CONTRÔLER LES PENSÉES NÉGATIVES

En tant qu’être humain, nous avons tous des pensées négatives qui nous traversent l’esprit.

Certaines études parleront de 30 000 pensées par jour et d’autres même de 60 000 pensées.

Il est donc une certitude : nous en avons beaucoup et il s’agit autant de pensées positives que des pensées négatives.

Il y a de bonnes pensées qui nous permettent de nous épanouir au quotidien mais aussi d’autres qui détruisent malheureusement constamment ce que nous nous efforçons de mettre en place en nous empoisonnant complètement l’esprit.

Ce sont les pensées négatives !

Comment contrôler les pensées négatives ?

Je vous propose dans cet article 2 techniques qui ont fait leurs preuves et qui vous permettront de gérer vos pensées négatives.

Un singe avec des pensées négatives

Pourquoi apprendre à contrôler ses pensées négatives ?

Autant les pensées positives vous apporteront un moment de bonheur incommensurable et un souvenir impérissable, autant une seule pensée négative pourra avoir un impact invraisemblable sur votre journée, votre année ou même votre vie.

Vous avez certainement déjà entendu qu’une pensée négative peut vous pourrir l’existence.

Il est vrai que des pensées négatives peuvent nous empêcher d’aller de l’avant, d’innover, d’oser et surtout de profiter de la vie et de ces moments magnifiques.

Comme moi, vous connaissez certainement des personnes empêtrées dans des idées négatives qui n’ont pas réussi à faire face et ont décidé de mettre un terme à leur torture en mettant fin à leurs jours, la plupart du temps parce qu’une ou plusieurs idées négatives s’étaient emparée(s) d’elles.

Cependant, tout le monde ne vit pas des situations aussi dramatiques mais combien d’entre nous se sentent concernés par des pensées négatives à répétition qui pourrissent leur vie :

  •          Je n’y arriverai pas
  •          Je me sens moche
  •          Malgré tous mes efforts, je suis un bon à rien
  •          Je ne trouve pas ma voix sur terre
  •          Est-ce que je mérite ce que j’ai
  •          Je ne trouverai jamais l’amour

La vérité c’est que les pensées négatives ont souvent un lien avec les habitudes que l’on met en place dans notre vie personnelle, professionnelle et sentimentale et ont un impact sur la confiance en soi.

Les pensées négatives sont une répétition de schéma d’échec

Si on se retrouve face à des échecs récurrents, c’est parce que l’on répète la plupart du temps le même schéma encore et encore sans même parfois s’en rendre compte.

Une bonne fois pour toute, je vous propose de vous intéresser aux techniques qui vous permettront non seulement de contrôler ces pensées négatives mais aussi de pouvoir les vaincre.

Vous reprendrez non seulement le contrôle mais vous parviendrez même à implanter vous-même des pensées positives que vous aurez choisies.

Vous pourrez commencer une nouvelle vie dans laquelle les pensées positives afflueront dans votre esprit tout en vous permettant de voir le monde en couleur.

C’est en me penchant sur les travaux de Beau Norton et les pensées négatives (How to Eliminate Negative Thoughts and Emotions with One Simple but Powerful Technique) que je vous propose une première technique de résolution pour contrôler vos pensées négatives.

En effet, Beau Norton est convaincu qu’il est possible d’éliminer tous les problèmes concernant les pensées négatives en se posant trois questions très simples.

C’est ainsi que ces questions permettent de faire disparaître à la fois la peur, l’irritation et le stress en améliorant de manière instantanée notre qualité de vie.

C’est ainsi qu’il pose les problématiques des pensées négatives pour qu’elles se transforment en challenges, défis et surtout en opportunités à saisir.

J’insiste très fortement sur le fait que les pensées négatives ne sont finalement qu’une question de point de vue.

Un homme ayant le cafard

Trois questions à se poser pour changer les pensées négatives

Selon Beau Morton il est possible de retrouver la paix intérieure et surtout mentale pour retrouver une efficacité personnelle débordante et faire face à toutes les activités du quotidien :

Voici ces trois questions :

  • « Est-ce que je pourrais laisser partir ce sentiment négatif si je le voulais vraiment ? »
  • « Est-ce que je le laisserai aller ? »
  • « Quand ? »

Je ne sais pas si cette technique vous a convaincu et pourtant elle a apporté chez moi des résultats tout bonnement impressionnants car elle pose les questions avec une précision chirurgicale.

Mais n’anticipons pas, je vous présente ci-dessous les 7 étapes pour prendre le contrôle de vos pensées négatives :

Contrôler les pensées négatives en 7 étapes selon Beau Norton

Beau Norton nous explique que nous pensons avoir dans la vie toute une série de problème alors qu’en réalité nous n’en avons exactement qu’un : les pensées et émotions négatives.

C’est ainsi que si l’on parvient à contrôler et même supprimer nos pensées négatives, en les transformant en opportunités, toute notre vie en serait profondément changée.

1. Croire que l’on n’a pas d’émotions négatives

Il est vrai que mentalement on peut rationnellement penser qu’il s’agit vraiment d’une illusion.

Cependant, nos pensées négatives par rapport à une situation donnée ont un impact très important sur notre manière de vivre et quelconque situation du quotidien.

Une personne qui voit tout avec des pensées négatives dans sa vie ne peut s’empêcher de voir l’ensemble de sa vie comme un ensemble de problèmes à résoudre.

A contrario, une personne heureuse verra exactement les mêmes situations de manière très différentes.

Dans ce cas, se libérer des pensées négatives et faire face aux événements dans sa vie lui paraît beaucoup plus simple.

Beau Norton, dans son livre « Comment éliminer les pensées et les émotions négatives ?  » est persuadé que l’on doit commencer par maîtriser la négativité à l’intérieur de nous pour ne plus la voir à l’extérieur.

Si l’on s’en réfère à ce principe, se débarrasser des émotions négatives peut tout simplement s’avérer impossible.

Le stress, la rage, la culpabilité font souvent partie de notre quotidien et on s’imagine même difficilement vivre sans cela.

D’après Beau Norton, il est tout à fait possible de vivre en tant qu’individu libre de ses pensées négatives.

Un singe qui pense

2. Développer une pratique consciente et discipliné

En effet, cela ne se fera pas en un claquement de doigts, il s’agit de changer d’habitudes par une pratique consciente et disciplinée.

Les émotions négatives se nourrissent de notre besoin de contrôle sur ce qui nous arrive dans les différentes situations de la vie.

En faisant confiance à ce en quoi vous croyez comme Dieu, l’Univers, etc. vous parviendrez à lâcher-prise et vous libérer de vos émotions négatives et surtout à vivre dans le moment présent où le bonheur se vit pleinement.

Il s’agirait donc uniquement d’un niveau de confiance ?

Comment, dans ce cas, développer un niveau de confiance suffisant pour neutraliser les pensées négatives ?

3. Pratiquer le lâcher-prise

Si vous souhaitez améliorer votre lâcher-prise dans votre vie il est important que vous mettiez les choses en place pour le pratiquer toujours davantage sans quoi il ne risque pas de se présenter à vous.

En pratiquant régulièrement le lâcher-prise, vous développez une habitude ou si vous préférez un réflexe automatique qui vous permettra d’augmenter votre confiance en vous.

Il est évident que dit comme cela, cela semble beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

À noter que les pensées négatives ont été présentes tout au long de notre vie et ont un impact considérable sur nous.

Et même si elles sont négatives, elles ont pourtant un aspect très réconfortant de par leur caractère familier.

C’est de cette manière que malheureusement nous sommes très attachés, contre notre plein gré, à nos pensées négatives.

Donc, abandonner les pensées négatives signifie qu’il faut ouvrir une nouvelle voie dans laquelle vous n’êtes jamais allé et surtout qu’il faut vous débarrasser de tout ce que vous connaissez.

Mais le problème, c’est que nous côtoyons depuis tellement longtemps nos pensées négatives que nous ne voyons même plus les opportunités se présentant à nous.

4. Utilisez votre pensée

Beau Norton nous propose d’utiliser notre pensée et de nous concentrer pendant au moins 30 secondes sur la pensée négative en question.

Il nous explique qu’il faut penser à cette situation intensément et surtout avec le maximum de détails possibles.

Vous pouvez faire l’exercice maintenant alors que vous êtes occupé de lire.

Penser pendant 30 secondes à une émotion négative dans les moindres détails.

Ensuite, posez-vous ces trois questions :

         1. Puis-je faire partir cette pensée négative ?

         2. Est-ce que je la laisse aller ?

         3. Quand ?

Ressentez-vous un changement dans ce que vous ressentez intérieurement?

Si vous avez échoué dans cet exercice c’est que vous vous y êtes mal pris.

Recommencez et repassez chacune des étapes consciencieusement.

À chaque fois que vous ressentirez une pensée négative, posez-vous ces trois questions essentielles et je peux vous garantir que vous sentirez votre impression personnelle se relâcher.

Une femme perdue  dans ses pensées

Pourquoi ces questions sont-elles si puissantes ?

Tout simplement parce qu’elles imposent de prendre distance par rapport à notre propre pensée négative et surtout qu’elles nous font lâcher-prise.

En vous posant la première question, vous vous rendez compte inconsciemment qu’il existe toujours un choix devant vous : celui de garder l’émotion ou celui de la faire partir.

En vous posant la deuxième question vous vous octroyez le droit de lâcher prise.

De cette manière, vous avez la possibilité de répondre par oui ou non à cette question.

Dans le cas de figure présent, vous répondrez toujours par oui mais cette question offre la possibilité d’un choix et c’est pour cela qu’elle est puissante.

Enfin, la dernière question pose la question en terme temporel et lorsque vous vous posez la question de « quand » est le meilleur moment propice et bien il s’agira toujours du moment présent et donc de maintenant.

C’est ainsi qu’indépendamment de l’émotion et de la pensée négative que vous ressentez vous avez entièrement la possibilité de vous en séparer.

C’est ainsi qu’en pratiquant le plus possible vous automatiserez cette méthode qui deviendra une habitude de plus en plus spontanée.
 
Vous arriverez à un moment donné où, pour éliminer vos pensées négatives, vous n’aurez même plus à penser à cette méthode car votre cerveau le fera de manière automatique.

5. Que se passe-t-il quand on se libère d’une pensée négative ?

Parfois, certaines personnes se trouvent totalement tétanisées à l’idée de se donner l’opportunité d’avancer vers de nouveaux horizons dans leur vie.

Mais n’ayez absolument aucune crainte, il ne vous arrivera rien.

En effet, posez vous la question dans ce sens : est-ce qu’être anxieux, stressé, déprimé vous aide en quoi que ce soit dans votre vie quotidienne ?

Au contraire, vous pourrez aborder les challenges de la vie du quotidien avec plus de détermination et une efficacité redoublée…

Il y a également plus de chances pour que vous soyez plus heureux et que vous attiriez davantage à vous des opportunités positives dans votre vie.

Avec la pratique, vous parviendrez plus facilement et plus aisément à rester ancré dans le moment présent.

Vous découvrirez également que la peur et le doute n’ont pas de réalité concrète dans le présent et que vous pouvez vous donner le droit au bonheur et à la joie de manière quotidienne.

En effet, cela n’a aucun sens de vouloir contrôler le futur car il ne peut être créé que dans le présent.

Pour avoir un meilleur futur, il est donc primordial d’avoir un meilleur présent en laissant partir la négativité qui se trouve à l’intérieur de vous.

La solution se trouve bien entendu dans la pratique que vous mettrez en place à chaque fois qu’une pensée négative se présentera.

Une femme observant par la fenêtre

6. Prendre la pleine responsabilité de sa vie

Il est important de faire la distinction entre victime et créateur.

Nous ne sommes pas des victimes de notre vie mais bien les créateurs de celle-ci.

Nous créons notre vie à travers les pensées, les émotions et les actions que nous mettons en place.

Si vous souhaitez une belle vie, il ne dépend que de vous de choisir des émotions et des pensées vous apportant joie et bonheur au quotidien.

Il ne dépend que de vous de prendre la bonne direction et de faire en sorte que les choses se passent comme vous le souhaitez.

Un des freins les plus forts à votre pleine réalisation et à l’augmentation de votre confiance en vous est les croyances que vous avez. En effet, si :

  • vous êtes trop réfractaire au changement ou encore trop sceptique, il ne fait aucun doute que cela ne fonctionnera pas.
  • vous vous sentez concernés par cela, posez vous la question de savoir si votre ou vos croyances vous permettent de vous sentir bien de manière quotidienne ?
  • la réponse est négative, vous avez bien entendu la possibilité de la changer pour une croyance plus positive qui vous amènera à des choses qui vous apporteront confiance en vous, joie et bonheur au quotidien.

7. Posez-vous les trois questions et soyez attentifs

Soyez constamment attentif à comment vous vous sentez.

En effet, qu’est-ce qui est le plus important dans votre vie ?

N’est-ce pas la manière dont vous vous sentez ? Et comment vous permettez aux autres de se sentir aussi bien que vous ?

En devenant une personne plus heureuse, plus épanouie et plus en joie avec elle-même vous apporterez cet épanouissement, cette joie et ce bonheur aux personnes autour de vous.

Il est fort à parier qu’au départ les personnes ne comprendront pas ce qu’il vous arrive ni même n’acceptent vos changements.

Certaines personnes essaieront même de contrer les changements positifs que vous réalisez et que vous apportez aux autres.

Ne vous en faites pas, c’est juste qu’elles n’ont pas encore compris que la manière dont nous nous sentons est toujours un choix que l’on fait et ne dépend pas des faits, situations, environnements dans lesquels nous sommes.

Il est très important que vous restiez indépendant et que vous ne vous laissiez pas trop influencé par la réaction des autres.

Au contraire, vous pouvez même utiliser cette opportunité pour partager avec eux ce que vous avez appris sur les pensées négatives et la manière de les contrôler.

Vous êtes maintenant à même de contrôler vos pensées négatives et de les transformer en opportunités et/ou en pensées positives autant pour vous que pour les personnes autour de vous.

Le cerveau encombré de pensées négatives

Une autre technique nous est expliquée par Christèle Albaret, psychopraticienne et préparatrice mentale.

Elle nous propose cette deuxième technique pour se libérer des pensées négatives le plus rapidement possible.

Contrôler les pensées négatives en 7 étapes selon Christèle Albaret

1. Avez-vous le contrôle sur vos pensées ?

La première chose est en effet de savoir si vous avez le contrôle sur vos pensées. Peu importe qu’elles soient positives ou négatives.

Elle nous propose de nous connecter à un objet se trouvant autour de nous. Cela peut être un fauteuil, une armoire, un livre, un vélo, etc.

Imaginons que vous ayez pris un fauteuil. Vous devez vous concentrer de manière très forte sur ce fauteuil et ne penser qu’à ce fauteuil.

Vous allez peut-être tenir 15, 20, 30 secondes ou même 1 minute et observerez ici en combien de temps votre esprit se mettra à vagabonder sur autre chose.

Par exemple, en pensant à ce fauteuil, vous commencez à penser à ce fauteuil chez vos parents quand vous étiez petit, à ce fauteuil en vacances que vous avez trouvé sensationnel, etc.

Le plus important est de se rendre compte de l’espace qui existe entre vous et vos pensées.

Il peut être de 20 secondes ou d’une minute, cela dépend vraiment des personnes.

Maintenant que vous avez pris connaissance du temps qu’il existe entre vous et vos pensées, vous pouvez refaire cet exercice tous les jours avec le but final d’augmenter le temps entre vous et vos pensées.

L’idéal étant d’arriver à une minute.

2. Comment stopper les pensées négatives ?

En connaissant maintenant le temps entre vous et vos pensées, vous pouvez prévoir une pensée négative en formation dans votre esprit.

Par exemple, vous avez terminé votre travail, vous descendez du métro et vous vous rendez compte qu’une pensée négative émerge dans votre esprit.

Tout d’abord, il est important de prendre conscience que cette pensée négative est présente.

Vous pouvez-vous poser directement cette question :

Est-ce que cette pensée est utile ?

Attention, ne vous y trompez pas, je ne suis pas en train de dire que votre pensée n’est pas utile mais juste qu’elle n’est pas utile maintenant, dans le moment présent. C’est-à-dire au moment où vous descendez du métro.

C’est juste une pensée source de stress sur laquelle vous ne pouvez pas agir directement.

Dans 99 % des cas, vous vous rendrez compte que la réponse à la question : « Est-ce utile ? » est non.

Si c’est le cas, si vous prenez conscience que ce n’est pas utile, vous avez la capacité d’appuyer sur pause.

Lorsque ce mécanisme est réalisé, vous avez la possibilité de mettre à la place une pensée positive.

Vous pouvez y mettre un souvenir agréable comme cette randonnée que vous avez fait en vacances, le soleil luisant sur la piscine de l’hôtel, ce moment en famille au coin du feu le jour de Noël, etc.

Si a contrario, la réponse est oui et que cette pensée est utile maintenant alors vous n’avez qu’une chose à faire : passer à l’action !

Il n’y a donc aucune raison d’avoir une pensée négative car vous passez directement à l’action.

L’action est l’antidote direct à la peur, le stress ou l’anxiété que vous pouvez ressentir lorsqu’une pensée négative émerge.

Des pensées négatives

3. Recommencez autant de fois que nécessaire

De fait, une pensée négative en chasse une autre et il y a de grandes chances pour qu’une nouvelle pensée négative se présente dans votre esprit directement lorsque vous aurez exercer la technique ci-dessus.

Par conséquent, il est très important de reproduire autant de fois que nécessaire le mécanisme pour stopper les pensées négatives qui se présentent à votre esprit.

Il est important que vous chassiez toutes les pensées négatives qui se présentent à vous jusqu’à ce que vous ayez votre esprit en paix et surtout des pensées neutres voire même positives.

4. Revisiter votre discours intérieur

En agissant de la sorte, vous investiguerez complètement votre dialogue personnel intérieur qui évoluera de plus en plus vers le neutre.

Cela vous permettra rapidement d’évoluer vers des pensées positives et donc créative et porteuse d’opportunités.

5. Astuces provenant du monde sportif

         1. Pratiquer la pacification mentale.

         2. La technique de relaxation en utilisant la sophrologie.

         3. Les techniques de visualisation de la programmation neurolinguistique.

Est-ce que vous êtes dans un état positif complet, vous avez la volonté de rester dans cet état positif et surtout d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

Exercice pour reprendre confiance en soi

Commencez par réaliser une liste de 10 choses qui alimentent en vous du stress, de l’anxiété, de la colère, de l’amertume.

Choisissez ensuite dans votre liste la chose qui vous semble le plus défavorable et sur laquelle vous souhaitez agir.

Ensuite, vous proposez un discours bienveillant et empathique qui remplacera ce discours défavorable à l’intérieur de vous-même.

Vous avez bien entendu le droit d’être créatif et inventif.

Écrivez ce nouveau discours sur la feuille.

Répondez ensuite aux cinq questions suivantes :

         1. Est-ce que cette phrase est rédigée de façon affirmative ?

         2. Est-ce que cette phrase est rédigée au présent ?

         3. Est-ce que cette phrase est bienveillante à votre égard ?

         4. Est-ce crédible, acceptable pour vous ?

         5. Est-ce réalisable dans le présent ?


Prenez conscience de ce que vous voulez mettre en place de manière positive dans votre vie et cela vous renforcera intérieurement et aura un impact décisif et persistant autant sur vous que sur votre entourage.

Nous avons tous des pensées positives et négatives et il est très important de pouvoir contrôler, neutraliser, gérer et parfois vaincre les pensées négatives qui nous bloquent et ne nous permettent pas de mettre en place la vie que nous souhaitons.

Gardons bien à l’esprit qu’avoir des pensées positives ne dépend que de nous.

La gare de Saint Pancras à Londres

Mon expérience personnelle de changement

Je terminerai en parlant d’une expérience que j’ai eu à Londres il y a quelques années lorsque je vivais dans la capitale britannique.

Mon arrivée en gare de Kings Cross Saint Pancras s’est réalisée alors que le métro était en grève.

J’avais un rendez-vous très important pour mon logement.

J’avais appelé en expliquant que je serai en retard suite à la grève du métro et l’interlocutrice m’avait répondu qu’elle pouvait attendre mais qu’il était souhaitable que je me dépêche.

C’est ainsi que je suis sorti de la gare de King Cross avec mon sac à roulettes et mon sac à dos en fonçant littéralement vers la gare de bus.

C’était sans compter sur le trafic dans la ville de Londres : inversé à celui du continent car les britanniques roulent à gauche et non pas à droite.

Alors que je traversais mon premier passage piéton, je me suis fait renverser par un bus à double étage qui était au démarrage du feu.

Je venais de réaliser que tout le trafic était inversé et que je n’avais pas regardé dans la bonne direction.

Il me faudra au moins un mois pour m’adapter à ce trafic inversé.

Je vous explique cette histoire car il en est de même pour vous et vos pensées négatives.

Elle ne changeront pas du jour au lendemain et vous serez certainement souvent heurté intérieurement comme j’ai été heurté extérieurement par un bus.

Ce n’est pas plaisant et cela vous demande vraiment une concentration de tous les instants pour réaliser ce changement.

Croyez en vous, pratiquez encore et encore, vous êtes occupés de grandir et vous allez réussir !

Laisser un commentaire