L’UTILISATION DE LA LOI D’ATTRACTION

Comment utiliser la loi d’attraction ?

Dans l’article précédent, je vous parlais de la loi d’attraction et de la gratitude. Si vous ne l’avez pas lu, je vous encourage à le parcourir car cet article en est la suite.

la mer et le cielLa loi d’attraction, permet d’attirer à soi pratiquement tout ce que l’on désire et pourtant nombre de personnes n’ont pas bien compris son fonctionnement et l’utilisent à tort et à travers en ayant des résultats tantôt concluants tantôt décevants.

Dans « la loi d’attraction et la gratitude » je vous parlais principalement de votre état d’esprit et de l’importance d’avoir des pensées positives pour attirer les éléments positifs dans votre vie.

Il existe cependant d’autres moyens d’utiliser la loi d’attraction afin d’obtenir des effets dans le monde réel.

« Agir comme si … »

Ces trois mots sont une des meilleures façons d’utiliser la loi d’attraction. Il s’agit en effet de vous projeter mentalement dans la réalisation de votre objectif et dans l’accomplissement final de celui-ci. C’est-à-dire qu’il s’agit de matérialiser mentalement, exactement et avec le plus de détails possibles le résultat que vous souhaitez en obtenir.

Mon exemple

On me demande souvent comment être sûr que cette manière d’utiliser la loi attraction fonctionne. Je l’ai expérimenté moi-même et je n’ai compris que bien plus tard que j’avais mis en place ce principe de la loi d’attraction.

Il y a de cela quelques années j’avais dans l’idée de procéder à l’achat d’un appartement. Je me renseignais alors sur comment acheter un appartement sur Internet.

Une idée de base

Initialement, je vivais encore chez mes parents et je gagnais pourtant bien ma vie. J’avais dans la volonté d’investir mon argent dans un bien immobilier car les comptes en banque ne me rapportaient pratiquement plus rien. Je n’avais alors aucune idée de la manière dont procéder à l’achat d’un bien immobilier.

J’ai commencé ma recherche

Comme un grand nombre de personnes – j’imagine – j’ai procédé à l’étude des petites annonces dans les journaux et à la recherche sur différents sites immobiliers en ligne. À ma grande surprise, je ne trouvais rien de satisfaisant et je trouvais les prix carrément exorbitants pour ce que c’était.

J’abandonnais momentanément mon projet

Découragé par les prix que j’avais vu sur le marché, je n’imaginais même pas pouvoir me permettre l’achat d’un bien immobilier neuf. Je tombais alors sur un article d’un agent immobilier qui expliquait les erreurs que faisaient les personnes pour l’achat d’un bien :

  •  Ils commençaient à regarder dans les journaux.
  •  Les clients se renseignent sur Internet en vue d’un bien qui pourrait leur correspondre.
  •  Les gens parlent autour d’eux de leur achat à venir.

C’est en fait une grosse erreur !

Il expliquait dans son article que les gens s’y prenaient à l’envers pour l’achat d’un bien immobilier. La première des choses étant de définir le budget que l’on souhaite allouer pour l’achat d’un bien. Ensuite, prendre une feuille de papier et un crayon et dessiner le bien que l’on voudrait pour soi. Ou, tout du moins définir tout ce que l’on voudrait y trouver :

  • La taille des différentes pièces
  • Le nombre de chambres
  • Le nombre de salle de bain
  • La présence d’un garage
  • La proximité de moyen de transport et de magasin … pour n’en citer que les principaux.

Je décidais de reprendre le processus à l’endroit

Je contactais alors ma banque pour connaître le montant de l’emprunt que je pouvais allouer pour l’achat d’un bien. Il n’était pas excessif mais ça me donnait déjà une idée très claire de ce à quoi je pouvais aspirer.

Ensuite, je décidais de prendre une feuille et un crayon et d’écrire tout ce que je souhaitais pour l’appartement de mes rêves. J’avais en tête :

  • Qu’il soit spacieux
  • Facile d’accès avec un ascenseur
  • Qu’il possède un garage
  • Près des moyens de transport et des magasins
  • Comportant au moins deux chambres
  • Qu’il ait des toilettes séparées de la salle de bain
  • Je voulais également dans ma salle de bain une douche de plain-pied et une baignoire.
  • Enfin, difficile comme j’étais, je voulais qu’il soit à la campagne.

Je n’avais alors encore aucune idée de comment j’allais pouvoir compiler la proximité des magasins et des transports en étant situé à la campagne.

J’étais très fier de la stratégie que j’avais mis en place pour avancer vers l’appartement de mes rêves et pourtant au bout de six mois, je devais me rendre à l’évidence : ça allait être très difficile à trouver.

Je mettais à nouveau le projet au frigo

Des en pyramideUn peu déçu, je me disais que mes finances n’étaient pas encore suffisantes pour me lancer dans un tel projet et j’avais surtout compris qu’il allait me falloir un bien neuf car je n’avais absolument rien trouvé de ce genre dans les biens d’occasion.

Je rangeais mon projet au fond d’un tiroir

Un peu excédé par la recherche, je décidais de lâcher prise et de tout mettre dans un tiroir. Je reportais mon projet à plus tard sans savoir à quoi « plus tard » correspondrait.

En même temps, il m’arrivait d’en parler à gauche et à droite parce que je m’étais investi corps et âme dans ce projet et que je croyais fermement en l’achat de l’appartement de mes rêves.

1 an plus tard

Plus ou moins un an après cela, en me rendant sur mon lieu de travail, je remarquais un chantier de construction d’appartement qui avançait plutôt bien. Chaque jour, je passais devant et pourtant je ne me décidais pas à me renseigner sur les différents appartements car j’étais un peu las de mes expériences passées.

Passer à l’action

Je décidais finalement de jeter un œil au site Internet qui proposait les biens immobiliers. Je pris contact avec l’agent immobilier et me rendis sur place pour voir les bâtiments. À ma grande surprise, il correspondait presque en tous points à ce que j’avais défini dans mon projet initial. J’étais d’ailleurs très étonné par la ressemblance entre mon projet et ce que je voyais devant moi. Il y avait cependant un point dont j’avais un peu de mal : la superficie de l’appartement. Il était presque moitié moins grand que ce que j’avais imaginé pour le même budget. J’étais un peu déçu mais je me disais que comme tous les autres points étaient remplis je pouvais bien faire une concession sur l’espace de l’appartement.

Je ne me rendais pas alors compte que la loi d’attraction agissait de plein effet

Je contactais ma banque et je leur expliquais que j’avais trouvé l’appartement de mes rêves et que je souhaitais au plus vite avoir l’obtention d’un prêt pour me lancer dans l’achat. Après avoir étudié mon projet, le banquier acquiesça et je me retrouvais très rapidement avec une disponibilité de fonds suffisants. Je rassemblais mes économies et je retournais voir l’agent immobilier.

Une très grande déception

Alors que j’étais en ligne avec cet agent, il m’expliqua que tous les appartements avaient été vendus en moins d’une semaine et qu’il n’avait plus rien à me proposer. J’étais très fâché contre lui parce que j’avais mis une option sur un appartement et il n’en a pas du tout tenu compte. Il comprit très bien ma frustration et m’avouera plus tard qu’il m’avait senti très triste.

Je remettais à nouveau tout mon projet dans un tiroir et je l’abandonnais de plus belle

Un an plus tard, alors que je me rendais sur mon lieu de travail, je me rendis compte qu’un nouveau projet immobilier prenait naissance juste à côté de celui précédemment construit. Je n’avais pas oublié ma colère par rapport à l’agent immobilier et cette colère se réveilla d’autant plus quand j’ai su que c’était lui le responsable du nouveau projet.

Une année s’écoula encore

Le soir même je me rendis sur le site de l’agence immobilière et me rendis compte que le nouveau projet était pratiquement identique au premier. Il prendrait d’ailleurs le même nom que le premier avec juste un numéro 2 à la suite.

Une plage de galetsAlors que je regardais les différents appartements, je constatais qu’il était encore plus proche de mon projet initial que le précédent. En effet, cette fois, les appartements allaient d’un bout à l’autre du bâtiment et donc avaient une surface double. Cela correspondait davantage à mes recherches. Un nouveau problème arrivait face au prix qui était presque le double.

Une fois la banque contactée, elle m’apprit qu’il manquerait un tiers de la somme. Bien que j’aie pu économiser pendant une année supplémentaire, le nouvel appartement s’avérait être à un prix trop élevé pour mes moyens.

Alors que je contactais à nouveau l’agent immobilier, il se souvenait exactement de moi. Je lui dis tout de suite que j’étais intéressé par un de ses projets et que cette fois je ferai tout pour avoir un de ces nouveaux appartements.

Une négociation âpre

Je le travaillais au corps pour avoir le meilleur prix possible. J’avais entre-temps appris que le prix d’un bien immobilier se négociait longtemps avant l’achat. C’est ce que j’avais décidé de faire. Je parvins finalement à en obtenir une somme bien moins importante que celle initialement demandé mais il me manquait toujours une partie du budget.

C’est là que je vis à nouveau la loi d’attraction se mettre en action

Cette loi voulant que les atomes qui se ressemblent finissent par s’assembler, j’étais totalement aligné sur mon projet et je savais exactement que c’était l’appartement que je souhaitais. Il correspondait exactement en tout point à la description que j’en avais faite. Alors que j’en parlais autour de moi, que je montrais les plans du bâtiment, sa localisation et tout ce qu’il comportait, mon entourage m’encourageait à l’achat. Je n’osais pas leur avouer que je n’avais pas les fonds suffisants…

Une aide impromptue

C’est finalement de mes parents que viendra l’aide la plus précieuse. Alors que j’expliquais l’emplacement du bâtiment et tous les avantages que celui-ci comprenait, ils m’expliquaient que j’avais vraiment vu juste et que ce projet était vraiment une aubaine. C’est alors qu’ils me demandaient s’il restait un appartement pour qu’il puisse eux-mêmes investir. Je n’en revenais pas ! Je n’aurais jamais osé leur demander une participation dans l’achat d’un bien immobilier et voilà que c’est eux qui souhaitaient procéder à l’achat d’un appartement.

La morale de cet achat ?

Ils ont procédé à l’achat d’un bien dans le même bâtiment et ils ont fait une participation dans l’achat de mon propre appartement.

Pour revenir à la loi d’attraction, vous aurez compris que depuis le départ j’ai agi « comme si » cet appartement allait être le mien. J’ai fait exactement tout ce qu’il fallait pour me l’approprier et l’acheter. Ensuite, et malgré plusieurs remises au tiroir du projet, j’ai eu un petit coup de pousse qui m’a permis d’arriver à mes fins.

Dans le même ordre d’idées, j’ai utilisé un autre principe qui permet de travailler la loi d’attraction :

Pratiquer des visualisations

C’est très simple, une fois que vous savez exactement ce que vous voulez et que vous l’avez défini avec une clarté exacte, il s’agit de pratiquer la visualisation et de vous imaginer exactement dans la situation dans laquelle vous seriez si vous obtenez ce que vous souhaitez.

Il est d’ailleurs très important de le faire sur les différents champs de perception de l’être humain. Il s’agit de savoir ce que vous allez ressentir au niveau :

  • Visuel
  • Auditif
  • Kinesthésique
  • Olfactif
  • Gustatif
  • Spirituel

Se poser les bonnes questions

Il s’agit de se poser la question de ce que vous allez voir dans la situation où vous avez déjà ce que vous voulez ?

Une chandelleIl s’agit ensuite de pouvoir entendre tous les bruits et paroles que vous allez entendre dans cette même situation. Vous pouvez également vous imaginer toucher. Dans le cas de mon appartement : la porte lorsque vous rentrez, le plan de travail de la cuisine, la rambarde de la terrasse, le bouton de la douche de plain-pied, vous sentir dans un bain chaud dans la baignoire, etc.

Vous pouvez également sentir quelles sont les senteurs qu’il y a autour de vous alors que votre projet réussi. Cela peut être par exemple l’odeur du café, du thé, ou encore l’odeur de l’herbe coupée à l’extérieur, du vent qui vous apporte des senteurs de la campagne, etc.

Enfin, spirituellement, c’est toute la sensation de bien-être dans laquelle va se retrouver votre moi intérieur, est-ce qu’il est en phase avec votre projet, est-ce qu’il s’y sent bien, êtes-vous alignés sur ce que vous faites.

 

Toutes ces visualisations, je les ai faites avec un programme dont je vous ai déjà parlé, il s’agit du « Life Challenging Program » dans lequel je réalise au minimum une fois par semaine une visualisation concrète de ce que je souhaite dans un futur proche.

Dans un prochain article, je vous parlerai du cadre de visualisation qui me permet aujourd’hui de me créer une vie sur mesure et de réaliser tous mes objectifs avec réussite.

 

Cet article vous a inspiré ? Restez dans le « momentum » pour grandir & réussir.

Découvrez  le Life Challenging Program pour mettre en place des habitudes de réussite.

A très vite pour la suite des articles sur la loi d’attraction.