COMMENT BOOSTER ET AMPLIFIER VOTRE VOLONTÉ?

Booster sa volonté et ensuite amplifier ses effets pour en tirer le meilleur ne dépend que de vous.

Je parlais dans un précédent article de la volonté et plus particulièrement de ce qu’elle est réellement.

Je vous expliquais plus principalement la nécessité d’avoir des objectifs clairs et stratégiques afin d’exercer au mieux votre volonté vers ceux-ci. 

La volonté, ce muscle à utiliser sans modération

Je vous parlais également de la volonté et du fait qu’elle fonctionne véritablement comme un muscle.

Au plus nous utilisons notre volonté, au plus elle s’essoufflera dans la journée et vous fera succomber aux tentations plus facilement le soir venu.

Un jeune homme souriant bénéficiant de toute sa volonté

Une étude de 2012 a notamment démontré que nous ne passions pas moins de 25% de notre journée à résister à de nombreuses tentations.

Si l’on rapporte cette durée en heure, cela correspond à pas moins de quatre heures par jour. (Source).

Pourtant, utiliser sa volonté ne se fait pas uniquement sur nos pensées. C’est bien plus large que cela, et cela peut même être classé en cinq catégories :

1. La performance

C’est-à-dire la capacité qu’a un être humain à se concentrer sur une tâche bien spécifique.

Elle comprend aussi le fait que l’individu sera capable de persévérer dans cette tâche malgré les obstacles qu’il rencontre.

Enfin, cela se définit aussi par le fait que la personne sera capable d’être productive ou non. 

2. Les émotions

Tout au long de la journée, et en fonction des personnes et de l’environnement dans lequel nous nous trouvons, se présentent à nous des émotions parfois très contradictoires.

Nous exerçons alors notre volonté afin d’échapper aux émotions qui ne nous satisfont pas pour les modifier voire les remplacer par des émotions qui nous conviennent davantage ou du moins qui sont plus en phase avec ce que nous vivons au moment présent.

3. Les pensées 

Chaque être humain fait l’expérience de plus de 60 000 pensées par jour.

Il est dès lors primordial qu’il fasse l’utilisation de sa volonté afin de trier au mieux toutes ses pensées et ne garder à son esprit que celles pertinentes en fonction des objectifs qu’il s’est fixé.

4. L’humeur

On a tous connus des jours qui n’étaient décidément pas « notre jour ».

Nous ne sommes tout simplement pas dans un état de pensée ou plus spécifiquement d’humeur qui se prête à être productif ou même sociable avec les gens que l’on côtoie.

C’est l’influence que peut avoir l’humeur sur notre quotidien.

Ce qui savent gérer au mieux leur volonté seront également ceux qui savent gérer au mieux leurs humeurs dans pareilles situations.

5. Les pulsions 

En tant qu’être vivant, nous faisons tous face à des pulsions qui nous traversent au quotidien en fonction des personnes que l’on rencontre ou des environnements où l’on se trouve.

En effet, qui ne ressentirait pas une pulsion plus ou moins forte pour une très jolie femme ou encore un homme très viril ?

La réalité, c’est que ce n’est pas tant le contrôle des pulsions qui est important mais bien la réponse que nous allons donner à celles-ci.

Il faut s’en référer au livre de Victor Frankl intitulé « Découvrir un sens à sa vie » (source)  pour comprendre que la plus grande différence existante entre un homme et un animal est que l’homme a le loisir de faire le choix des réponses qu’il faut donner à ses pulsions contrairement à l’animal qui ne l’a pas.

Une volonté qui s’épuise tout au long de la journée

À chaque moment de la journée durant lequel nous utilisons notre volonté par rapport à ces cinq catégories, nous épuisons notre stock de volonté.

De plus, une étude de 2007 du Journal of Personality and Social Psychology (source) a démontré que notre niveau de volonté est directement lié à notre lobe préfrontal.

Notre motivation sera d’autant plus sujette à des variations quand notre taux de glucose sanguin fluctuera.

En effet, pour que notre cortex préfrontal fonctionne correctement il a besoin d’énormément d’énergie qu’il puisera dans le glucose présent dans le sang.

On signalera au passage que le cerveau humain représente en moyenne 2 % du poids total d’un individu mais consomme à lui seul plus de 20 % de l’énergie globale.

Dans ce cas de figure, il est très important de pouvoir développer l’endurance de notre volonté afin de pouvoir toujours atteindre nos objectifs en maintenant un contrôle sur nos pensées, nos pulsions, nos performances, notre humeur ou encore nos émotions.

Une jeune femme travaillant en bureau

Par contre, il faut activement prendre soin de soi pour de ne pas épuiser notre stock de volonté ce qui impacterait durablement notre capacité à nous en servir.

On veillera donc à maintenir un statut quo entre des temps d’exercice et de repos tout comme on le ferait pour travailler spécifiquement un muscle.

Le cas échéant, on se sent fatigué et épuisé et on ne parvient plus du tout à exercer notre volonté telle qu’on le souhaite.

Du coup, ce sont nos objectifs qui en pâtissent directement car nous devenons beaucoup plus vulnérables à toutes les tentations se présentant à nous.

Utiliser sa volonté ou l’art de définir des objectifs précis

Vous voulez exercer au maximum votre volonté et en tirer le plus davantage, il vous faut commencer par définir exactement ce que vous voulez.

Pour cela il n’y a pas 36 manières de le faire. Il faut tout simplement que vous listiez sur une feuille de papier ou bien dans un document Excel sur votre ordinateur vos objectifs personnels.

Je vous encourage à le faire sur deux aspects : personnel et professionnel.

Efforcez-vous d’être le plus clair possible dans la définition de ces objectifs.

Définissez les à court, moyen et long terme.

Gardez constamment à l’esprit que la clarté est un pouvoir et que cela vous permettra d’exercer votre volonté encore mieux car vous saurez constamment pourquoi vous faites les choses.

Le pouvoir de la clarté pour exercer sa volonté

Une des choses les plus importantes que vous ayez à réaliser pour définir vos objectifs est de changer vos standards personnels.

Vous souhaitez avoir des résultats différents voire supérieurs à tout ceux que vous avez eu auparavant dans votre vie, il faut que vous augmentiez vos standards.

C’est à ce prix unique que les changements se produiront.

Cela ne se produit en aucun cas si vous ne voyez pas plus loin ou plus fort que ce que vous avez toujours visé jusqu’à aujourd’hui.

Prenons un exemple : 

Beaucoup de personnes se posent la question de savoir ce qui fait la différence dans la vie entre une personne qui réussit et une autre qui piétine et n’avance absolument en rien.

Tout se résume dans la différence de ce que vous pensez devoir faire réellement et ce que vous pensez pouvoir faire.

La différence tient réellement entre deux verbes : devoir ou pouvoir.

C’est juste de faire le choix d’avoir une vie extraordinaire ou une vie tout à fait ordinaire.

La vraie différence, c’est d’avoir le mental pour développer une psychologie extraordinaire qui vous amènera à la réussite de vos objectifs.

Prenez le contrôle de votre volonté et vous prendrez le contrôle de votre vie

Développer une psychologie extraordinaire signifie directement que vous êtes capable de développer un état d’esprit extraordinaire.

Développer un état d’esprit extraordinaire c’est être capable de conditionner tout votre système nerveux, votre corps, votre physiologie, votre capacité à vous concentrer afin que tout fonctionne intérieurement pour que vous puissiez fonctionner au maximum de vos capacités.

C’est finalement juste faire le choix d’être la meilleure version de soi-même.

La question que l’on vient alors à se poser : « Mais si c’est si facile pourquoi tout le monde ne le fait pas ? »

La vérité n’est pas que vous ne pouvez pas le faire puisque tout individu normalement constitué a toutes les facultés et les capacités de changer de vie pour une vie extraordinaire.

La vraie raison c’est que l’on se définit des standards trop bas.

Je voudrais à ce propos vous raconter ce qui s’est passé à Marrakech en 2016.

Je réalisais avec plus de soixante personnes un séminaire intitulé Live Challenging Expérience au Maroc.

Nous étions tous dans un immense hôtel absolument fabuleux où il m’est rarement arrivé d’aller.

Nous avions des buffets à volonté pour manger, des chambres avec des lits où dormir à cinq n’auraient pas été un problème et des salles de bain plus étincelantes les unes que les autres.

Bref c’était un moment grandiose pendant lequel j’étais entouré de personnes bienveillantes.

Un tableau avec la mise en place d'objectifs

J’avais passé près d’une semaine en compagnie de toutes ces personnes afin de faire un point sur ma vie.

J’ai abordé la raison de ma présence sur terre, le pourquoi je faisais les choses, ma relation avec les autres, mes objectifs personnels et professionnels.

Il nous a également été demandé d’appréhender certains aspects spirituels de notre personne et j’avoue que certains exercices ont été complètement bluffant.

En fin de compte et pour mon plus grand plaisir c’est ma mission de vie que je définissais.

Le dernier jour, nous avions quartier libre et pouvions profiter de Marrakech et de ses environs.

Ayant passé l’entièreté de la semaine dans un groupe, j’avoue que j’étais content de pouvoir m’isoler pendant une après-midi et me retrouver seul avec moi-même.

Le séminaire avait tellement été intensif que nous nous levions à 7h le matin en commençant par un workout et terminions souvent tard le soir – ou devrais-je plutôt dire aux petites heures du matin.

Alors que j’étais assis sur un banc sur la place Jemaa El-Fna une personne arriva vers moi.

Il avait visiblement vu que j’étais un touriste et il me demandait si j’avais besoin d’un taxi pour rentrer à mon hôtel maintenant ou plus tard.

Très poli, il m’expliquait qu’il pouvait attendre.

J’étais tellement en phase avec moi-même après ce séminaire que j’étais prêt à payer la course au tarif plein.

Il était effectivement temps de rentrer et il me fallait négocier un taxi car la navette prévue pour le retour à l’hôtel était déjà partie.

Cet après-midi seul et tranquille m’avait fait extrêmement de bien. Je me demandais comment allait se passer la dernière soirée tous ensemble.

Mon chauffeur m’expliqua qu’il me faisait la course pour 400 dirhams. Connaissant les prix pour rentrer à mon hôtel j’estimais le trajet à la moitié du prix et lui répondit directement 200 dirhams, pas plus.

La ville de Marrakech au Maroc

En fait, j’étais prêt à payer les 400 dirhams tellement j’étais content de mon séminaire et si je pouvais faire plaisir à quelqu’un je le ferai sans problème.

Il me regarda et il dit 300 dirhams. Je lui répondu tout de suite 150 dirhams. Je me prenais au jeu de la négociation.

En fait, dans ma tête je divisais chaque fois son prix par deux. Et à chaque fois qu’il allait lui-même descendre j’allais descendre. 

Nous bavardions de choses et d’autres et il finit par arriver sur 120 dirhams.

J’étais d’accord sur le prix et je ne voulais pas abuser plus car je m’estimais déjà plus qu’avantagé. 

J’avais demandé un prix toujours plus bas et il me l’avait octroyé.

Pourtant, je le regardais et je pense qu’aux vues de ses vêtements et de l’allure de son taxi, il avait vraiment besoin d’argent.

Il m’expliquait ensuite qu’il avait deux enfants, qu’il était marié et que la vie n’était pas facile.

Il commençait à jouer sur les émotions en me disant qu’il l’avait difficile dans la vie.

J’avais quelques regrets par rapport au prix négocié et pourtant je me dis intérieurement : est-ce que je veux cautionner ce type de comportement ? Il recherche évidemment la pitié pour avoir plus d’argent.

Toujours intérieurement, je me disais que je ne voulais pas qu’il souffre davantage même si je le connaissais depuis quelques minutes.

J’étais confronté à un véritable dilemme. Et pourtant je pensais en même temps que je n’étais pas du tout là pour le juger, il avait négocié le prix de son plein gré et il avait accepté.

Je pouvais peut-être sentir qu’il essayait de m’arnaquer mais la vérité c’est que je n’en avais rien à faire.

Tout en allant vers son taxi je me suis dit que je pouvais peut-être lui apprendre quelque chose. Et donc je lui demandais si les 120 dirhams c’est exactement tout ce qu’il souhaitait ?

Ayant peur que je négocie le prix à nouveau, il me répondit très gravement et très vite que les 120 dirhams c’était parfait et me tendait même la main en me disant qu’on avait un deal.

La course jusqu’à l’hôtel se passa sans aucun souci et je sortis du véhicule dès que c’était terminé.

Je me tenais devant sa portière pour régler la course et il se passa une chose incroyable.

J’avais passé une semaine à l’hôtel et avais donc pris des devises marocaines pour mes achats personnels sur place ainsi que certaines dépenses à l’intérieur de l’hôtel.

Mais en vérité, la semaine avait tellement été dense que je n’avais pas dépensé beaucoup d’argent.

J’avais prévu l’équivalent de 500 € de billet en dirham dans mon portefeuille.

Lors du séminaire, l’orateur nous avait longuement expliqué le pouvoir de l’argent et celui de la clarté.

Le fait de demander exactement ce que l’on désire dans ce monde.

Il nous avait expliqué que même si nous n’avions pas beaucoup d’argent et que nous étions pauvre, il était primordial de faire semblant d’en avoir beaucoup et de vivre comme si l’argent coulait à flots.

C’était la meilleure manière selon lui de changer notre esprit pour attirer à nous la richesse.

De cette manière, en changeant notre état d’esprit, on s’entraîne continuellement à avoir plus d’argent car cela finira vraiment un jour par arriver.

Il nous expliquait aussi qu’avoir toujours de l’argent en suffisance dans son portefeuille était un signe de richesse.

Cela nous permet à chaque fois de nous sentir mieux et nous entraîne constamment à changer notre psychologie pour la modifier vers la richesse. 

Face au chauffeur de taxi, j’ouvrais donc mon portefeuille et il vit tout de suite l’abondance de billets qu’il y avait dans celui-ci.

Quartier central de Marrakech

Je vis à sa tête qu’il avait l’impression de s’être fait avoir avec la manière dont j’avais négocié longuement le prix de la course.

J’ai pris les 120 dirhams que je tenais fermement en main droite et mon portefeuille à moitié ouvert dans la main gauche. Je lui dis : « On avait un accord pour 120 dirhams n’est-ce pas ».

Il me répondit que oui et ses yeux ne pouvaient s’empêcher d’aller de ma main droite à ma main gauche. Il regarda plusieurs fois d’un côté et de l’autre et il me dévisagea à plusieurs reprises.

C’est à ce moment que j’ai décidé de lui dire ce que j’avais appris lors de ce séminaire : « La vie vous donnera n’importe quel prix que vous lui demanderez ».

Je lui donnais les 120 dirhams et là, ayant les 120 dirhams dans sa main il regarda encore ma main droite, ma main gauche, mon visage, ma main droite, ma main gauche, mon visage, ma main gauche, ma main droite et mon visage. 

C’est à ce moment qu’il me dit : « Vous êtes vraiment bizarre ! ». 

Alors que je remontais l’allée de l’hôtel, il partit avec son taxi.

Je m’arrêtais à mi-hauteur de l’allée de l’hôtel et je me posais cette question intérieurement : « Quelle est la différence entre lui et moi ? »

Nous avons plus ou moins le même âge. Il a « peut-être » déjà une famille et des enfants alors que je n’ai pas encore cette chance.

Je suis venu suivre un séminaire de développement personnel au Maroc et j’étais très enthousiaste parce que j’avais découvert ma mission de vie qui est : aller plus loin, plus fort, ensemble.

Lui, il se battait au quotidien à négocier des prix de course de taxi pour nourrir sa famille.

Je ne pouvais pas m’empêcher de penser que j’avais été béni par la vie et que Dieu avait été présent pour moi.

Je me disais pourtant par moment que c’était plutôt des conneries que je me disais pour me convaincre moi-même de ma bonne situation.

Je repensais à cette phrase que je lui avais dite et que j’avais apprise quelques jours auparavant et mise en action directement : « La vie vous payera n’importe quel prix que vous lui demanderez. »

La vérité, c’est qu’a l’inverse du chauffeur de taxi, c’est qu’il faut demander intelligemment. 

Même dans la Bible, il est écrit : « demandez et vous recevrez ». 

Aujourd’hui, plus que jamais je suis convaincu que cette phrase veut dire : « demander intelligemment et vous recevrez« .

Cela ne veut pas dire que si vous demandez par pitié, vous recevrez.

Je m’en réfère aux cinq conditions expliquées par Anthony Robbins en ce qui concerne la manière de demander :

1. Poser des questions très précises et non pas vagues

L’exemple le plus flagrant étant que les gens demandent toujours qu’ils veulent plus de richesse ou encore plus d’argent.

Il faut être beaucoup plus spécifique dans sa demande.

Est-ce que cela correspond à un euro ou un million d’euros. C’est à vous de demander exactement ce que vous souhaitez avoir.

La clarté est le pouvoir. Le plus clair vous serez, au mieux votre cerveau saura comment il devra faire pour l’obtenir.

Votre cerveau est véritablement comme un missile balistique qui poursuivra son but de manière inéluctable en fonction des données que vous lui aurez données.

Un missile tiré sur un avion suivra exactement sa cible et il fera tout pour l’avoir car il est conditionné comme tel.

Votre cerveau fonctionne exactement de la même manière.

2. Comprendre pourquoi vous faites les choses

En effet, vous pouvez créer deux grands objectifs pour faire de grandes réalisations. Mais si vous ne savez pas pourquoi vous voulez le faire, vous n’y arriverez jamais.

En effet, en répondant à votre « pourquoi » vous aurez suffisamment de motivation et de volonté pour passer au-dessus de toutes les difficultés et les obstacles qui se présenteront à vous. 

Les allées du Maroc et leur clarté ensoleillé

Si vous n’avez pas assez d’intelligence émotionnelle en répondant à votre pourquoi vous n’y arriverez tout simplement pas.

En effet, vous ne découvrirez jamais ce qu’il faut vraiment pour y arriver.

Si vous voulez franchir tous les obstacles, pour chacun d’eux, vous devez d’abord répondre au pourquoi et ensuite découvrir toutes les raisons qui vous feront continuer et persévérer envers et contre tout.

Les raisons viennent en premier. Les réponses viennent en second.

Le chauffeur de taxi ne savait pas exactement ce qu’il voulait et il n’a pas suffisamment de raison pour passer à travers tous les obstacles rencontrés au quotidien.

3. Mettre en place une discipline implacable

Les personnes qui réussissent savent pourquoi elles font les choses et elles ont toutes les raisons du monde pour y parvenir.

Cela car elles mettent en place une discipline imparable pour mettre toutes les chances de leur côté.

Au plus elles rencontreront des obstacles, au plus elles comprendront qu’elles approchent de plus en plus de leurs objectifs.

En effet, c’est face à des obstacles qu’elles approfondissent la connaissance sur leurs raisons et leurs pourquoi.

La seule chose qui leur permet d’avancer envers et contre tout c’est la discipline qu’elles se donnent.

4. Mettre en place des actions massives

Vous mettrez certainement en place un plan pour y arriver et il se peut qu’il ne marche pas.

Vous serez alors capable d’établir un nouveau plan et de vous y tenir avec une discipline imparable et il se peut à nouveau que ça ne marche toujours pas. 

Mettre en place des actions massives c’est faire le choix d’avancer quoi qu’il arrive et toujours mettre en place des plans d’actions même quand les difficultés se présentent à vous et surtout quand elles se présentent à vous.

Il faut toujours avoir un meilleur plan pour continuer à avancer. Vous devez toujours avoir d’autres solutions pour grandir et réussir

A l’inverse, si vous n’agissez pas en mettant des plans d’actions massifs en place, vous n’aurez que des excuses pour expliquer que vous avez échoué et pourquoi cela n’a pas fonctionné. 

5. Accroître constamment votre productivité 

Peu importe où vous voulez aller, c’est comme prendre votre voiture pour aller d’un point A à un point B.

Des épices du Maroc sur un étal de marchand

C’est mettre tout en œuvre pour y arriver le plus vite possible et de la manière la plus adéquate.

Vous avez besoin de puissance toujours plus forte pour arriver plus vite aux résultats que vous souhaitez atteindre.

Connaître ce que vous voulez atteindre vous permettra constamment d’aller plus vite dans ce que vous voulez faire.

Les personnes qui grandissent et réussissent rapidement sont celles qui savent aussi où elles veulent exactement aller.

Augmenter votre puissance, c’est définir directement aujourd’hui où vous allez avec votre esprit, votre corps, vos objectifs personnels, vos objectifs professionnels, vos relations avec les autres, votre relation de couple, votre réussite financière, etc.

Si vous n’êtes pas capable de définir exactement ce que vous voulez sur ces différents points, vous ne saurez pas où vous allez dans votre vie. 

Laisser un commentaire