COMMENT GÉRER LES PROBLÈMES RELATIONNELS ?

Combien de fois n’avez-vous pas eu l’impression d’avoir des problèmes relationnels importants ?

Peut-être avez-vous fait l’expérience de la résolution de relations sociales compliquées ?

Il vous est même peut-être déjà arrivé de ne pas avoir trouvé de solution…

Le constat s’avère parfois inéluctable et démontre surtout notre impuissance face à un problème relationnel persistant.

Nombreux sont ceux qui jettent l’éponge avant de pouvoir trouver une solution pour gérer une situation de crise et améliorer leurs relations personnelles.

Des personnes assises sur un banc devant un mur de photos

Dans cet article, je vous explique comment gérer les problèmes relationnels et surtout comment adopter un comportement adéquat pour mettre toutes les chances de votre côté et trouver un terrain d’entente ou, pour le moins, rétablir une communication.

Je vous présente en quatre étapes ma méthode que j’utilise à chaque fois qu’un problème relationnel d’envergure se présente :

Phase 1 : garder un état d’esprit positif

Il convient tout d’abord de savoir dans quel état d’esprit vous vous trouvez lorsque vous faites face à des relations sociales et personnelles conflictuelles.

Identifiez complètement votre état d’esprit. Soyez le plus critique avec vous-même et surtout le plus objectif.

Ne lésinez surtout pas sur cette étape qui est absolument cruciale pour une bonne compréhension et surtout une bonne résolution. 

En effet, cette première étape conditionnera toute la suite du processus. Surtout lorsque l’on sait que la seconde phase sera de comprendre et reformuler la problématique.

Qu’importe ce que vous ferez lors de cette étape, il est impératif que vous soyez dans un état d’esprit positif auquel cas vous n’avancerez pas.

Ayez toujours à l’esprit que vous êtes le seul responsable des résultats que vous mettez en place.

Si vous n’êtes pas capable de vous faire grandir vous-même, personne ne le fera à votre place.

Et personne non plus ne sera capable de vous mettre dans un état d’esprit positif à votre place.

À tout problème il y a une solution et les solutions trouvent toujours leurs racines en vous. 

Afin de garder un état d’esprit positif, soyez convaincus des trois choses suivantes :

  • Dans n’importe quelle situation vous pouvez voir un blocage ou une opportunité de grandir.
  • Pour chaque problème il y a toujours une solution.
  • Vous avez beau chercher mais vous ne trouvez pas de solution ? C’est que vous cherchez au mauvais endroit les mauvaises réponses.

Comme on le dit souvent en sociologie :

« Des gens qui cherchent on en trouve mais des gens qui trouvent, on en cherche. »

Prenez dès maintenant la décision de toujours faire partie des gens qui trouvent. Tout obstacle est une opportunité pour grandir et réussir davantage.

Cette première phase est de garder un état d’esprit positif afin d’appréhender au mieux les phases deux, trois et quatre (mais aussi le bonus).

Phase 2 : envisager une nouvelle approche

Avant de vous lancer dans cette deuxième phase, assurez-vous que la première phase est totalement remplie.

C’est calmement que vous appréhenderez la perception des choses d’une manière différente.

N’oubliez jamais que ce que vous vivez et ressentez n’est qu’une construction de la manière dont vous vivez et ressentez les choses. 

Pour cette deuxième phase, il est important que vous vous retrouviez seul avec vous-même pour identifier comment vous avez construit le chemin pour en arriver là : 

  • Quelles ont été les étapes et les moments charnières ?
  • Quand est-ce que tout a dérapé ?
  • Pourquoi les solutions paraissent si dures à mettre en place ? 

Une fois au calme et au clair avec vos idées, rapprochez-vous d’une personne en qui vous avez confiance et qui aura la bienveillance de voir les choses avec un regard tout à fait objectif et neutre sur la situation que vous vivez.

Vous choisirez bien sûr une personne qui ne connaît absolument pas l’autre personne concerné par le problème.

Vous n’avez pas cette personne autour de vous ? Pas de panique, beaucoup seront ravis de vous aider. 

Une famille qui pose pour la photo

Expliquez à une personne dans la rue la situation, une personne que vous ne connaissez absolument pas et demandez lui ce qu’elle ferait. Si la réponse ne vous satisfait pas, faites le avec une autre et ainsi de suite jusqu’à trouver un ensemble de réponses qui vous satisfassent.

Le fait d’avoir votre avis sur la question est fondamentalement ce qui vous bloque le plus.

Trouver une personne ressource

C’est pour cette raison que rencontrer des personnes inconnues qui vous donneront des conseils sur la manière de résoudre cette problématique de relation doit se faire alors que vous avez un esprit très positif.

De plus, lorsque vous expliquerez la situation, efforcez-vous d’être le plus clair possible afin que vos interlocuteurs comprennent exactement ce qui s’est passé.

Vous prenez maintenant conscience de l’importance de la première phase.

Cette importante introspection que vous avez faite vous a permis de voir les choses de manière objective et surtout de prendre du recul par rapport à la situation.

Prenez le temps de bien écouter tout ce que les personnes vous diront et même de prendre des notes si nécessaire.

Utilisez enfin votre sens critique pour bien comprendre les pistes de solution que l’on vous donne.

Phase 3 : rétablir le contact

La première phase vous a permis de faire une introspection et de vous calmer. La deuxième vous permet de voir la problématique sous un angle très différent.

Vous êtes maintenant à même de comprendre que dans une problématique de relations sociales, personne n’est jamais tout blanc ou tout noir. Les torts sont toujours partagés par l’ensemble des parties.

Il vous reste à accomplir une des tâches les plus difficiles : rétablir le contact avec cette personne afin d’organiser une rencontre.

On ne va pas se mentir, c’est certainement la phase la plus difficile durant laquelle vous douterez le plus et où le contrôle de soi sera le plus important.

Cependant, penser à cela : vous connaissez certainement des personnes restés fâché pendant des années sans jamais se parler ? Des personnes qui, sur un quiproquo, ont pris distance et, les années passant, ne savent même plus pourquoi.

Vous savez très bien que si vous ne reprenez pas le contact, il y a très peu de chances pour que la personne le fasse d’elle-même ou même que quelqu’un d’autre le fasse pour vous.

Rétablir le contact est de votre seule et unique volonté.

Vous avez donc la possibilité d’entrer à nouveau en contact avec cette personne et de lui expliquer tout votre cheminement et votre réflexion sur la problématique relationnelle que vous vivez tous les deux.

Vous lui exposerez comment vous avez compris les choses et reconsidéré le problème.

Vous n’omettrez pas de lui exposer les différentes conclusions et solutions sur lesquelles vous avez abouti.

C’est le moment crucial. Celui où vous aurez certainement une boule au ventre assez importante.

Une jeune femme face à ses relations perosnnelles

Le moment où vous aurez juste envie de prendre vos jambes à votre cou et lancer votre téléphone très loin car … ce n’est pas facile.

L’expérience m’a pourtant montré que cela se passe souvent bien mieux que l’on peut l’imaginer et que la personne est souvent contente que l’on ait fait le premier pas et rétablie un contact.

Phase 4 : soyez vous-même et ne vous confondez pas en excuses

Le but du processus n’est absolument pas d’essayer d’avoir raison ou de prouver si l’autre a raison ou tort. Ce processus ne sert pas non plus à vous excuser et encore moins à vous énerver ou pire à énerver l’autre.

Les deux premières phases vous ont permis d’engager une réconciliation d’abord avec vous-même en mettant en place un bon état d’esprit et ensuite en réfléchissant à tête reposée à la problématique de ladite relation sociale.

La troisième étape sert à reconsidérer les choses et à trouver un terrain d’entente entre les parties.

Gardez votre sang-froid et gardez surtout le contrôle de vos émotions – qui ne manqueront pas de resurgir à cette étape cruciale – afin de renouer une relation propice à la communication et à l’échange. 

Cette quatrième phase se veut de prendre le plus de distance par rapport aux choses et de s’en libérer pour accepter de grandir et réussir ensemble.

Une question souvent posée : que faire si la personne bloque toute tentative pour établir une bonne relation ?

L’expérience m’a démontré que la bonne volonté, un état d’esprit positif et le fait de reconsidérer l’entièreté d’une situation sous un jour nouveau n’amène pas toujours les résultats escomptés… hélas !

La vie est ainsi faite et l’équilibre existe entre ce qui est bien et ce qui est mal.

Il appartient à chacun de faire le choix d’honorer l’un ou l’autre.

Tout le monde n’a pas la volonté ni le désir de rétablir une connexion cassée avec une autre personne.

C’est parfois avec la meilleure volonté qu’il faut apprendre à vivre avec un problème qui pour vous n’en est peut-être plus un mais qui pour d’autres restera toujours vivant et tenace.

Vous aurez tout mis en œuvre pour résoudre cette situation conflictuelle, il n’y a donc aucun acte manqué ni regret à avoir.

« Votre vie est comme une voiture. Le pare-brise est plus grand que les rétroviseurs car c’est devant vous qu’il faut regarder le plus et non pas derrière. »