Sport

Aujourd’hui, nous parlons de sport à travers de nombreux domaines de la vie. Qu’il s’agisse du sport à la télévision, du sport que l’on pratique, du sport réalisé par les athlètes de haut niveau, du sport dès le matin au réveil, du sport en chambre, du sport mécanique, du sport moteur, du sport nautique, du sport olympique, les dénominations du sport sont tellement variés qu’il me serait presque impossible de toutes les citer dans cet article. En effet, si l’on tape le mot « sport » dans un moteur de recherche, il est important de s’apercevoir que les résultats se comptent par millions. Et cela ne fait qu’augmenter chaque jour qui passe.

Le sport est véritablement devenu un nom commun à l’échelle de l’humanité et il s’exporte dans tous les pays. Il franchit toutes les langues, toutes les nationalités, toutes les conditions physiques, bref il rassemble les peuples autour d’objectifs communs. Il suffit, pour s’en convaincre, de suivre l’activité audiovisuelle pendant la réalisation de jeux olympiques, ou encore du dernier mondial de football ou encore du dernier Super Bowl américain : ce sont les événements les plus regardés sur la planète.

L’avènement du sport dans toutes les catégories est pourtant une invention très récente de l’histoire de l’humanité. En effet, le sport dans son intégralité n’a pu véritablement se développer qu’avec le développement technologique de plus en plus fort de nos sociétés. En effet, l’humain n’étant plus monopolisé pour la création de denrées alimentaires ou de produits, la force humaine cherche dès lors à se décupler dans d’autres secteurs que celui du développement des ressources comme l’agriculture qui prenait toute une partie de son énergie encore bien avant la révolution industrielle. Cette même période a d’ailleurs valu à un pays comme la France le retrait de plus de 9 millions de personnes de ce secteur par le développement des technologies agricoles en tout genre.

Le sport répond à un besoin primaire chez l’homme de se surpasser personnellement tout autant que de se mettre en compétition avec ses semblables pour le dépassement d’un objectif que chacun reconnaîtra comme unique. S’il s’agit de course à pied, on utilisera la donnée du temps pour évaluer l’ensemble des coureurs. S’il s’agit d’haltérophilie, ce sera à celui qui soulèvera le plus gros poids. S’il s’agit de sport moteur, il s’agira bien entendu de réaliser le meilleur temps chronométré possible ce qui demande de l’adresse humaine pour le pilotage tout autant qu’un développement technique et des progrès d’ingénieries incroyable pour la réalisation de score toujours plus bas.

Le sport est lié à l’homme car il n’est pas du tout présent dans la nature par défaut. Observez donc les animaux, vous vous rendrez compte qu’ils ne pratiquent pas de sport si ce n’est des activités pour subvenir à leurs besoins de nutrition de base. Cette notion ayant été supprimé chez Dumas par le développement de techniques agricoles modernes. L’humain peut aujourd’hui se tourner vers des passes-temps qui lui permettent de réaliser un entraînement conséquent à des efforts sportifs intenses.

Ces dernières décennies ont d’ailleurs vu exploser de nombreuses disciplines sportives suite au développement de la prise en charge des sportifs tant sur le plan de l’entraînement ou de la nutrition que sur le suivi physiologique et psychologique. Les athlètes aujourd’hui sont préprogrammés pour repousser sans cesse les limites du corps humain.