auras gagné également une autre capacité, celle de remarquer les gens timides comme toi tu l’étais auparavant. Ne les laisse pas dans cette situation. Apprends leur comment tu as fait pour sortir de ta timidité. Comment tu as développé une meilleure image de toi et comment tu t’es approprié ta légitimité. Apprends toujours et transmets aux autres pour qu’ils puissent à leur tour grandir et réussir.

Étape cinq : aller toujours plus loin

Groupe de théâtre en répétition sur scèneIl n’y a pas de limite pour vaincre ta timidité. Tu auras peut-être compris au travers des mots que j’ai écrit que j’étais moi-même quelqu’un de très timide. J’étais celui qui s’effaçait devant les autres, celui qui avait une image très négative de lui-même. J’étais celui qui se posait beaucoup de questions quant à sa légitimité sur terre. Je me suis énormément remis en question et ait décidé de vaincre ma timidité.

J’ai commencé par ces premiers points que je t’ai transmis. Ma cinquième étape a consisté à faire de l’art théâtral pendant plus de trois ans. J’ai fait plusieurs représentations.

Aujourd’hui, je donne des formations et des événements devant des centaines de personnes. J’ai appris à vaincre la timidité et pourtant je la rencontre encore dans des moments où je m’y attends le moins. L’action, c’est tous les jours.

« Je me suis souvent servi de mon rire pour cacher ma timidité ou mon ignorance » Henri Salvadore