Gérer la critique [PARTIE 1]

COMMENT GÉRER LA CRITIQUE ? [PARTIE 1]

Vous est-il déjà arrivé d’avoir une énergie à plus de 100 % et, tout à coup, une critique a fait redescendre cette énergie bien en dessous de zéro ? Combien parmi vous ont été brisé dans leur élan à cause d’une critique violente sur ce qu’ils avaient fait ? Y en a-t-il parmi vous qui ont reçu des critiques dans leur vie qui leur ont vraiment permis de grandir et de réussir au-delà de tout ce qu’ils espéraient ?

La critique, pas toujours facile

Vous connaissez certainement des personnes qui critiquent constamment et à longueur de journée et hormis cela vous ne savez même pas ce qu’ils font de leur journée. Nous en connaissons tous !

Critique

Obtenir une note de une étoile sur cinqCe simple mot terrorise pourtant un grand nombre de personnes. Vous êtes nombreux à penser que la critique négative ne mène strictement à rien. Certains pensent qu’elle détruit plus qu’elle ne fait grandir. Vous êtes encore plus nombreux à en avoir fait l’expérience et vous êtes convaincus que la critique est mauvaise car elle a simplement détruit votre projet, votre confiance en vous, votre épanouissement, votre relation, votre entreprise, etc.

De plus, les personnes qui critiquent le plus sont souvent celles qui véhiculent énormément de mauvaises idées. Elle se plaignent constamment de leur vie, de leur situation, de leur environnement de vie ou de leur travail. Hormis développer autour d’elle un fort sentiment de négativité, elles ne semblent strictement rien apporter à leur entourage.

Une critique contagieuse

Le fait que la critique soit crainte par un grand nombre de personnes c’est surtout pour son effet dévastateur. Une personne qui essuie la critique est persuadée que cette critique a fait le tour du monde dans la seconde même où elle l’a entendu à ses oreilles. La critique se propage telle une maladie, telle la peste et nous sommes très nombreux à la fuir.

En même temps, nous nous disons ouvert à la critique car cela nous permet d’évoluer, et pourtant dès que celle-ci pointe le bout de son nez, on ne peut s’empêcher de se frustrer, de se braquer, de s’énerver, de développer de la colère, de la jalousie bref de la négativité.

Que dire de ceux qui se lancent dans un nouveau projet ?

La critique sera le moteur des uns et l’élément perturbateur – voire destructeur – des autres. Elle est pourtant une donnée essentielle lorsque l’on se lance dans un projet et plus spécifiquement que l’on passe à l’action. Il y aura toujours des personnes pour vous critiquer.

Ce sont ces mêmes personnes qui verront dans ce que vous faites tout le côté négatif et ne verront absolument rien de positif. Ce sont toujours ces mêmes personnes qui vous rabaisseront dès que vous ferez la moindre erreur. Toujours les mêmes qui rigoleront de vous et de vos échecs dès qu’ils en auront l’occasion.

La nature de l’homme

Vous pensez peut-être que cela est un cas isolé car vous avez peut-être grandi dans un environnement où il n’y avait pratiquement aucune critique. Navré de vous dire que vous faites fausse route, la critique fait véritablement partie de la nature humaine. C’est ainsi que les hommes interagissent entre eux et c’est souvent avec la critique qu’ils parleront de leurs semblables.

La vérité, lorsque nous nous lançons dans un projet, c’est que vous comme moi, émettons des critiques sur la manière dont les autres réalisent leurs projets et la manière qu’ils utilisent pour atteindre leur réussite. Nous mettons en avant le fait que nous n’aurions certainement pas procéder de la même façon et que cela ne lui réussira pas.

La peur de l’échec

C’est pourtant bien de cela dont nous parlons, la critique sert la plupart du temps à faire sortir de soi les peurs les plus profondes. Une fois que nous critiquons le projet d’une personne, c’est comme si nous nous l’approprions et donnons les conseils qui nous paraissent les meilleurs en vue de sa réussite. De nouveau, parfois nous donnons des conseils sur des choses que nous ne connaissons absolument pas.

C’est là que nous entrons spécifiquement au cœur de ce que peut représenter la critique et les bienfaits ou les méfaits qu’elle engendre.

IL EXISTE QUATRE TYPES DE PERSONNES CRITIQUES

1. Les personnes qui critiquent … pour critiquer

Vous pensez que le titre à un caractère très tautologique, c’est-à-dire qu’il se répète et qu’il s’explique juste par lui-même ? C’est exactement la manière de procéder d’un grand nombre de personnes qui utilisent la critique par simple plaisir de pouvoir critiquer.

Cela représente entre 70 et 90 % des personnes critiques. En vérité, ce type de personne ne fera absolument rien pour changer quoi que ce soit si ce n’est de (vous) critiquer tout le temps.

Vous avancez, ils stagnent

Un chien au regard critiqueC’est le genre de personne, quand vous lancez un projet, qui ne vous suivront de toute façon jamais. Ils n’ont aucune envie de suivre ce que vous faites, ils n’ont aucun intérêt à s’améliorer parce ce que vous proposez quelque chose et ils passeront leur temps à ne rien faire.

C’est le genre de personne sur un mode automatique dans leur vie qui avance au gré des circonstances. Elle prendra les opportunités quand celles-ci se présenteront et se débrouillera pour parer aux difficultés de la vie de la meilleure manière possible.

Pour ces personnes, la critique est une manière de se protéger de toute interaction en dehors de leur zone de confort. Pour elles, tout ce qui est en dehors de leur zone de connaissances est forcément quelque chose de négatif voire de dangereux. C’est pour cette raison qu’elles auront la critique facile voire même rude et qu’elles ne feront absolument rien pour changer leur vie. Car cela génère chez elles trop de peurs.

2. Les concurrents

Dans tous les projets que vous entreprendrez, il y aura toujours des concurrents qui se présenteront à vous. Qu’il s’agisse de :

  • Une relation amoureuse
  • Un nouveau projet personnel
  • Un projet professionnel
  • La réalisation d’un voyage
  • Le fait que vous réussissez dans ce que vous faites
  • L’achat d’un nouvel animal de compagnie
  • L’achat d’une nouvelle voiture
  • La vente d’un bien immobilier avec une belle plus-value
  • L’organisation d’une belle réception
  • Le fait d’offrir de beaux cadeaux de fin d’année
  • Vous habillez élégamment quand cela vous plaît
  • Etc.

Il y aura toujours un concurrent face à une action que vous mettrez en place. C’est d’ailleurs ce qui réveille le plus souvent la nature humaine. Le fait que l’on veuille constamment se distinguer des autres amène à une concurrence impitoyable entre les Hommes.

La concurrence est pour certain un mode de vie

De plus, nos sociétés occidentales (de consommation) nous poussent encore davantage vers une concurrence toujours plus féroce. Nous sommes d’ailleurs toujours dans la comparaison de ce que nous n’avons pas.

La manière de réagir par rapport à la concurrence sera d’essayer de réaliser exactement la même chose que tous les autres concurrents. De ce fait, les concurrents entrent dans une compétition farouche où ils se critiqueront tous les uns par rapport aux autres en disant que ce qu’ils ont est mieux que ce qu’un autre a ou même n’a pas.

« La critique est utilisée comme un outil valorisant la personne qui l’utilise. »

Par contre, c’est rarement ce qu’il se produit et c’est souvent la personne qui critique le plus qui attire à elle encore plus de critiques. (Lire à ce propos l’article sur la loi d’attraction)

Il est navrant de constater qu’à ce jeu de compétition de la critique il y a pourtant une solution très simple et facile à mettre en place. Il s’agit ni plus ni moins d’être authentique et de se valoriser via sa propre créativité. C’est vrai que vous essuierez encore la critique et peut-être même davantage mais elle s’estompera à un moment donné car ceux qui vous critiquent auront du mal à rester des concurrents lorsque vous jouerez la carte de l’authenticité.

«Vous êtes unique et c’est cela votre meilleure carte à jouer»

3. Les personnes jalouses

Il s’agit là des personnes qui, selon moi, sont les plus dangereuses par rapport à la critique car elles sont souvent capables de mettre en place des stratagèmes puissants de manipulation afin d’arriver à leurs fins.

Celles qui ont échouées

Il ne s’agit ni plus ni moins d’un ensemble de personnes qui ont tenté de faire ce que vous faites ou ce que vous avez fait mais qui n’y sont pas arrivés. Elles ont échoué là où vous réussissez.

À cela, il y a de nombreuses raisons :

  • Elles ne s’y sont pas prises de la bonne manière
  • Leur projet n’était pas bien préparé
  • Ce n’était pas le bon moment
  • Elles ne sont pas la personne adéquate pour ce projet
  • Elles se sont faites dépassée et écrasée par un concurrent
  • Elle manque de ressources personnelles
  • Un événement malheureux a ruiné leur projet
  • Elles avaient des croyances limitatives qui ne leur ont pas permis d’accueillir la réussite
  • Etc.

Vous l’aurez compris, ces personnes ont été en échec à un moment donné pour un ensemble de raisons qui leur sont propres.

Des situations d’abandon

Des personnes qui s'épient sans cesseSouvent, malheureusement, elles n’ont pas eu la volonté ni le courage de persévérer dans leur projet. Elles ont abandonné trop vite et se sont découragés.

Lorsque ces personnes voient la réussite des autres là où elles ont échoué, cela génère chez elles de la frustration, de la négativité, de la démotivation et contribue à diminuer leur confiance en elle.

Afin de parer tout ce qu’il leur est arrivé dans leur vie et/ou dans le ou les projets qu’elles ont tenté de mettre en place, elles utiliseront la critique pour justifier leurs propres erreurs et échecs.

Une critique pour se différencier

Elles utiliseront constamment toutes les critiques fondées ou non fondées basées sur leurs propres expériences d’échecs pour expliquer « pourquoi » les autres ne peuvent pas réussir là où elles ont elles-mêmes échouées. Elles maintiennent elle-même ce que j’appelle une boucle d’abandon dans laquelle elles ont énormément de mal à s’extirper – ou encore pire – dont elles ne veulent pas s’extirper.

4. La critique bienveillante

Il s’agit des meilleures personnes que vous pourrez rencontrer dans votre vie. Ces personnes ont réellement une expérience forte et elles vous apporteront des critiques avisées sur le projet en cours, que vous avez fait ou que vous souhaitez entreprendre.

Ce sont des personnes qui ont souvent fait l’expérience de la critique elles-mêmes et qui ont appris à l’utiliser pour grandir et réussir. Ce sont ces mêmes personnes capables d’apporter de la critique dans le but de faire grandir à la fois la personne tout autant que le projet qu’elle soutient.

La critique constructive, positive ou encore bienveillante.

La plupart du temps, ces personnes se garderont de vous critiquer de front. Elles analyseront dans un premier temps qui vous êtes et ensuite les réalisations que vous avez déjà faites. Cette personne prendra le temps de s’attarder sur la compréhension de ce qui vous a mené là où vous en êtes aujourd’hui.

C’est toujours ce genre de personne qui, dans la discussion, vous apportera de précieux conseils et des axes d’améliorations.

Elle connaît également le poids et l’importance de la critique. Elle sera capable de l’utiliser à bon escient pour faire réussir son prochain.

Des personnes rares

Inutile de vous dire que ce genre de personne est plutôt rare même au niveau des consultants en entreprise, des coaches, psychologues ou autre grand nombre de métier de service. Pourquoi ? Car la nature humaine revient souvent au galop et même pour ces personnes, il leur arrive parfois de tomber dans la critique… Personne n’est parfait.

Identifier ce genre de personne

Vous identifierez ce genre de personne par leur capacité d’écoute, d’empathie, de compréhension, d’ouverture d’esprit avec un esprit positif. Ces personnes sont capables de changer votre vie en profondeur car elles identifieront chez vous les vrais blocages et vous apporteront des solutions sur mesure pour vous permettre d’amener vos projets et votre vie sur la voie de la réussite.

Pour terminer cette première partie sur « comment gérer la critique ? », vous comprendrez qu’avant de pouvoir la gérer il est très important d’identifier les personnes porteuses de critique. Ensuite, il s’agira de comprendre « comment » les différentes critiques doivent être entendues, écoutées, non-considérées ou encore supprimées.

Je vous explique tout cela dans « Comment gérer la critique ? [PARTIE 2]