GÉRER LA CRITIQUE [PARTIE 2]

Comment gérer la critique ? [PARTIE 2]

Cet article fait suite au premier du même titre. Si vous souhaitez en apprendre davantage je vous envoie à la lecture de ce dernier car celui d’aujourd’hui s’inscrit dans sa droite ligne.

Prenons un peu de recul

Vous commencez votre journée et vous êtes de très bonne humeur. Vous rencontrez votre ami et vous lui partagez cette joie ressentie à l’instant présent. Cependant votre ami ne vous écoute pas. Il semble uniquement vous entendre et il ne prête pas beaucoup attention à ce que vous dites. Soudain, il commence à vous donner différents avis sur ce que vous venez de lui dire et il critique tout ce que vous dites et pourquoi selon lui – selon sa propre opinion – il n’y a pas de quoi être joyeux.

Un changement d’état complet

Avant même que vous vous en rendiez compte, votre état général vient alors de complètement changer et vous venez de passer de la joie à la frustration, la déception, l’irritation tout en ressentant maintenant une vraie colère s’insinuer à travers vous.

Vous avez l’impression d’un « déjà vu » ?

Oui, et c’est tout à fait normal. Il s’agit ici en l’occurrence du comportement d’une personne qui développe des pensées négatives en étant très critique. Ce genre de profil trouvera toujours quelque chose de négatif dans ce que vous lui direz. C’est ce genre de personne qui a toujours la capacité (incroyable) de ne retenir d’une discussion (uniquement) ce qui va mal.

Se fixer sur … ce qui ne va pas

Non seulement elles ont la capacité de s’attarder constamment sur les moindres aspects négatifs mais en plus elles exerceront cela en donnant constamment leur opinion personnelle sur ce qu’elles en pensent. Bref, ce sont des personnes critiques sans aucune pensées de développement constructif.

Une attirance pour les émotions négatives

Enfin, ce profil de personnes attire à elle tout ce qui ne va pas. Toujours enclins à chercher les défauts chez les autres, elles finissent par en oublier les leurs. Complètement fermées aux aspects positifs, elles ne savent que critiquer. C’est leur raison d’être.

Je vous propose de passer en revue 7 manières efficaces qui vous permettront de gérer les critiques.

1. LE DÉTACHEMENT

Des enfants derrière un MacLorsque des personnes émettent des critiques cela en dit souvent énormément sur qui elles sont véritablement. Il est important de comprendre que les critiques définissent davantage la personne qui les émet que celle à qui elles sont destinées.

Vous avez tout le loisir de penser que la personne est uniquement critique avec vous-même et tout ce que vous avez mis en place. Détrompez-vous, cette personne agit de la même manière avec toutes les personnes autour d’elle.

Identifier une personne très critique

Parfois, il est très difficile d’identifier ce type de personne car vous pouvez être très proche de celle-ci et vos sentiments, émotions et ressentis à son égard ne vous permettent pas forcément d’être objectif.

Afin d’observer une personne ayant la critique très négative, il suffit de l’observer dans sa manière d’être avec d’autres personnes en groupe ou même en public. Essayez, si vous en avez l’opportunité de voir comment cette personne se comporte lorsqu’elle est avec un groupe de personnes :

  • A-t-elle le même genre de commentaires ?
  • Critique-t-elle autant toutes les personnes ?
  • Critique-t-elle une personne en particulier qui n’est pas dans la pièce ?
  • Est-ce qu’elle se concentre uniquement sur les choses négatives ?
  • Est-ce que toute la conversation tourne constamment sur la critique ?

Si la personne est effectivement très critique et destructive dans ses propos, il y a de grandes chances pour que vous la repériez très rapidement. De plus, il n’est pas rare que ce genre de personne voit son propre comportement de critiques se retourner à un moment donné contre elle. Observez comment les autres parlent de cette personne qui critique constamment.

Mon expérience

Il y a encore quelques années j’avais tendance à prendre beaucoup les choses à cœur personnellement et plus précisément encore lorsqu’il s’agissait de critiques. Cela allait d’autant plus loin et m’affectait d’autant plus lorsqu’il s’agissait de personnes proches comme de la famille ou des amis.

Être sur la défensive démontre un problème envers la critique.

J’étais souvent sur la défensive et je me sentais rejeté par rapport aux personnes qui émettaient des critiques. Cependant, mon expérience m’a appris tout ce que je viens de vous expliquer plus haut. C’est-à-dire que c’est lorsque j’ai pris distance avec ces personnes critiques que je me suis rendu compte qu’elles étaient critiques envers toutes les personnes de leur entourage. Non seulement elles mettent le même comportement en place avec d’autres personnes mais en plus, elles utilisent parfois les mêmes critiques pour des personnes différentes.

C’est là que je me suis rendu compte qu’en fait les vrais critiques ne s’adressent pas à la personne censée les recevoir mais bien à celle qui les émet. J’ai vraiment procédé à une ouverture d’esprit et cela m’a permis de me libérer de ces personnes critiques. Aujourd’hui encore, il m’arrive d’en rencontrer et bien que je les écoute, je sais quoi faire dans pareille circonstance. Mais n’anticipons pas …

2. RECEVOIR, IDENTIFIER, COMPRENDRE ET INTÉGRER

Il m’est plusieurs fois arrivé de me fourvoyer lorsque des personnes émettaient des critiques. Non pas que je trouvais qu’elles n’avaient pas raison mais elles manquaient totalement de tact dans la manière de le dire. La vérité c’est que cela peut véritablement mener sur de gros problèmes relationnels autant personnellement, professionnellement que sentimentalement.

Analyser correctement

Une enfant et un adulte s'amusant sous une pluie de moussonAujourd’hui, les personnes ont tellement un rythme de vie effrénée que leur communication suit la même rapidité. Les gens se focalisent plus sur le « comment » plutôt que de comprendre le « pourquoi » du message.

Les personnes ayant la critique facile peuvent parfois être brusques. Cependant le fait de percevoir leurs messages comme positifs ou négatifs ne dépend que de nous. Il est vrai qu’une personne qui peut manquer de tact peut même parfois blesser et pourtant l’intérêt de son message n’est pas forcément dénué de sens.

De cette manière, vous pouvez véritablement être surpris par la critique d’une personne. Vous pouvez même vous rendre compte qu’en fait elle n’avait pas du tout l’intention d’être négative et qu’elle voulait même se montrer constructive mais suite à sa maladresse elle a eu du mal à exprimer le fond de son message.

La communication est tout un art

Toute personne recevant un message se doit de comprendre l’entièreté de celui-ci. Il ne dépend que de vous de comprendre le message réel véhiculé entre l’émetteur et le récepteur :

  • Qu’est-ce qui est véritablement communiqué ?
  • Pourquoi ces personnes disent-elles cela ?
  • Quelles sont leurs intentions réelles ?
  • À qui profite la communication ?
  • Est-ce qu’il s’agit d’une critique positive ou négative ?
  • Êtes-vous concernés ou est-ce une critique généraliste ?

Derrière des critiques, il y a toujours des conseils parfois bien placés et parfois pas du tout donnés au bout moment ou même complètement hors propos. C’est ainsi que si vous vous concentrez sur le « pourquoi » de la critique plutôt que sur le « comment » vous ouvrez un champ de possibilités qui permettra à chacun des deux partis de s’améliorer.

En procédant de la sorte il y a deux choses qui se produiront :

  1.  tout d’abord, vous franchirez une étape dans votre développement personnel et plus spécifiquement vous essayerez d’avoir une communication active et n’agirez plus de manière réactive
  2.  ensuite, vous emprunterez ce que l’on appelle le chemin des sages car vous chercherez les intentions réelles à travers cette communication, ces opinions, ces critiques et ces conseils. C’est sans doute le meilleur chemin que vous puissiez prendre pour votre développement personnel et pour accepter toutes les critiques comme constructives.

L’histoire d’un ancien patron

J’ai travaillé pour plusieurs grandes multinationales. Les conversations et les discussions allaient bon train et plus spécifiquement lors des réunions. Il y a toujours ces moments où les gens agissent de manière très brusque et peuvent alors heurter tant par leurs mots que dans le non verbal. Cela crée des situations pesantes où l’aboutissement de décisions réelles est souvent compliqué.

Une communication très personnelle

Un des patrons que j’ai eu pendant plus de deux ans avait un caractère bien trempé et s’énervait facilement lorsqu’il devait communiquer avec les équipes. Bien entendu, vous ne pouvez pas changer la manière de communiquer d’une personne ni gérer les retombées que cela occasionne sur l’entièreté d’un groupe. Néanmoins vous pouvez modifier la manière dont vous et les autres personnes perçoivent les choses. C’est donc à l’importance du message que l’on va s’attacher plutôt qu’à la manière dont il est transmis.

Une adaptation

Il nous a fallu quelques mois pour nous adapter à son style de communication enflammé. Les critiques allaient souvent bon train et il n’était pas facile de garder son calme ni même d’avancer des solutions constructives sans qu’il s’énerve à travers sa communication directe. Néanmoins, une fois que nous avions compris à qui nous avions affaire et que cela était véritablement son mode de communication personnelle, cela nous a permis à tous de nous concentrer sur le « pourquoi » de sa communication plutôt que le « comment ».

Des résultats concrets

Dès lors, les résultats ne se sont pas fait attendre et tout le monde a pu faire avancer le développement de l’entreprise et l’augmentation du chiffre d’affaire. Plus d’un an après cela, notre patron était toujours aussi enflammé dans ses propos mais nous avions appris à le tempérer, à en rire sans nous moquer car nous avions compris que c’était sa manière à lui de communiquer. C’est véritablement une capacité d’écoute que toute une équipe a dû mettre en place afin de construire une cohésion solide et durable.

3. AUTHENTICITÉ ET HONNÊTETÉ

Les critiques à tout égard que vous pouvez recevoir peuvent être considérés comme des messages authentiques et honnêtes. En effet, je suis sûr que vous préfériez être avec une personne directe et franche plutôt qu’avec quelqu’un qui ne vous dise rien et qui, une fois le dos tourné, n’arrête pas de vous critiquer. Nous avons tous déjà connu ce genre de situation dans notre vie et cela a non seulement le don d’énerver la personne critiquée mais brise également toute la confiance pour la continuité de la relation.

L’apprentissage de l’honnêteté

Il y a ces personnes gentilles face à vous qui ont l’air de vous soutenir, de vous encourager, d’être agréable … et dès qu’elles se retrouvent dans un autre milieu et/ou avec d’autres personnes elles n’ont de cesse de montrer leur désaccord avec vous et de vous critiquer.

Bien entendu, tomber sur ce genre de personne est juste déplorable, d’une grande tristesse et d’une malhonnêteté certaine. C’est ainsi qu’apprendre leur malhonnêteté vous blessera certainement au plus haut point et vous donnera l’envie de mettre fin à la relation le plus rapidement possible. Il est vrai que ce genre de situation n’est pas recommandable et que ce sentiment de trahison n’est pas très agréable à ressentir.

La rencontre de la bienveillance

2 filles couchées sur la capot d'une voitureCependant, j’ai personnellement des amis, des collègues ou encore des membres de ma famille qui peuvent être incroyablement francs et émettre des critiques très fortes sur certains traits de ma personnalité ou sur ce que je peux mettre en place. Il est très difficile de recevoir ce genre de critique car elles nous touchent au plus haut point et peuvent parfois aller jusqu’à faire vibrer nos fondements intérieurs. Par contre, pour l’avoir exercé plusieurs fois, je peux vous assurer que ces critiques de personnes bienveillantes sont la plupart du temps des critiques fondées dont j’apprends beaucoup. Elles me permettent de grandir et de réussir d’autant plus vite.

Être confortable avec la critique

Je vous parlais plus haut du fait que les critiques émises par des personnes nous enseignent leur manière de fonctionner. Le fait que nous soyons confortables ou non envers la critique est également le reflet de la manière dont nous fonctionnons et plus spécifiquement si nous ne sommes pas capables de l’accepter ou si nous en sommes fortement dérangés.

Prenons un exemple :

Je reçois des commentaires d’une personne et je me rends compte assez rapidement qu’il s’agit de critiques assez virulentes. Je me sens très mal à l’aise et je cherche tout de suite à comprendre pourquoi je ressens ce malaise. Il peut s’agir tout simplement d’une croyance avec laquelle je ne me sens pas en paix. Il peut s’agir d’une de mes faiblesses tout comme une de mes forces qui peut être mal perçue, etc.

Bref, vous l’aurez compris il peut y avoir de nombreuses significations et la chose la plus importante à faire est de découvrir laquelle. Ces différentes sources d’inconfort, notamment via les critiques que nous recevons, sont à considérer comme des indicateurs nous permettant d’accomplir notre développement personnel pour mettre en place des plans d’actions réels afin de grandir et réussir.

Des questions simples !

  • Pourquoi est-ce que je me sens mal à l’aise avec cette critique ?
  • Pourquoi est-ce que je suis content, frustré, en colère, triste de ce que la personne m’a dit ?
  • Qu’est-ce qui me titille ?

Vous l’aurez compris, les critiques, les commentaires, les conseils sont à investiguer et surtout la source de leurs manifestations doit être comprises.

Du monde intérieur vers le monde extérieur

Nous avons souvent tendance à rechercher les réponses dans notre monde extérieur et tous les signes qui peuvent expliquer notre mal-être. La vérité, c’est qu’il faut creuser dans notre monde intérieur car c’est là que se trouve les vraies réponses qui vous permettront de grandir et réussir rapidement.

Des croyances et des événements

Vous comprendrez dès lors que votre mal-être ne provient ni de la personne ni des critiques émises à votre encontre mais bien de l’écho que celles-ci suscitent en vous. Souvent, cela est lié à une croyance que vous avez depuis de nombreuses années ou même une expérience (douloureuse) du passé.

Une fois que vous aurez trouvé votre réelle et unique réponse, il y a de grandes chances pour que votre inconfort disparaisse car vous aurez maintenant la possibilité d’agir directement sur la situation et les critiques du passé se transformeront en outil d’action rapide pour votre développement personnel.

 

Laisser un commentaire