INTÉGRER LA CONFIANCE EN SOI

Comme nous l’avons déjà vu précédemment, intégrer la confiance en soi est primordiale pour avoir une vie stable et équilibrée.

Je vous propose dans cet article différentes techniques afin de passer plus facilement à l’action et augmenter votre confiance en vous.

Je m’en réfère notamment aux travaux de David Lefrançois, coach et spécialiste de la confiance personnelle et de l’estime de soi.

Selon lui, la confiance en soi est l’une des choses que l’on doit impérativement planter pour que l’on puisse d’une part se sentir bien et d’autre part se construire personnellement en entretenant des bons rapports avec les autres.

Au plus vous aurez une confiance en vous élevée, au plus vous aurez ce sentiment, cette certitude profonde de pouvoir faire face aux événements à venir dans votre vie.

Pour tous ceux qui désirent directement passer à la pratique et intégrer une confiance en soi élevée et durable, rendez-vous sur nos programmes et spécialement Achieving Self-Confidence.

Une fille à pull rouge avec des yeux bleus

Intégrer la confiance en soi c’est le contraire de l’anxiété

Au plus vous développerez votre confiance en vous, au plus vous atténuerez et détruirez l’anxiété qui peut parfois vous tirailler.

Il existe évidemment de nombreuses techniques pour ralentir l’anxiété ou l’angoisse et bien entendu tout un ensemble de techniques de coaching ou de psychologie pour augmenter la confiance en soi.

Cependant, et ce n’est rien de le dire, il faut s’intéresser à ce qu’est la confiance en soi :

         – Son mode de fonctionnement ?
         – D’où vient cette confiance en soi ?
         – Qu’est-ce que la confiance en soi ?


Intégrer la confiance en soi c’est un état interne dans lequel vous ressentez les choses.

Intégrer la confiance en soi c’est agir directement sur l’estime de soi.

En effet, vous dites au quotidien : je me sens en confiance ou non.

Il y a difficilement des demi-mesures dans la confiance en soi.

Ou c’est blanc ou c’est noir, il s’agira très rarement d’un sentiment de « plus ou moins ».

Intégrer la confiance en soi et l’estime de soi

En ce qui concerne l’estime de soi, il y a trois composantes :

        – L’amour de soi
        – L’image de soi
        – La confiance en soi


Vous comprenez dès lors que pour travailler la confiance en soi il faut en fait que l’on travaille sur l’estime de soi et sur l’amour de soi.

Voir la confiance en soi comme quelque chose d’isolé à travailler de manière ciblée est une erreur.

Il est primordial de travailler selon une approche triptyque autour de l’amour de soi, de l’image de soi et d’intégrer la confiance en soi.

La confiance en soi c’est la certitude profonde que j’ai de pouvoir faire face aux événements qui surviendront – tant positivement que négativement – dans un futur plus ou moins proche.

Intégrer la confiance en soi et l’avenir

C’est avoir un ressenti de sentiment profond lorsque l’on entrevoit l’avenir à court, moyen et long terme et que l’on estime être capable de s’adapter en toute confiance.

C’est ainsi que la confiance en soi et l’adaptabilité sont étroitement liées chez l’individu pour son équilibre personnel.

Revenons au développement de la confiance en soi : comment faire ?

Il y a bien sûr ce trio d’amour de soi, d’image de soi et de confiance en soi.

On comprend donc aisément qu’il est très difficile de développer sa confiance en soi si on a un rapport à soi négatif ou en d’autres termes que l’on ne s’aime tout simplement pas.

Dans le même ordre d’idées, c’est également très difficile d’avoir une image de soi positive si l’on n’est pas en amour avec soi-même.

Enfin, c’est toujours très difficile d’avoir une confiance en soi stable ou élevée si l’on a une image de soi dégradée voire négative.

Ne tombons pas non plus dans l’excès inverse qui est de penser qu’il faut être un Superman en confiance en soi, en estime de soi et en image de soi.

Non, pas du tout !

Il existe cependant un certain niveau idéal dans lequel une personne trouvera son équilibre dans le triptyque de confiance en soi, d’image de soi et d’amour de soi.

Une femme pleine de confiance

Un principe important pour intégrer la confiance en soi

Il est important d’avoir le sentiment en tant qu’individu d’être porteur de valeurs, de qualités profondes, de se reconnaître personnellement mais également que les autres les reconnaissent.

Ces valeurs vous permettront de vous adapter dans votre environnement, avec les autres et dans des situations diverses.

À partir du moment où vous comprenez cela, vous comprenez également qu’en tant qu’individu, vous devez absolument avoir un très haut niveau de clarté sur ces trois notions : estime de soi, image de soi et confiance en soi.

Des environnements très différents

Nous vivons tous dans des environnements qui nous sont propres :

        – L’environnement familial
        – Le milieu éducatif
        – Les amis qui nous entourent
        – Le niveau sociaux-économique dont nous disposons

         Etc.

Tous ces environnements – tout en étant tous très différents – ne sont pas forcément porteur de confiance en soi.

Dans certains de ses environnements vous vous sentirez plus réconforté que dans d’autres et cela influencera fortement l’intégration de votre confiance personnelle.

Prenons comme seul exemple le cercle familial :

Il est très rare que l’on rencontre un milieu familial dans lequel les parents parviennent à développer la confiance en soi de manière très forte à leurs enfants.

Si a contrario vous avez eu cette chance et avez eu des parents vous ayant inculqué/éduqué à intégrer une confiance en soi forte c’est une véritable bénédiction pour vous.

En vérité, c’est qu’en tant que coach, je dois faire le constat déplorable que 9 personnes sur 10 manquent de confiance en elle.

La plupart du temps ces personnes savent ce qu’il faut faire et ont toutes les solutions en main pour passer à l’action mais elles se bloquent et se tétanisent par le manque de confiance en elles.

La confiance en soi c’est la base de la vie

Malheureusement, il faut constater qu’intégrer la confiance en soi est fortement mise à mal et parfois même par des parents qui pensent agir pour le bien de leurs enfants.

C’est à ce stade qu’on ajoutera la notion de bienveillance qui accompagne généralement la confiance en soi.

Prenons un exemple qui apportera de la clarté :

Il y a quelques années, j’avais alors 18 ans et je rencontrais quelques difficultés à trouver mon orientation d’étude.

J’avais entamé des études en ingénieur industriel et aux examens de Noël cette année-là, je me rendais compte que cela ne me plaisait pas davantage et que je me demandais même ce que je faisais dans ce genre d’étude.

Un homme et son chien au bord d'un lac

Peur d’en parler

Si au début je n’en ai pas parlé autour de moi c’est tout simplement parce que ma confiance en moi était fortement mise à mal.

J’avais la pression de devoir réussir mon année d’étude d’une part et la pression financière exercée par mes parents qui payaient mes cours d’autre part.

Je réalisais néanmoins ma session d’examen en janvier, ce qui s’avéra une véritable catastrophe.

Alors que je rentrais en week-end à la maison pour annoncer les résultats de mi-année, je n’ai pas besoin de vous expliquer l’accueil que j’ai reçu de la part de mes parents.

Faire face à l’incompréhension

Il fallait que je travaille davantage, jour et nuit s’il le fallait, que je me concentre, je me voyais expliquer le fait que l’on n’a rien sans rien, etc.

J’étais fortement dépité et je passais le week-end dans ma chambre à réfléchir sur le comment faire mieux ou tout simplement comment leur annoncer que je ne voulais pas faire ça.

Étant l’aîné de la famille, avec le recul, je pense que mes parents étaient un peu désarçonnés face à l’échec de mon année académique.

En partant le dimanche soir pour rentrer dans mon studio d’étudiant, je n’oublierai jamais les propos de mon père, médecin de profession : « De toute façon, tu ne me dépasseras jamais. »

Comprendre les messages cachés

Il ne l’a pas fait pour me détruire, me casser le moral ou encore me faire culpabiliser.

Non, c’est sa manière à lui de me dire que je dois absolument me bouger et tout donner pour y arriver.

En agissant de la sorte, il titillait mon orgueil, mon ego et il était persuadé que c’est ce qui allait me faire bouger.

Il m’aura fallu des années pour comprendre cela

Il est à retenir que l’intention est bonne mais la stratégie est cependant excessivement mauvaise.

Malheureusement, si je vous parle de mon cas c’est qu’en réalité il s’agit pratiquement de tous les cas dans lesquels la confiance en soi est mise à mal.

Deux personnes se tenant le petit doigt

Le monde de l’éducation

J’aime souvent prendre cet exemple car dans le monde de l’éducation, le nombre de mauvais professeurs est plus grand que le nombre de bons professeurs.

On sait tous qu’un bon professeur est celui passionné, passionnant et positif et celui qui vous fera réaliser des choses dont vous-même ne vous pensiez pas capable.

Un bon prof a cette capacité d’investir et vous faire intégrer une confiance en soi, de la booster afin que l’élève donne le meilleur de lui-même.

La différence entre une bonne et une mauvaise personne

Que l’on soit manager d’entreprise, professeur, entraîneur d’une équipe, père de famille, coach, etc. l’ensemble de ces personnes donnent et apportent une confiance en soi.

De plus, ces personnes arrivent à vous convaincre de faire face à l’adversité et vous expliquent qu’elles croient en vous et que vous pouvez y arriver.

Elles poussent l’individu à développer des capacités d’adaptation dont il ne se serait même pas cru capable.

L’adaptabilité permet de mobiliser toutes les ressources nécessaires qui permettront de comprendre une situation et d’avancer quoi qu’il arrive.

Imaginez une confiance en soi parfaite

Posez-vous cette question simple :

         «A quoi ressemblerait votre vie si vous aviez plus confiance en vous?»

Ensuite, répondez à cette seconde question :

         «A quoi ressemblerait votre vie si vous vous aimiez vraiment?»

Enfin, répondez à cette dernière question :

         «A quoi ressemblerait votre vie si vous aviez une bonne image de vous?»

Prenez le temps de répondre correctement à ces trois questions. Je vous conseille même de noter sur papier vos réponses.

Il se peut que les réponses ne viennent pas directement, c’est tout à fait possible. Ne vous en faites pas, laissez reposer et revenez-y dans quelques heures ou même quelques jours.

Vous verrez, vous serez étonné de voir ce que vous êtes capable d’imaginer et de réaliser lorsque vous avez une confiance en vous, une image de vous et un amour pour vous menés au maximum.

Deux amoureux à leur mariage

Arrêtez de trouver des excuses sur votre confiance en vous

Certaines personnes seront toujours là pour dire que c’est difficile, dur, qu’elles n’y arrivent pas, ne veulent pas changer, qu’elles n’ont pas confiance en elles alors autant laisser tomber, etc.

Non !

C’est tout simplement trop facile de répondre à une question aussi importante de cette manière.

Si vous répondez à cette question de cette manière c’est que vous êtes tout simplement lâche!

Oui, c’est de votre vie que l’on parle ici et des changements que vous êtes capable d’y apporter.

Il n’y a que vous qui puissiez choisir d’avoir confiance en vous, de vous aimer et de développer une image extrêmement positive de vous-même.

La vérité pour intégrer la confiance en soi:

Ce n’est pas dur, ni même compliqué. Vous ne pouvez même pas dire que vous êtes en échec parce que c’est compliqué ou même complexe, c’est totalement faux.

Il faut néanmoins que vous fassiez un effort et que vous appreniez à changer votre point de vue sur les choses et plus spécifiquement sur votre confiance en vous.

Maintenant, je peux tout à fait comprendre que pendant des décennies, vous ne vous êtes pas aimé, vous n’avez jamais développé une image de vous positive ni même pensé à augmenter votre confiance en vous et vous devez sincèrement penser :

         « Qu’est-ce qu’il va m’apprendre ce jeune coach ? »

Et pourtant, c’est tellement simple que vous ne le faites pas.

C’est moi que vous lisez maintenant mais cela pourrait être une autre personne, votre conjoint, votre mari, un ami, un membre de votre famille qui vous dirait :

         « Commence à t’aimer ! »
         « Peux-tu m’écrire toutes tes qualités personnelles ? »
         « Prends soin de toi ! »

Vous ne pensez pas qu’il est temps de développer votre confiance en vous, de développer une image positive de vous-même et de vous aimer pour la personne que vous êtes.

Dans un second temps, cette même personne pourrait juste vous dire de vous entraîner à faire face aux choses de la vie, aux situations que vous vivez et de constamment travailler sur le triptyque de votre confiance en vous, votre image de vous et de l’amour de vous-même.

Parfois, c’est juste de confiance en vous dont vous avez besoin

Deux enfants faisant un coeur avec les bras

Je voudrais à présent vous raconter une histoire que j’ai vécu en 2013.

Pour ceux qui me connaissent, ils savent que c’est l’année où j’ai eu un accident de la route en vélo sur le chemin du travail.

C’est l’année suivante que tout s’est alors précipité dans ma vie.

Je suis blessé et ma santé n’est vraiment pas au beau fixe. Je me bats pour retrouver un fonctionnement corporel normal et des habitudes de vie pour lesquelles je n’ai pas à souffrir à chaque mouvement.

C’est difficile et pour tous ceux étant passés à travers un accident ou une maladie savent et pourront vous dire que les moments de répit sont très rares.

C’est un combat constant.

Dans ce combat, vous êtes à la fois le partenaire et l’adversaire et au fond de vous-même c’est vous qui définissez les règles en fonction de la douleur.

C’est pendant cette période que j’apprendrai que je suis viré de mon travail et quelques semaines après que ma compagne me quitte car elle m’avouera ne pas s’être engagée pour tout cela.

La confiance en soi et mon estime personnelle se sont totalement effondrées.

Mon image personnelle en a également pris un coup quand je voyais mon visage grimaçant de douleur dans le miroir ou encore mon corps déambuler en boitant.

L’amour que j’avais pour une personne s’est explosée en vol en détruisant au passage le peu d’amour que j’avais vis-à-vis de moi-même.

Un besoin de confiance en soi

Si l’on regarde les choses objectivement, je n’étais pas si mal que ça :

J’avais un toit où me loger, une maison avec trois repas par jour, des proches qui me soutenaient, un véhicule pour me déplacer à ma guise, un compte en banque (avouons-le) plutôt bien fourni et comme me l’a dit mon manager en me virant, un bon curriculum vitae et une bonne tête qui me permettraient rapidement de trouver du travail.

Et pourtant, je me sentais complètement détruit à l’intérieur

Ma confiance en moi était à ce point basse que je paniquais en regardant un film qui se déroulait dans l’espace au cinéma.

Il n’y a pas de remède contre le manque de confiance en soi.

La confiance en soi se développe constamment, se répare et évolue avec le temps.

En ce qui me concerne, ce fut un oncle qui me demanda si je pouvais réaliser des travaux qu’il reportait sans cesse chez lui.

Il s’agissait d’isoler un grenier et d’y placer un plafond ainsi que remplacer le plancher.

Je n’avais jamais fait cela de ma vie et pourtant il a cru en moi pour me confier ce travail.

J’ai réalisé l’ensemble des travaux avec une certaine fierté je l’avoue mais surtout une confiance en moi décuplée, une image personnelle reliftée et un amour pour moi grandissant.

J’avais toujours autant de douleurs dans le corps et parfois même plus qu’auparavant après certaines journées assez longues à travailler dans le grenier. Pourtant je me sentais de plus en plus en paix à l’intérieur de moi.

Un couple en joie

« Faire comme si » pour augmenter et intégrer la confiance en soi

Je ne savais pas si j’étais capable de refaire ce grenier et j’ai tout simplement fait comme si j’en étais capable.

J’ai regardé des vidéos sur YouTube, j’ai demandé autour de moi et j’y suis arrivé.

Si vous n’avez pas confiance en vous, si vous n’avez pas une image positive de vous-même ou encore si vous n’avez pas cette amour de soi, faites comme si vous aviez tout ça.

Faites comme si vous vous aimiez comme vous ne vous êtes jamais aimé ni n’avez aimé personne.

Par exemple :

         A une personne que l’on aime, on lui dit, souvent.

         On montre son amour à la personne que l’on aime.

         Poser des actes d’amour envers vous-même.

Vous manquez d’image positive de vous-même ?

Faites comme si vous aviez une image positive de vous resplendissante et agissez également de cette manière.

         Vous avez la liberté de vous coiffer, de vous habiller de manière    resplendissante, de vous maquiller, de chausser vos plus belles chaussures       etc.

Cette petite voix qui vous pousse dans le mauvais sens

Il y a peut-être cette petite voix dans votre esprit qui vous dit constamment que vous ne vous aimez pas et que vous n’y arriverez pas.

Elle doit peut-être également vous réveiller la nuit, vous apporter des angoisses, du stress, de la paresse, de l’anxiété.

Tout cela provient d’un manque d’estime de soi

À chaque fois que vous vous efforcerez de travailler un des trois piliers, vous renforcerez l’estime de soi.

De cette manière, vous ferez beaucoup plus vite face aux événements et aux situations qui se présenteront à vous dans l’avenir.

L’anxiété est le problème du futur

Un pot de fleur avec une fleur et un coeur

C’est très rarement un problème provenant de votre passé.

Vous anticipez votre futur à travers le prisme du risque et de la peur, ce qui augmente constamment votre anxiété.

Une ressource qui supprimera votre anxiété

Il est dès lors primordial d’avoir dans le présent une ressource qui limitera cette production d’anxiété et les représentations négatives que vous pouvez avoir dans le futur.

C’est de cette manière que vous serez le gagnant de la confiance en soi.

Passer à l’action

Entraîner son amour de soi

Commencer par vous aimer en travaillant l’amour de soi et dites-le chaque jour 10 fois, 20 fois, 30 fois, 40 fois, 50 fois et même 100 fois par jour.

Vous êtes la première personne à vous aimer sur terre et au plus vous vous aimerez au plus vous développerez l’amour de soi et au plus vous attirerez à vous l’amour.

Entraîner son image de soi

Ne vous dénigrez plus jamais.

Vous n’imaginez pas l’impact que peut avoir sur votre esprit et votre corps le fait de vous dénigrer.

Toutes les formes de messages que vous commencez en « je suis » formate continuellement votre cerveau car il fonctionne de cette manière.

Combien de fois sur la journée je n’entends pas des personnes dire « JE SUIS … « :

         « bête »
         « con »
         « idiot »
         « stressé(e) »

         Etc.

Au plus vous utilisez la forme « je suis« , au plus vous vous formatez à réellement devenir ce que vous venez de dire sur vous.

Ne vous dénigrez plus jamais, c’est un simple respect de vous-même.

Soyons clair, même à un enfant que vous aimez vous ne diriez pas une chose pareille alors pourquoi vous le faites avec vous-même ?

Un enfant tenant le doigt d'un adulte

Respecter votre enfant intérieur et ne vous dénigrez plus jamais.

A l’inverse, utilisez le formatage du cerveau en terme « je suis » pour souligner constamment des choses que vous faites correctement, qui vous mettent en valeur, qui augmentent votre image de vous-même, votre confiance en soi et votre amour de soi.

Accentuez même cette forme de formatage en allant jusqu’à vous offrir quelque chose pour célébrer cette réussite que vous venez de faire.

Cela peut être un petit cadeau, un moment sympathique.

Personnellement, je m’offre un livre, un bon film au cinéma, une balade en vélo, un bon repas et lorsque j’ai de grandes victoires à fêter, je réserve un week-end avec ma compagne ou je réserve ces vacances que j’attends depuis un moment.

Fêter et célébrer quotidiennement vos réussites. Vous l’avez bien mérité.

Entraînez-vous à intégrer la confiance en soi

Fixez-vous tous les jours un petit challenge.

Il ne s’agit pas de faire quelque chose de grand mais plus spécifiquement de faire quelque chose que vous ne faites pas habituellement.

Exemple :

         Aller travailler à vélo
         Dire à cette personne ce que vous pensez d’elle
         Faire une réflexion sympathique à quelqu’un

En bref, osez sortir de votre zone de confort.

Faites toutes ces choses que vous n’auriez pas osé réaliser habituellement.

Au plus vous allez multiplier ses petites actions dans votre quotidien, au plus votre taux de confiance en soi, d’estime de soi, d’image de soi et d’amour de soi augmenteront.

Vous ne changez pas votre confiance en vous en réalisant de grandes choses une fois de temps à autre dans votre vie mais bien en additionnant un ensemble de petites actions que vous répétez régulièrement.

Ces actions vous façonnent, vous construisent, vous font devenir une personne avec une confiance en elle décuplée.

Osez! Osez encore et toujours !

Réalisez tous les jours une action inspirante et imparfaite.

Je vous garantie que vous amènerez votre vie à un niveau supérieur
.

Cet article vous a plût et vous désirez passer à la pratique et intégrer une confiance en soi élevée et durable, rendez-vous sur nos programmes et spécialement Achieving Self-Confidence.

Laisser un commentaire