COMMENT DÉVELOPPER SON EMPATHIE ?

Nul doute, l’empathie a tendance à disparaître complètement de nos sociétés. Pourquoi ?

Car nos sociétés sont de plus en plus individualistes et hédonistes, c’est-à-dire que seul le plaisir personnel compte et l’aspect collectif et collaboratif n’a presque plus d’importance.

Comment définir l’empathie ?

C’est une capacité à ressentir et comprendre ce que les autres éprouvent au niveau émotionnel et sensitif.

C’est la capacité de pouvoir se mettre à la place d’une autre personne afin de mieux appréhender son point de vue.

C’est véritablement être attiré par la compréhension de l’autre et comprendre son comportement face a une situation donnée.

Des parents tenant leur bébé

C’est également ce que l’on pourrait appeler la plus belle qualité humaine car elle traduit à la fois l’acceptation d’autrui et la compréhension.

L’empathie permet de se libérer de bien des mots et c’est l’acceptation d’un défi constant.

C’est ainsi qu’elle permet de mieux comprendre l’autre ou que des situations qui étaient auparavant complètement inextricables deviennent tolérables et compréhensibles.

En effet, une fois que l’on est capable de se mettre à la place de l’autre on est également capable de le comprendre davantage, de l’aider et de le soutenir.

L’empathie et les relations sociales

De cette manière, l’empathie permet le développement de relations sociales plus saines puisque l’on donne une plus grande importance au lien que l’on construit avec l’autre.

Elle développe le désir de communication, de collaboration et de connexion dans le but de vouloir avancer ensemble.

Faire preuve d’empathie dans sa vie de tous les jours c’est garder constamment à l’esprit une volonté de vouloir vivre ensemble.

Il m’est arrivé plusieurs fois de rencontrer des personnes naturellement empathiques.

Elles ont véritablement une facilité à se mettre à la place de quelqu’un d’autre et de comprendre beaucoup plus facilement ce que la personne peut vivre et ressentir.

Je ne vous cacherai pas que l’empathie a aussi ses limites et que le surinvestissement dans la compréhension de l’autre peut mener au burnout voire à la dépression.

Cependant, pas de panique ces cas précis sont très rares.

À l’opposé, il existe d’autres personnes pour qui la notion d’empathie est totalement étrangère.

Elles ont un réel besoin d’être guidé par des explications afin d’améliorer leur empathie et leur compréhension de l’autre. 

Généralement, chacun sait rapidement si il a cette capacité empathique ou non.

  •   Peut-être vous posez-vous encore la question de savoir à quelle catégorie vous appartenez ?
  •   Peut-être même avez-vous besoin de développer votre empathie ?
  •   Comment se révèle l’empathie ?
  •   Comment développer son empathie envers les autres ?

Dans cet article, je vous propose 7 habitudes à mettre en place pour développer votre empathie avec les autres et développer votre attention envers les personnes qui comptent le plus pour vous.

Habitude 1 : travailler l’estime de soi

Cela semble évident et pourtant comment voulez-vous davantage comprendre les autres et même les aimer si vous n’êtes pas capable de vous aimer vous-même ?

Travailler votre estime de vous-même et votre confiance en vous vous permettra d’apprendre à mieux vous connaître, à comprendre vos attentes et ce que vous recherchez dans le contact avec les autres.

Une fille joyeuse avec un pouce levé vers le haut

Ceci est la première habitude à mettre en place.

Développer votre estime de vous-même et votre confiance en vous. Ce sont les piliers essentiels pour développer votre empathie avec les autres.

Habitude 2 : s’intéresser aux autres

Développer de l’empathie et être empathique signifie que vous êtes, au minimum, capables d’imaginer ce que ressent l’autre personne.

C’est être capable d’éprouver émotionnellement ce que la personne éprouve sans pour autant être dans la même situation.

Cette deuxième habitude de s’intéresser à l’autre demande en fait de travailler votre compréhension.

« Pour comprendre quelqu’un de manière empathique il faut le connaître. »

La meilleure manière de connaître quelqu’un est de s’intéresser à lui.

Vous pouvez commencer à porter de l’intérêt pour ce que la personne fait dans sa vie et comment elle vit les choses.

C’est développer la capacité de se focaliser uniquement sur la personne sans ramener les choses à vous-même ou essayer de les comparer.

En d’autres termes, c’est être capable de complètement s’effacer voire s’oublier pour s’ouvrir complètement à l’autre. 

Mon conseil :

Écoutez l’autre autant que vous pouvez.

Prêtez une écoute bienveillante et intéressez-vous pleinement à l’histoire de cette personne.

Posez-lui un maximum de questions, montrez constamment votre intérêt et reformulez dès que ce n’est pas assez clair pour vous.

Développez autant que possible la clarté sur ce que peut ressentir votre interlocuteur.

Écoutez sans limite et surtout sans donner votre avis sauf si l’autre vous le demande.

Faites un maximum abstraction de ce que vous avez pu vivre dans votre vie qui s’en rapproche de près ou de loin.

Habitude 3 : développer la curiosité

Cette habitude s’inscrit directement dans la deuxième habitude.

Pour développer votre empathie il faut savoir être curieux et s’intéresser à l’autre dans des domaines de sa vie qui ne vous intéresse au préalable pas du tout. 

Gardez à l’esprit que dans la rencontre avec une personne vous apprendrez énormément sur cette personne mais également sur vous-même.

Développez un intérêt réel et non superficiel.

Une famille posant pour la photo

Essayez d’identifier les sentiments et émotions et ne vous focalisez pas sur la possibilité de trouver une voire plusieurs solutions.

Être empathique avec quelqu’un ne signifie pas trouver une solution ou résoudre ses problèmes.

C’est comprendre la personne dans toute sa différence et son vécu car elle a juste besoin d’être écouté et comprise.

Mon conseil :

Soyez curieux de tout dans la vie.

C’est autant de porte que vous ouvrez et vous ne savez jamais où elles pourront vous mener.

C’est ainsi que je me suis retrouvé un jour sur le dos d’un cheval alors que j’écoutais tout simplement une personne avec beaucoup d’attention.

Habitude 4 : développer votre sens de l’observation

Développer son empathie c’est apprendre à observer une personne mais parfois aussi son environnement.

 C’est tenir compte à la fois du verbal et du non verbal.

Il m’est arrivé à plusieurs reprises de rencontrer des personnes parlant d’un sujet très spécifique et ayant leur non verbal pas du tout en accord avec celui-ci.

Loin de moi l’idée de faire une analyse gestuelle, vous pouvez facilement vous rendre compte qu’une personne est tout simplement à l’aise avec le non verbal ou plutôt stressé.

Je prends pour exemple cette personne qui est venu me voir un jour dans mon bureau et me dire être parfaitement calme et sereine par rapport à son divorce.

Et pourtant, alors qu’il était assis devant moi, son pied gauche n’arrêtait pas de taper sur le sol.

Alors que je lui demandais pourquoi il tapotait le sol de la sorte, il me répondit qu’il avait cela depuis qu’il avait appris que sa femme voulait divorcer.

Je ne pense pas qu’il était franchement serein.

Procédez à une observation attentive de la personne que vous avez en face de vous.

Vous parviendrez davantage à vous mettre à sa place.

Prenez en compte toute la gestuelle, sa manière de parler ou encore son regard.

Ce dernier peut être éteint, fixe ou fuyant.

Il s’agit d’un ensemble de données qu’il vous faudra toujours déchiffrer.

Vous avez également la possibilité de comprendre le langage corporel comme je vous l’ai fait dans l’exemple ci-dessus.

« Observer c’est déjà comprendre plus de la moitié du message que l’autre vous transmet. »

Habitude 5 : soyez dans le non jugement

Cette habitude est facile à expliquer et pourtant elle est certainement la plus difficile à mettre en place.

En fonction de la manière dont nous voyons le monde, nous sommes toujours enclins à juger les autres en fonction de notre propre vécu.

Porter un jugement sur les choses fait partie de la nature humaine.

Peu importe que celui-ci soit bon ou mauvais, il vous éloignera toujours de votre capacité d’empathie par rapport à quelqu’un d’autre.

Être empathique, c’est pouvoir écouter et se mettre à la place de l’autre sans le juger un seul moment.

J’avoue personnellement que j’ai le plus de mal à développer cette habitude.

En effet, avec l’expérience en tant que coach, c’est toujours une volonté de comparer les situations et parfois de les juger malgré moi.

C’est parfois une véritable difficulté de rester totalement neutre.

Des enfants se tenant la main avec un coucher de soleil

La vérité c’est que nous sommes tous humains et tout ce qui nous entoure a une incidence sur nous.

Que nous le voulions ou non, tout ce que nous entendons et percevons se grave à la fois dans notre mental et notre physiologie.

Cela développe une certaine grille de lecture de notre expérience en temps réel et des échanges avec les autres.

Il ne dépend que de votre unique et bonne volonté à faire preuve d’empathie et d’être dans le zéro jugement par rapport à votre propre expérience.

En d’autres termes, il s’agit de procéder à un détachement personnel ou encore de lâcher prise.

Mon conseil personnel :

Il m’arrive souvent que des jugements ou des états d’esprit bien spécifiques me viennent à l’esprit.

Je les garde pour moi et je m’abstiens de tout commentaire sur la situation.

« Parfois, le silence est d’or. »

Habitude 6 : garder une ouverture d’esprit

Faire preuve d’empathie et de non jugement c’est garder un esprit très ouvert.

Quand vous faites preuve d’empathie vous êtes là pour comprendre les choses et pas pour les analyser ou les critiquer comme nous l’avons vu plus haut. 

Avoir une ouverture d’esprit comme je me plais souvent à dire, ce n’est pas avoir une fracture du crâne.

Ça passe surtout par un haut degré d’acceptation de soi-même.

En effet, la paix intérieure amènera la paix à ceux qui vous côtoieront.

Mais l’inverse peut également leur faire beaucoup de dégâts.

N’oubliez jamais que chaque personne est unique.

La manière dont vous percevez les choses est totalement différente de ce qu’une personne ou un groupe de personnes peut ressentir.

« Être empathique, c’est ne pas laisser de place aux préjugés quels qu’ils soient »

Habitude 7 : Fiez-vous à votre intuition

Cette dernière habitude paraît être à l’encontre complète des précédentes et pourtant c’est parfois la meilleure chose qui puisse vous arriver.

Si tout votre être vous fait passer un message comme quoi vous n’êtes pas à l’aise ni même en sécurité face a une personne, c’est que c’est certainement la réalité.

Apprenez à vous écouter toujours davantage pour développer votre empathie.

De cette manière c’est votre intuition qui vous avertira lorsque quelque chose ne fonctionne pas. 

Votre intuition vous permettra d’appréhender les autres et surtout de ressentir les émotions.

Habitude « bonus » : pratiquez l’empathie avec vous-même.

Avant d’appliquer toutes les habitudes que je vous ai décrites ci-dessus, entraînez-vous à pratiquer l’empathie envers vous-même avant de le faire avec les autres.

Faites en sorte de vous mettre mentalement dans une situation bien précise et parlez-en avec vous-même comme s’il s’agissait d’une autre personne.

Essayez de comprendre comment vous réagiriez face à une autre personne lorsque vous imaginez un scénario où vous développez votre empathie. 

Vous avez également la liberté de réaliser ce que l’on appelle un transfert d’émotion.

C’est-à-dire que vous procédez par un transfert des émotions d’une autre personne sur vous-même.

De cette manière vous serez plus vite capables de vous mettre à sa place, de développer votre empathie et donc de la comprendre.

Echange d'émotions dans un couple

En pratique :

Prenez quelques instants et créez le calme en vous.

Fermez les yeux et projetez-vous sur la situation d’une personne que vous connaissez ou celle qu’un proche a traversé récemment.

Identifiez tout ce qu’elle a vécu et ressenti au niveau émotionnel.

Imaginez-vous à sa place et identifiez les sentiments qu’elle a traversé.

Écrivez ensuite sur un bout de papier comment vous vous sentez après la réalisation de cet exercice.

Passer à l’action tout de suite

Ces 7 habitudes (+ la bonus) ne vont pas se faire d’elle-même.

Il ne dépend que de vous de les développer au quotidien et de les implanter dans vos habitudes de vie.

Vous pourrez en apprécier toutes les conséquences sur vos relations à la fois personnelles et professionnelles.

Être empathique est une compétence et elle se développera constamment au cours des expériences que vous accumulerez.

Au plus vous vous entraînerez, au plus vous deviendrez compétents.

Laisser un commentaire