VISUALISER POUR CRÉER VOS SUCCÈS

Dans toutes les disciplines sportives, on donne aujourd’hui une grande part à la préparation mentale.

Il s’agit de réaliser la plupart du temps des visualisations concrètes et positives de ce que l’on veut réaliser.

C’est ainsi que de nombreux compétiteurs, pour des événements internationaux, réalisent des visualisations allant parfois jusqu’à un an avant l’événement pour arriver le jour « J » à être plus serein et plus en phase avec la réussite.

Une femme au sommet d'une montagne les bras levés au ciel

Lorsque l’on écoute leur témoignage, il n’est pas rare de se rendre compte qu’ils avaient visualiser parfois jusque dans les moindres détails tout ce qui s’est passé.

Ce qui est d’autant plus positif avec la visualisation, c’est qu’elle est véritablement accessible à tous.

FONCTIONNEMENT DE LA VISUALISATION

Nous avons en nous un outil de création extrêmement puissant : il s’agit de notre cerveau.

Nous sommes capables de nous représenter dans les moindres détails une action spécifique.

Qu’il s’agisse du lieu, de l’attitude que l’on souhaite avoir, des différentes étapes qui mènent au succès, des difficultés que nous surmontons avec le succès, notre cerveau est capable de tout concevoir.

Lorsque l’on répète de manière rigoureuse et intensive cet exercice de visualisation, cela conditionne non seulement nos pensées mais aussi notre organisme et notre physiologie.

Tout est alors prêt pour que l’esprit et le corps travaillent ensemble à la réalisation du scénario préalablement établi.

Visualiser mentalement : une méthode qui a fait ses preuves

Cette méthode ne date pas d’hier.

Elle était mise au point par les inventeurs de la programmation neurolinguistique (PNL) à des fins thérapeutiques.

On peut notamment citer Simonton et ensuite Richard Bandler.

Leur méthode est basée sur une idée à la fois simple et grandiose : tout ce que nous imaginons positivement influencent directement notre pensée, notre corps et tout notre être.

Il en résulte que nous devenons très congruents lorsque nous passons à l’action et mobilisons toutes nos ressources pour atteindre les résultats visualisés.

PROCESSUS D’ACTIVATION SENSORIELLE ET EMOTIONNELLE

La visualisation est un processus qui permet d’activer des expériences à la fois sensorielles et émotionnelles tant positives que négatives.

La visualisation permet de mobiliser des ressources que nous avons engrangé personnellement, à la fois pour résoudre les difficultés dans notre passé mais aussi pour des projets que nous mettons en place pour le futur.

L’imagination est la clé

C’est ainsi que pratiquer la visualisation sur la réussite en utilisant notre imagination stimule tous les circuits cognitifs de notre cerveau et nous pousse encore davantage à la bonne réalisation dans le monde réel de nos visualisations. 

IMAGINATION ET REALITE SONT IDENTIQUES POUR LE CERVEAU

Lorsque vous créez une visualisation, vous procédez à la mise en place d’une image dans votre cerveau.

Cette dernière n’est effectivement pas la réalité.

Cependant, votre esprit ne fait pas la distinction entre ce qui est réel et ce qu’il imagine.

Il développera le même processus et appliquera les mêmes mécanismes pour les deux cas.

Prenons un exemple :

Imaginons quelque chose que vous aimez manger.

Pour ma part, je prendrai une orange. C’est là un fruit que j’affectionne particulièrement.

Des oranges sur une table avec une fleur orange

Imaginez mentalement que vous êtes en train d’éplucher votre orange.

Vous enlevez toute la pelure, ouvrez ensuite le fruit en plusieurs quartiers et celui-ci split de partout et envoie une odeur d’orange dans toute la pièce.

Vous prenez ensuite un quartier et vous le mettez en bouche en sentant le jus couler sur votre langue et se répandre entre vos dents.

Si vous aimez, comme moi, une orange, lorsque vous expérimentez cette visualisation, il y a de grandes chances pour que vous saliviez en même temps.

Votre cerveau n’a pas fait la différence entre votre imagination et la réalité. Il active les mêmes mécanismes.

Dans ce genre d’exercice, lorsque vous réalisez une visualisation, cela ne se limite pas à l’aspect uniquement visuel.

Vous devez utiliser vos 6 sens : le visuel, l’auditif, le kinesthésique, l’olfactif, le gustatif et certains utiliseront même le spirituel.

Il est important de visualiser de la même manière et avec les mêmes outils que ceux utilisés pour votre apprentissage.

C’est ce que l’on résume sous l’acronyme VAKOGS.

CONCRETEMENT :

Ci-dessous, je vous explique comment réaliser une visualisation.

Il s’agit bien entendu des bases pour commencer à visualiser dès aujourd’hui.

Cela vous permettra de vous exercer directement et de constater les effets mentaux et physiques d’une visualisation. 

Attention, cela n’est pas un tour de passe-passe qui vous permettra d’avoir des résultats du jour au lendemain.

Il s’agit d’un exercice à réaliser au minimum une fois par jour ou à réaliser deux fois par jour pour obtenir des résultats très concrets.

Dès le matin et juste avant de vous coucher.

Il est indéniable que vous constaterez des effets positifs très puissants à plus ou moins court terme.

Cela vous permettra de passer plus facilement à l’action et de contrôler beaucoup plus facilement ces situations de mise en place en obtenant des résultats concrets.

Je pratique moi-même des visualisations le matin et le soir depuis bientôt deux ans et je peux vous assurer que les résultats sont spectaculaires.

QUATRE ETAPES POUR VISUALISER

Étape 1 : la mise en place

Il s’agit de quelques aspects techniques qui ne doivent pas être négliger si l’on souhaite des résultats rapidement.

  • Visualiser toujours des grands événements, des images ou des choses en accord avec vos valeurs. Sans quoi vous vous manquerez de respect et risquerez de créer un conflit interne.
  • Détendez-vous, faites des exercices de stretching et permettez à votre corps de supprimer toutes les raideurs tant au niveau des muscles que de la pensée. En d’autres mots, chassez tout le stress et décontractez vous.
  • Identifier dans le VAKOGS les modes d’apprentissage et de création les plus pertinents pour vous. S’il s’agit de la vue, vous pouvez visualiser clairement une image ou une situation. Par contre s’il s’agit du sens kinesthésique, focalisez-vous sur la manière dont vous ressentez les choses à ce niveau. Faites de même avec les différents sens, chacun a un sens plus dominant que les autres.

Pour qu’une visualisation fonctionne correctement, il est important que vous la fassiez correctement du début à la fin et que vous ne sautiez aucune étape.

Étape 2 : trouver le calme 

Pour commencer une visualisation il est très important que les pré requis soient mis en place.

Vous choisirez bien entendu un endroit calme mais vous ferez surtout en sorte d’arriver à une situation de calme intérieur très importante.

Pour ce faire, couper toutes les sources qui viendraient parasiter votre visualisation comme le téléphone, la télévision, ou encore la radio.

Une chaman qui visualise en méditant

Prenez de grandes inspirations profondes et relâchez l’air tout doucement. Installez-vous confortablement dans un espace qui vous inspire la sérénité.

Pour ma part, j’aime me trouver couché sur un tapis à même le sol. Je m’imagine souvent sentir les battements de cœur de la terre. Chacun son truc comme on dit…

Étape 3 : opter pour la simplicité

Ne commencez pas tout de suite par une visualisation complexe où vous avez beaucoup de choses à penser et à mettre en place. Il y a de grandes chances pour que ça n’aboutisse pas du tout.

Je vais reprendre l’exemple de l’orange :

Tout d’abord, vous voyez un objet rond, concentrique. Il apparaît devant vous d’abord en noir et blanc.

Ensuite, vous lui donnez sa couleur, sa texture, le ressenti que vous pouvez avoir en l’ayant en main, votre odorat chatouillé par son odeur. 

Imaginez l’orange bouger, vous la voyez sur sa face supérieure, sa face inférieure et vous la faites ensuite tourner de sorte de faire tout le tour de l’orange.

À certains endroits la couleur orange brille plus qu’à d’autres. Prenez le temps de bien visualiser toutes les particularités de cette orange qui se tient devant vous.

  •                    A-t-elle un coup ?
  •                    Une étiquette ?
  •                    Est-ce une grosse ou une petite orange ?

Enfin, imaginez que vous épluchez cette orange. Elle se met à goûter entre vos mains.

Vous sentez l’odeur forte de l’orange vous prendre aux narines. Vous mettez un morceau dans votre bouche et sentez la douceur et l’aspect sucré de sa texture.

Étape 4 : ressentez l’expérience 

Décrivez les sensations et les émotions que vous avez en mangeant cette orange imaginaire. 

Cette sensation est-elle agréable ou désagréable ? Quel goût cela a-t-il pour vous ? Est-ce plutôt sucré, doux ou amère ? Est-ce que l’orange est molle ou dure ?

C’est en faisant toute l’analyse de ce que vous pouvez ressentir intérieurement tant sur le plan des sensations que des émotions que vous vous rendrez compte que vous salivez comme si vous aviez cette orange en bouche.

Si tel est le cas, cela signifie que vous avez parfaitement visualisé et vécu l’expérience de visualisation.

Vous faites l’expérience physique d’une visualisation mentale. Vous êtes maintenant capable de manger cette orange en la visualisant.

Votre cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il a imaginé et ce qu’il se passe réellement.

Un visage en couleur

C’est cela la grande force de la visualisation.

Il y a certainement des personnes qui ne ressentiront absolument aucune manifestation physique et qui se demanderont même si cela n’est pas un peu de la sorcellerie ?

Je vous rassure, ce n’est pas du tout le cas.

Il s’agit juste d’un mode de fonctionnement précis de notre cerveau que la programmation neurolinguistique (PNL) a détaillé en nous permettant aujourd’hui de l’utiliser.

Si le procédé n’a pas eu les effets escomptés, réalisez-le à plusieurs reprises et vous verrez que vous finirez également par avoir les manifestations physiques d’une visualisation mentale. 

Bien entendu, il s’agit là de la base. Vous êtes maintenant capable de visualiser un petit objet.

Il est maintenant temps de vous exercer avec de plus gros objets, des projets, des réalisations, des succès ou encore des réussites que vous voulez engranger.

Je vous souhaite de bonnes visualisations. 

Remarque : 

Lors de mes coachings, on me fait parfois la remarque que la visualisation ne fonctionne pas du tout car il ne se passe rien dans la vie de la personne qui visualise.

Qu’à cela ne tienne, si vous restez uniquement dans le monde des pensées et de l’imaginaire, il ne se passera absolument rien dans votre vie.

La visualisation est à coupler à la mise en place d’actions massives et cela tous les jours.

Sans quoi, elle ne sert strictement à rien si ce n’est à vous faire rêver. 

Laisser un commentaire