COMMENT PRENDRE SOIN DE SON ÂME ?

Chaque être humain a une âme et en tout état de case il doit prendre soin de son âme.

Elle gagne le corps physique à la naissance et elle le quitte à sa mort. Je n’ai pas du tout la prétention de vous expliquer tout ce qu’est l’âme, pour la simple et bonne raison que je ne le sais pas.

J’ai longtemps hésité à écrire sur ce monde spirituel qui est pourtant indicible de notre réalité.

Que vous soyez croyants ou non, je vous encourage à lire la partie qui va suivre car elle s’adresse à l’Humanité qui est en vous.

Elle vous permettra une meilleure compréhension de votre monde invisible et des connexions qui existent avec votre monde visible. 

Je partagerai avec vous des exercices qui m’ont personnellement apporté de nombreux changements intérieurs et qui ont aujourd’hui un impact formidable sur mon monde extérieur.

Une femme en pleine méditation

Prendre soin de son âme c’est aligner son corps, son esprit et son âme

L’Homme est souvent perçu comme un corps animé de vie et d’intelligence. Vous êtes nombreux à vous demander si cette vision est juste. Quelle est la vraie nature de l’Homme ? Et qu’appelle-t-on plus spécifiquement l’âme ?

Tout être humain est à la fois un esprit, un corps et une âme. L’âme et l’esprit cohabitent dans le corps. L’esprit est ce que l’homme est véritablement, ce qu’il a conscience d’être. L’âme guide constamment l’esprit et donne vie au corps. Le corps est l’habitacle de l’esprit dans le monde visible – le monde physique.

Revenons rapidement sur le corps et l’esprit et sur les liens qui existent avec l’âme.

Prendre soin de son âme avec le corps

Il est le véhicule de l’esprit dans le monde physique. En effet, c’est en déplaçant le corps que l’esprit peut se déplacer dans le monde matériel. L’esprit habite le corps. Il y est un peu comme dans une maison. L’esprit est le plus souvent intégré au corps, mais il lui est possible d’en sortir momentanément dans certains cas.

Le corps est la protection de l’esprit. Car l’esprit n’est pas d’une nature adaptée au monde physique. Il lui faut donc un “moyen de locomotion”, comme il en faut un quand l’homme va dans un monde différent du sien (espace, fonds marins, etc.).

Le corps est aussi ce qui relie l’esprit au monde extérieur. C’est par son intermédiaire que l’esprit en prend connaissance (par les perceptions et plus spécifiquement le VAKOGS que nous avons vu précédemment). C’est en utilisant le corps que l’esprit peut agir sur le monde physique : déplacer des objets, transformer la matière et créer encore et encore.

L’âme habite aussi le corps et grâce à cette incarnation, elle permet à l’être humain d’accomplir sa mission. Prendre soin de son corps est essentiel car il procure du plaisir à l’âme. Tout comme l’âme, il est composé d’énergie, mais dans la matière.

Cette énergie, vous pouvez la sentir en pratiquant la méditation. Si vous faites attention à votre corps, vous pouvez sentir la vie – l’énergie qui coule et circule à l’intérieur de vous-mêmes. Votre âme est donc présente à l’intérieur de votre corps, mais aussi à l’extérieur de celui-ci.

Arrêter la procrastination

Prendre soin de son corps avec la méditation de base

Il n’est pas rare d’entendre que la méditation est compliquée alors que c’est totalement faux. Pas besoin d’être un moine reclus dans une cellule pendant des heures pour expérimenter les techniques ultra avancées pour une bonne pratique de la méditation. C’est ainsi que j’ai retenu pour vous des exercices simples qui peuvent être intégrés à votre quotidien et qui ne vous demanderons pas plus de 10 minutes par jour lorsque vous êtes débutants.

         1. La respiration

C’est vraiment un des piliers de la méditation et de la plupart des méthodes de relaxation et de bien-être. La plus grosse difficulté provient du fait qu’il faut réduire le plus de pensées que vous avez eu et qui parasitent votre esprit. En vous concentrant sur votre respiration, vous allez brancher votre cerveau en le focalisant sur ce que vous vivez dans le moment présent. Le but est d’arriver à la pleine conscience.

J’ai retenu trois manières de vous concentrer sur la respiration.

  1. La première consiste à faire appel à la respiration cellulaire que nous avons vu précédemment dans le monde physique. 2 secondes d’inspiration, 8 secondes pour retenir l’air dans vos poumons et 4 secondes pour l’expiration.
  2. La deuxième consiste à compter les inspirations et expirations de manière très précise. Concrètement, vous devez compter 10 inspirations et 10 expirations de suite. Faites une pause toutes les 10 respirations.
  3. La troisième consiste à vous placer devant un miroir et d’observer les mouvements de votre corps en fonction des inspirations et des expirations. Focalisez-vous sur l’observation et les mouvements de votre corps au gré de votre respiration.

         2. Scanner votre corps mentalement

Cette technique très simple est conseillée dans un environnement calme. Si vous avez la possibilité de vous coucher sur le sol, faites-le. Si vous n’avez pas cette possibilité restez assis bien droit sur votre chaise et posez vos mains avec les paumes ouvertes vers le haut. Fermez les yeux.

Décontractez-vous au maximum et visualisez les différentes parties de votre corps les unes après les autres et ressentez le plus profondément possible toutes ces parties.

Concentrez-vous précisément sur chaque partie de votre corps et n’essayez pas de comprendre ce qu’il se passe. Ressentez et constatez.

Cette technique est apparentée à une forme de sieste et pourtant votre esprit va évoluer vers la pleine conscience. Lorsque vous aurez scanné l’ensemble du corps, vous devriez ressentir un bien-être général qui va émerger. Vous connecter à vos émotions, à votre état physique et votre mental vous permettra alors de lâcher prise. Vous serez plus à même d’écouter consciemment votre état interne.

         3. Observez l’environnement

De nouveau, il s’agit d’accéder à la pleine conscience et d’être pleinement dans le moment présent. Il s’agit de prendre pleinement conscience de votre environnement.

Concrètement, tenez-vous bien droit dans un espace où vous pouvez facilement vous connecter à la nature (bois, parc, étang, jardin, animaux, etc.) Qu’entendez-vous ? Que touchez-vous ? Quel goût est-ce ? Que sentez-vous ? Comment vous sentez-vous ?

Laissez vos sens être submergés par tout ce que vous pouvez voir, sentir et ressentir. Sentez votre environnement, votre ancrage, ce contact avec l’énergie naturelle. Contentez-vous d’observer, de percevoir et de constater. Ne vous laissez pas prendre par l’analyse. Continuez et submergez-vous par ce qui vous entoure. Laissez les choses venir à vous et laissez vos sens capter tous les signaux.

Je pratique moi-même cet exercice de manière régulière et j’enregistre sur mon téléphone tout ce qui me passe par la tête à ce moment-là et que je trouve dans mon environnement immédiat. Enregistrez au minimum 25 à 30 affirmations, vous serez surpris du résultat.

La méditation n’est pas un sport et pourtant les grands athlètes la pratiquent de manière courante. Commencer par des sessions de 10 minutes par jour et vous aurez déjà des résultats extraordinaires au bout d’un mois.

Une offrande posée sur une pierre

Prendre soin de son corps avec son esprit

L’esprit est le siège de la conscience. Il pense, apprend, raisonne, décide. Il a reçu de nombreux dons : intelligence, logique, mémoire, imagination et capacité à décider. L’esprit permet de traduire nos expériences terrestres avec des mots et ainsi entrer en relation et communiquer avec les autres. Lorsque nous écoutons notre esprit, nous oublions qui nous sommes pour faire l’expérience de la plus grande version jamais imaginée de notre âme.

L’esprit dispose d’une certaine autonomie, d’une certaine liberté. Il a la possibilité de faire des choix et jouit de sa propre volonté. L’esprit est aussi celui qui a des émotions et des sentiments. C’est l’esprit qui ressent l’amour, la confiance, la peur, etc. Apprendre à diriger l’esprit en fonction des aspirations de l’âme est la première des missions qui nousest donnée. Ce n’est pas un exercice facile si nous ne savons pas comment il fonctionne. 

         Tu veux dire que notre esprit et notre corps sont au service de notre âme ?

Oui, je remarque que pour de nombreuses personnes c’est l’inverse et pourtant l’esprit est volontairement inachevé, au contraire de l’âme qui a toutes les solutions. L’esprit doit utiliser ses dons et sa liberté pour « achever » sa création. Il doit chercher à devenir un être parfait pour s’accomplir. Il est constamment dans l’apprentissage.

En l’utilisant à bon escient, nous pouvons créer dans la matière avec nos outils que sont nos pensées, nos paroles et nos actes. En prendre conscience est dès lors primordial et ceci n’est possible que dans le moment présent.

         Un exercice pour l’esprit ?

Ce sont les mêmes que pour le corps. La difficulté est de lâcher-prise. Tu peux y arriver en pratiquant la méditation ou – comme pour moi – par le sport mais de manière intense. Tu atteindras des moments de pleine conscience où tu seras pleinement aligné sur ce que ton âme veut pour toi. L’esprit et le corps se mettent alors automatiquement à son service et là tu réalises des exploits.

Prendre soin de son âme

L’âme est notre partie divine. Elle est en connexion avec le « tout ». C’est ce qui relie l’esprit à son Créateur. L’âme a la connaissance absolue et la sagesse. C’est la source de connaissance divine à laquelle l’esprit peut se connecter, par la méditation ou la prière, par exemple. Votre âme vous guide pour donner un sens à votre vie. Son but en venant sur terre est de faire l’expérience de qui elle est, dans le monde réel.

L’âme est aussi la vie. C’est l’énergie qui maintient le corps en vie. C’est elle qui fait que les organes fonctionnent « tout seuls ». L’âme coordonne les fonctions organiques dans un ensemble cohérent. C’est aussi elle qui les répare en cas de perturbation (maladie ou blessure, par exemple). Si l’âme quitte le corps, nous mourons. De même, la vie se manifeste au moment où l’âme intègre la matière, avant que l’esprit ne s’incarne.

Chez un homme, l’âme est une sorte d’intermédiaire, de « médiateur » entre l’esprit et le corps. L’esprit est immatériel, et le corps est matériel. L’âme permet à l’esprit de pouvoir être relié à un corps, de l’habiter et de l’utiliser.

Lorsque vous vous connectez à votre âme, vous vous rendez compte qu’elle est toujours à vos côtés. Mais elle ne peut pas communiquer avec vous par des mots, alors elle le fait par des signes.

Grâce à votre intuition ainsi qu’à une présence consciente, vous pourrez l’écouter. Elle vous montre ainsi le chemin, vous donne les clés pour expérimenter et (re)découvrir votre véritable nature, qui provient de la source, constituée d’amour inconditionnel.

Une pagode au bord d'un étang

Prendre soin de son âme c’est accepter l’interaction entre les 3

Nous pouvons observer ce que nous sommes pour mieux nous comprendre nous-mêmes. C’est avoir des opinions, des idées, des sentiments. Nous avons aussi des souvenirs, une personnalité, un caractère. Ensuite, nous pouvons évoluer et chercher à nous améliorer. Enfin, nous avons la conscience d’exister. Tout cela constitue notre être conscient ; c’est ce qu’on appelle l’esprit. Les réponses sont en nous. Il nous suffit de vérifier si notre âme, notre esprit et notre corps sont en parfait alignement avec nos intentions. Pour cela, il suffit d’observer ce que nous ressentons à l’intérieur de nous.

Notre corps peut se transformer : nous pouvons vieillir, bronzer, nous blesser ou perdre une main. Mais nous sommes pourtant toujours la même personne. Donc nous ne sommes pas le corps. Aujourd’hui, les neurosciences peuvent nous expliquer bien des choses. Notre âme, lorsqu’elle est en désaccord avec notre mental, nous informe par notre cerveau reptilien qu’il y a un problème à résoudre. Toutes nos souffrances ne sont en réalité qu’un signal d’alarme bienveillant.

Nous sommes vivants

Mais nous ne maîtrisons pas cette vie qui est en nous. Le corps et les organes fonctionnent sans qu’on y pense. Nous pouvons très bien vivre sans chercher à savoir comment ça se passe à l’intérieur. Donc, nous ne sommes pas aux commandes de la vie qui anime notre corps. Il y a autre chose, comme un chef d’orchestre qui anime et gère les fonctions organiques.

Au fond de nous, nous ressentons parfois quelque chose de particulier. C’est comme une petite voix – des signaux qui nous disent que nous avons mal agi dans telle circonstance, par exemple. Ils peuvent aussi nous orienter vers un choix que notre raison ne comprend pas. Ils peuvent aussi nous faire comprendre une vérité qui nous surprend, comme si quelqu’un nous l’enseignait. Cette voix qui nous accompagne est différente de nous et peut nous guider si nous l’écoutons.

Si vous êtes à l’écoute de cette voix et de ces signaux vous pouvez agir et changer ce qui ne va pas. Vous pouvez ainsi commencer à prendre la responsabilité de votre vie et accomplir votre mission de vie.

Vous savez maintenant comment prendre soin de votre âme dans votre vie de tous le jours. Passez à l’action dès maintenant et partagez cet article avec une personne à qui s’adresse pleinement ce sujet. Aucun doute qu’elle vous en sera reconnaissante. 🙂

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!