RECONNAÎTRE UN EXPERT

Comment reconnaître un expert ?

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si vous aviez affaire à un expert ? Quelles sont les paramètres qui vous permettent d’identifier l’expertise d’une personne ? Comment savoir que vous n’êtes pas en train de vous faire avoir ? Voici un article sur les moyens de reconnaître un expert.

Être « coach »

Avez-vous remarqué depuis quelques années que le terme « coach » est vraiment passé dans le jargon courant. Auparavant, on n’entendait jamais parler de ce mot, on se demande même comment il est apparu.

La vérité …

L'expertise reconnueLa vérité, c’est que le terme coach ne veut absolument rien dire du tout. Vous pouvez être coach conjugal, coach en développement personnel, coach en entreprise, coach pour la tonte de pelouse, coach sportif, le coach entraîneur, le grand coach, le petit coach bref, vous l’aurez compris ce terme est totalement générique et fait référence à quelque chose de précis sans pour autant véritablement le nommer. C’est un véritable casse-tête.

Il existe bien entendu d’autres termes comme celui-là mais qui disparaissent plus ou moins de la circulation : rappelez-vous le terme « manager » ou « consultant », etc. ce sont des mots utilisés par des entreprises ou bien des personnes sur leur carte de visite comme des titres généralistes derrière lesquels on ne sait pas véritablement ce qui s’y trouve. De manière imagée, c’est comme si c’était une grande garde-robe dans laquelle on range exactement tous les outils en y mettant un bel emballage par dessus.

J’ai retenu pour vous des paramètres qui vont vous permettre d’identifier véritablement qui est un expert pour vous.

Je dis bien pour vous !

En effet, un expert l’est uniquement pour vous en fonction de ce que vous recherchez. Vous pouvez rechercher un expert en plomberie mais si vous prenez un expert en comptabilité cela risque de ne pas très bien se passer. Vous comprendrez très vite qu’un expert ne vaut pas un autre et qu’il vaut mieux s’adresser au bon pour résoudre les problèmes le concernant.

1. Une expertise réelle

Si vous avez besoin d’un expert dans un domaine bien particulier il est très important que vous sachiez faire la demande à un expert « reconnu ». Pour ce faire, il peut être très important de se renseigner sur les réalisations de la personne.

Identifier ses réalisations

Si une personne se dit « expert » dans un domaine, c’est qu’elle a forcément rencontré le cas de figure qui vous concerne et qu’elle a des solutions concrètes à vous offrir. Si déjà à ce niveau elle est plutôt dans le flou et elle a besoin de se renseigner pour vous apporter une réponse valable et correcte, dites vous, que vous n’êtes déjà pas face à une personne vous proposant une expertise réelle et concrète qui pourra vous aider.

Prenons un exemple concret :

Si vous avez besoin de construire une automobile, vous seriez tout à fait en droit de vous adresser à Henri Ford qui a lancé l’automobile avec des chaînes de montage incroyables avec la première Ford T. Il a véritablement révolutionné l’entreprise automobile avec la technique de montage que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de fordisme. Une technique issue du taylorisme. Il s’agit d’optimaliser au maximum les gestes des ouvriers pour les rendre le plus rentable possible. On découpe donc tous les différents postes pour que chaque ouvrier ait le moins de gestes possibles à faire pour réaliser la tâche qui lui incombe. Bien entendu, ce n’est pas le seul critère qui est important.

2. Des connaissances importantes orienté vers l’action

Il m’arrive souvent de rencontrer des personnes m’affirmant pouvoir lancer une entreprise sans aucune expertise. Je suis toujours fort enthousiaste avec de telles personnes car je crois effectivement que certains peuvent y arriver sans pré-requis de base. Les exemples de personnes qui ont réalisé des exploits et sont devenus de véritables experts dans leur domaine ne manquent pas. Ils n’ont pourtant pas été à l’école bien longtemps ou suivi un quelconque enseignement spécifique.

Retournons à Henry Ford

Portrait d'Henri FordIl est né d’une fratrie de six enfants. Henry Ford fréquentera l’école jusqu’à l’âge de 15 ans. Tout ce que l’on a sur lui révèle qu’il n’était pas un élève très assidu en cours et plutôt cancre sur certaines matières comme l’orthographe et la lecture. Il ne parviendra d’ailleurs jamais à lire correctement et s’exprimera toujours de manière très simple. Alors qu’il provient d’un milieu agricole, il se désintéresse complètement de la nature et l’agriculture. Cependant il va se passionner très vite pour la mécanique.

Un expert se spécialise

Il apprendra directement de la pratique en commençant à l’âge de 12 ans par démonter et remonter entièrement une montre de poche qu’il aura reçu de son père. Il dira lui-même que c’est en bricolant que l’on apprend les choses. La manière dont tout est fabriqué ne peut pas uniquement s’apprendre des livres. Le jeune Ford construira sa première machine à vapeur à l’âge de 15 ans.

Une vérité rare

Il est vrai que certaines personnes comme Henry Ford sont parvenus à révolutionner le monde et la mécanique en ne partant véritablement de rien. Mais cela ne doit pas nous faire oublier que l’enseignement, de l’école à l’université, sont quand même les lieux d’où sortent le plus grand nombre d’expert au monde.

Un expert aura une connaissance absolument méticuleuse de son domaine d’expertise. Il sera pratiquement incollable sur son savoir et toute barrière qu’il rencontrera sera toujours une opportunité d’apprendre encore plus pour développer sa passion.

3. Un expert est un passionné

Ce qui mène le plus rapidement possible à l’expertise c’est la passion. En effet si vous aimez suffisamment le domaine dans lequel vous êtes expert vous le maîtriserez sans aucun problème. Si vous voulez atteindre un objectif bien précis pour devenir expert, il faut que cela soit suffisamment fort pour vous motiver. Plus il y aura de passion dans votre projet, plus l’expertise sera poussée. Une personne qui sera passionnée s’intéressera de manière très naturelle à son sujet ce qui l’amènera au fil du temps à des expériences personnelles plus ou moins fortes l’amenant à maîtriser parfaitement son domaine d’expertise dans le moindre détail.

L’histoire d’Henry Ford est celle d’un passionné

Henry Ford aura une véritable passion pour la mécanique dès le départ. Il ira travailler dans la ville de l’automobile par excellence à son époque : Détroit. Il construira lui-même une petite machine agricole à vapeur dont le châssis provient d’une vieille tondeuse à gazon.

Devenir ingénieur

Une fois devenu ingénieur à l’âge adulte, fort d’une expérience réalisée dans sa ville natale, il repartira dans une entreprise en tant qu’ingénieur mécanicien pour la Edison Illuminating Company. C’est notamment à cette époque qu’il aura du temps pour se consacrer sur une expérience personnelle, à savoir : la construction d’un moteur à essence. Il sera fortement encouragé par Thomas Edison lorsqu’il lui présentera la petite automobile à essence.

Développer sa confiance personnelle

Une confiance en lui débordante, Henry Ford choisira de démissionner de la société et créera une entreprise nommée la Detroit Automobile Company. L’entreprise s’avérera être un parfait fiasco et devra être dissoute. La force d’un passionné est de tenir le cap quoi qu’il arrive, alors Henry Ford lancera une nouvelle entreprise nommée cette fois là Henry Ford Company. Il n’hésitera pas à participer à une compétition automobile pour faire connaître sa première voiture qui lui permettra d’acquérir une renommée à l’échelle nationale des États-Unis pour avancer dans son projet. Il connaîtra encore des déconvenues avec les actionnaires de l’entreprise et se verra à nouveau quitter celle-ci. Elle deviendra la Cadillac Automobile Compagny.

Grandir et réussir

C’est finalement avec Alexander Malcolmson qu’il créera la première entreprise automobile rentable et qu’il atteindra au début du XXe siècle le million de dollars.

4. Un expert est quelqu’un de reconnu

RéussirIl existe de multiples façons pour démontrer votre expertise. Vous pouvez notamment animer des conférences, participer à des Networkings ou écrire des livres. Votre expertise pourra également être transmise via la presse, des sites Web, des blogs, des vidéos, des séminaires, etc.

Apporter une vision et une analyse

L’expert sera quelqu’un qui sera capable d’apporter une vision des choses ainsi qu’une analyse claire de ce qu’il fait. Un expert reconnu suscitera de l’attention, du respect et de la crédibilité. Il suscitera des questionnements envers des personnes qui deviendront une communauté.

Un processus

On ne devient pas un expert du jour au lendemain. L’expert se doit véritablement d’apporter des preuves et des faits vérifiables pour être considéré comme tel. Il est préjudiciable d’expérimenter et de faire des essais afin d’acquérir une connaissance certaine.

Dans l’exemple d’Henry Ford, il a obtenu une expertise reconnue lorsqu’il a battu à plusieurs reprises des records mondiaux automobiles avec son automobile 999. La presse s’est emparée du succès de Ford et s’est chargée de lui faire sa promotion. Henry Ford était de facto devenu un expert reconnu.

5. Un expert s’engage

Si vous devenez un expert dans un domaine bien spécifique, il est extrêmement important que vous ayez une visibilité toute aussi importante. Qu’il s’agisse d’un site Internet, d’une vitrine, d’une newsletter, d’un journal … il est important que vous puissiez vous exprimer sur votre sujet afin de vous faire connaître et reconnaître.

Communiquer

Un expert n’a pas peur de communiquer. Cela signifie qu’un véritable expert produit du contenu. Cela peut être des textes, des vidéos, des photos, des produits, etc. Il sera amené à s’engager sur tout ce qu’il dit et il sera extrêmement important qu’il produise quotidiennement. Si ce sont des articles, il réalisera au moins deux à trois articles par mois qui paraîtront toujours les mêmes jours pour pouvoir fidéliser son lectorat.

S’engager et se confronter

L’expert n’a pas peur de l’engagement car il sait exactement les tenants et aboutissants de son domaine d’expertise. C’est une manière pour lui de se maintenir à la pointe de son savoir et d’oser le confronter continuellement avec les autres experts de son domaine ou même ses concurrents.

L’engagement provient également du fait que l’expert est passionné par son domaine. Pour lui l’engagement n’est qu’une conséquence de sa passion, il n’a pas besoin de se forcer pour s’engager.

« Être passionné, c’est être le premier volontaire de la cause que vous défendez. »

6. L’expertise et les valeurs

N’importe qui peut devenir expert dans un domaine particulier. Je fais partie des personnes qui croient que chaque être humain a un don indicible en lui pouvant l’amener à devenir l’expert dans ce domaine bien précis. La difficulté étant bien entendu de trouver en quoi nous sommes « experts ». L’expertise viendra tantôt de l’expérience tantôt de la formation. Chacun trouvera son domaine de prédilection et développera une expertise qui finalement pourra lui être très personnelle et très particulière.

Faire avancer les masses

Grandir et réussirJe pense plus personnellement que l’expertise sera d’autant plus reconnue si elle permet à un grand nombre de personnes de faire des avancées. Lorsque je fais référence à l’histoire d’Henry Ford, il a proposé une voiture : la Ford T à un prix défiant toute concurrence. Il a amené une voiture à un prix totalement dérisoire dans une Amérique en crise (Crash boursier de 1929). Il a équipé un ménage sur deux avec sa Ford T. C’est en cela que les valeurs développées par Henry Ford, sa passion, sa témérité et son courage ont fait de Ford une entreprise à succès et une réussite encore aujourd’hui.

7. L’expertise, des valeurs et une personnalité

Bien qu’Henry Ford regroupe toutes les qualités nécessaires d’expert de son domaine il ne faut pas faire l’amalgame entre un expert et un homme de bienfaisance. C’est en cela que l’expertise, les valeurs et la personnalité sont trois choses à prendre de manière bien distinctes. Il ne fait aucun doute qu’Henry Ford avait une expertise certaine dans la construction automobile et la révolution industrielle avec l’adaptation du taylorisme au fordisme dans les usines de montage.

Une expertise certaine

Il faut également reconnaître qu’Henry Ford a permis à l’automobile de se démocratiser en venant en aide à des millions d’Américains face aux modes de déplacement. C’est une véritable révolution à elle seule.

Les valeurs d’un homme

Cependant, Henry Ford est loin d’être un homme de bienfaisance. Il s’est battu farouchement contre le développement des syndicats dans ses usines. Il a même entretenu des liens très étroits avec la pègre de certaines villes américaines en lui versant des pots-de-vin afin de maintenir la terreur à l’intérieur de ses usines de construction.

Un antisémite convaincu

Il est également à noter qu’Henry Ford à financer dans les années 1930 le parti nazi en versant des sommes considérables à Adolf Hitler lors de son anniversaire. Henry Ford se déclarera également foncièrement antisémite et n’hésitera pas à accuser les juifs d’avoir déclenché la première guerre mondiale. Son antisémitisme s’exprimera notamment dans ses mémoires où il parlera des juifs en termes de « conspiration » et de « révolution ». Il publiera également un livre en quatre volumes intitulé The International Jew.

On comprendra dès lors que s’il avait une forte expertise reconnue pour la construction de modèle automobile à essence, il était de très loin un expert reconnu dans les relations sociales, les organisations d’entreprises, les flux migratoires ou encore les questions de races…

« A chaque expert son expertise et à chaque expertise son expert. »

Laisser un commentaire