COMMENT TRANSFORMER SES DÉFAUTS EN QUALITÉ ?

Nous avons tous des défauts et des qualités. Il n’existe absolument personne sur terre qui peut se prévaloir de n’avoir aucun défaut.

Même les personnes qui vous semblent les plus extraordinaires avec leur vie formidable ont aussi des défauts.

La différence entre eux et vous

Ce qui fait réellement la différence entre ces personnes qui ne semblent avoir aucun défaut et peut-être vous qui ne voyez que vos défauts ? Tout simplement le fait que les premières ont appris à connaître leurs défauts, à les identifier et les appréhender pour les transformer en force.

L’identification des défauts

Il s’agit donc d’une étape essentielle pour augmenter votre confiance en vous et votre estime personnelle : la connaissance de vos défauts pour les transformer en outil de réussite.

Il existe un grand nombre de manière d’identifier vos défauts. Pour réaliser cette identification, il est primordial d’être totalement transparent avec vous-même.

C’est une discussion que vous n’aurez qu’avec vous-même et vous aurez tout à gagner à la réaliser de la manière la plus sincère possible.

C’est un exercice très important car cela vous permettra ensuite d’agir pour transformer ces défauts en qualités qui viendront (peut-être) surpasser vos qualités initiales. 

Un homme entouré de descriptif de qualité

Il ne vous viendrait pas à l’idée d’accepter un traitement médical de la part de votre médecin traitant sans que celui-ci vous ait au préalable ausculté afin de diagnostiquer les remèdes nécessaires.

De la même façon, vous n’arriverez pas à transformer vos défauts en qualité si vous n’êtes pas capable de les identifier de manière précise. Pour ce faire, je vous propose 4 exercices afin de les identifier : 

Exercice 1 : identifiez vos défauts par rapport à vos expériences passées

Nous avons tous eu dans notre passé des moments pendant lesquels nous avons été critiqué pour une chose bien spécifique ou même plusieurs.

Repensez à votre passé et identifiez d’où viennent vos habitudes ? Viennent-elles de votre famille, de votre culture, de votre entourage, de votre enseignement, de votre éducation ?

Il existe certainement entre 5 et 10 moments de votre passé qui vous montrent que dans tel type de situation, un de vos défauts est ressorti.

Exemple :

Je suis quelqu’un de profondément obstiné. Et parfois, cela a le don d’exaspérer les personnes autour de moi car je peux absolument tout faire pour arriver à mes fins et entraîner avec moi un grand nombre de personnes. En réalisant cela, je suscite beaucoup de frustration et les personnes qui m’entourent se mettent parfois en colère.

Il y a quelques années de cela, alors que je coupais du bois dans le pré de ma grand-mère, nous commencions à être surpris par la nuit qui tombait.

Un bûcheron à l'ouvrage

Avec le travail qui restait à faire, j’estimais que nous pouvions avoir terminé le soir même s’il serait tard. J’ai poussé tout le monde dans ce sens et plusieurs personnes ont même installé de l’éclairage pour que le travail en soit facilité. 

Cela n’a pas été facile et pourtant nous y sommes parvenus. Je me suis par compte fait haîr par l’ensemble des personnes qui ont travaillé jusqu’au bout car elles sont rentrées très tard chez elles et étaient très fatigués pour le reste de leur semaine au travail.

Depuis lors, j’ai appris à modérer mon obstination et analyser les faits sous un angle différent.

Comme moi, pensez à vos expériences passées et vous verrez qu’il y a forcément plus d’un défaut qui ressortiront rapidement.

Vous avez peut-être des difficultés à trouver de pareilles situations et pourtant, je vous recommande de penser à ces moments durant lesquels vous vous êtes senti particulièrement agacé.

C’est sûrement car un de vos défauts se sentait titillé. 

Exercice 2 : identifiez vos défauts en partant d’une feuille blanche

Il s’agit d’un exercice très facile et accessible à tous. Je vous recommande vivement de le faire et surtout de respecter exactement les étapes afin d’avoir les résultats escomptés.

Poursuivez votre lecture mais réalisez les étapes dans l’ordre et n’avancez pas tant que celles-ci ne sont pas écrites. Cet exercice ne vous prendra pas plus de 10 minutes et les résultats qu’il vous apportera seront instantanés.

Pour certaines personnes avec lesquelles j’ai eu l’occasion de l’utiliser, ils apportent des déclics incroyables. Ne le bâclez pas, il s’agit d’un véritable cadeau.

Étape 1 : prendre une feuille de papier et tracer deux colonnes.

Étape 2 : Inscrivez dans la colonne de gauche, les cinq personnes que vous détestez le plus.

Cinq est amplement suffisant. Maintenant, sentez-vous libre d’allonger la liste autant que vous le souhaitez. 

Étape 3 : Pour ces mêmes personnes, écrivez dans la colonne de droite leur principal défaut ou du moins le défaut qui vous pose le plus de problème chez elles.

Réalisez cet exercice sans plus attendre. Vous serez vous-même surpris des résultats qu’il apporte. N’allez pas plus loin dans la lecture tant que ce n’est pas fait.

Je peux vous assurer que vous le regretterez si vous ne suivez pas ces 3 étapes.

Une fois que vous avez réalisé ces trois étapes, rendez-vous ci-dessous pour voir la solution à l’exercice.

Comme de nombreuses personnes avec lesquelles j’ai réalisé cet exercice avant vous, vous me direz que ces défauts concernent uniquement les personnes de la colonne de gauche et pas vous.

Cependant, sachez ceci : nous avons toujours tendance à nous projeter personnellement dans les relations que nous avons avec les autres.

La solution est la vérité de cet exercice : les défauts que vous avez identifié chez les personnes sont en réalité vos propres défauts.

Cet exercice très simple et facile à réaliser fait émerger instantanément des défauts parfois insoupçonnés de notre personnalité.

Vous comprenez maintenant la nécessité de l’effet de surprise de ce genre d’exercice.

Exercice 3 : Identifier vos défauts en les demandant aux autres

C’est certainement un des exercices le plus difficile à réaliser.

Vous avez deux solutions pour le réaliser de manière tout à fait correcte. Vous pouvez d’ailleurs utiliser les deux. Elles vous apporteront l’une comme l’autre des résultats très intéressants :

Solution 1 : rencontrer des personnes proches de vous et leur demander

Il s’agit de prendre les 10 personnes les plus proches de vous au quotidien qui vous côtoient le plus. Ces personnes seront les plus à même de vous expliquer quels sont vos défauts.

Il va sans dire que cet exercice peut s’avérer délicat et étonnera les personnes interrogées.

Demandez-leur surtout d’être le plus sincère possible et prévenez-les que vous êtes prêt à tout entendre sans leur en vouloir. Cela est important pour vous et vous permettra de grandir et réussir dans votre développement personnel.

Surtout, ne prenez pas les choses personnellement à cœur et considérer les comme un moyen d’en apprendre davantage sur vous-même. 

Demandez d’ailleurs aux personnes qui vous feront ce feed-back d’illustrer leurs propos avec des exemples concrets.

Les personnes pourront alors donner des explications à leurs propos, ce qui leur paraîtra moins brutal pour vous, et celles-ci vous permettront aussi d’y voir plus clair.

Solution 2 : Écrire un message à un minimum de 20 personnes

Il s’agit de réaliser exactement le même exercice qu’expliquer précédemment dans la solution 1. Cependant, vous veillerez à le faire par écrit et enverrez votre texte via messages, WhatsApp, e-mail ou encore courrier postal.

Le but étant exactement le même, vous recevrez des résultats très qualitatifs.

Pour l’avoir fait moi-même avec 20 personnes, je peux vous assurer que j’ai fait un saut extraordinaire dans mon développement personnel.

Il est vrai que certaines réponses ont été très difficile pour moi à recevoir mais je remercie toutes les personnes m’ayant répondu car cela m’a beaucoup aidé.

Certaines d’entre elles m’ont même demandé en retour de faire exactement le même exercice pour elle.

Mais ne soyez pas tourmenté du fait de ne recevoir aucune réponse de certaines personnes, c’est tout à fait normal.

Une femme écrivant un email à son bureau

Certains iront même jusqu’à vous demander si vous allez bien. Expliquez tout simplement que vous lisez un livre de développement personnel et que c’est un exercice à réaliser. 

Je vous mets ci-dessous le texte que j’ai moi-même utilisé et envoyer à 20 personnes. Je n’ai eu que 12 retours sur les 20.

« Chers amis, proches et collègues,

Merci infiniment de prendre le temps de lire ce mail. Ce n’est pas un message évident à envoyer pour moi, mais il est extrêmement important à mes yeux. J’apprécierais donc vraiment que vous consacriez un peu de votre temps que je sais précieux à me lire (et je l’espère, à me répondre).

Ce message est uniquement destiné à un groupe de personnes triées sur le volet. Chacun de vous me connaît bien et me donnera, sincèrement je l’espère, son avis sur mes forces et, surtout, mes faiblesses (à savoir « les domaines à améliorer »).

C’est la première fois que je fais ce genre de chose, mais j’ai le sentiment que pour évoluer et m’améliorer en tant que personne, j’ai besoin d’avoir une idée plus précise de la façon dont je suis perçu par les personnes les plus chères à mon cœur. Pour devenir la personne capable de créer la vie que je souhaite et d’apporter sa contribution à celles des autres, j’ai besoin de votre avis.

Tout ce que je vous demande, c’est de prendre quelques minutes pour répondre à ce message et me dire les 2 ou 3 domaines dans lesquels je devrais m’améliorer. Si le fait de m’indiquer également mes 2 ou 3 points forts vous met plus à l’aise (je suis sûr que je me sentirai mieux si vous le faites :-)), ne vous gênez pas. Voilà, c’est tout. Et, je vous en supplie, ne me ménagez pas et n’enjolivez pas la réalité. Je ne me sentirai pas offensé, peu importe ce que vous écrirez. En fait, plus vous serez d’une sincérité « brutale », plus vous m’aiderez à apporter des changements positifs dans ma vie.

Merci encore et, si je peux faire quoi que ce soit pour rendre votre vie meilleure, dites-le-moi.

Avec toute ma gratitude, »

Signez de votre nom et prénom.

Exercice 4 : Identifiez vos défauts avec un professionnel

Toutes les méthodes précitées ci-dessus ont la particularité qu’elles peuvent être réalisés par vous-même.

Si cela est un avantage indéniable, il peut laisser planer un doute sur certains de vos défauts très profondément ancrés.

Il n’y a rien qui ne puisse mieux remplacer un professionnel du développement personnel pour l’identification de vos défauts.

En effet, il y a toujours des défauts que vous ne voudrez pas voir même s’ils sont gros comme un éléphant. Nous sommes ainsi faits, nous admettons certaines choses plus facilement que d’autres et nous en cachons volontairement d’autres.

Établir un entretien de diagnostic avec un professionnel du développement personnel est une avancée encore bien plus importante que ce que vous allez pouvoir faire par vous-même en utilisant cet ebook. 

Il s’agit bien entendu d’une étape que vous choisirez de faire librement et qui n’est pas du tout préjudiciable pour la suite de l’utilisation de cet ebook. 

Je remarque avec mes années de pratique, que les personnes qui opposent le plus de frein à une rencontre avec un professionnel sont souvent celles qui en ont le plus besoin.

Un homme de 40 ans qui est conseiller

N’oubliez pas qu’un professionnel de la santé, du coaching ou de la psychologie tel qu’il soit est toujours soumis au secret professionnel avec toutes les personnes qu’il ou elle côtoie. Cela devrait enlever les dernières barrières de ceux qui seraient encore réticent à rencontrer de telles personnes.

Cependant, n’anticipons pas les choses et continuons pour la transformation de vos défauts en qualité.

Transformer ses défauts en qualité à long terme

L’identification de vos défauts est essentielle et pourtant le changement ne s’arrête pas là.

Certaines personnes préfèrent penser qu’il faut à tout prix les éliminer, les vaincre ou encore les atomiser pour les voir disparaître.

Il n’y a rien de plus faux que cela.

Vos défauts autant que vos qualités font partie intégrante de votre personnalité et définissent exactement qui vous êtes.

Le point crucial n’est pas de les faire disparaître mais bien de les appréhender afin de pouvoir jongler avec et d’en tirer des forces toujours plus importantes.

Voyons comment s’appréhender pour tirer le maximum de ses défauts et les transformer en qualités fantastiques :

7 étapes pour tirer le maximum de ses défauts

Étape 1 : s’accepter

L’identification étant réalisée, c’est maintenant faire place en soi à une prise de conscience importante.

C’est comprendre que les défauts que vous avez bloqué durant certaines périodes de votre vie vous privent d’un épanouissement personnel.

Ce sont tous vos projets de réussite, d’aboutissement, de consécration qui s’en trouvent impactés. 

Faire place à l’acceptation c’est faire le choix de grandir et de réussir.

Écouter dans votre fort intérieur cette voix qui vous somme de reconnaître que ces défauts sont les vôtres, qu’ils font partie de vous et que dans un avenir très proche, ils vous permettront d’avancer à grands pas.

Étape 2 : arrêtez de vous autocritiquer

Vous n’êtes pas parfait !

Vous êtes la seule personne capable de vous témoigner du respect, de la compassion, d’être à l’écoute de vos émotions et surtout d’en tenir compte.

Vous voulez que ça change pour vous ? Faites des aujourd’hui le choix de changer et d’accepter ce changement.

Il est vrai que vous aurez peut-être des pensées négatives ou même limitatives.

Commencez tout d’abord par les nommer et efforcez-vous de les comprendre afin de pouvoir agir sur elle.

Diagnostiquer c’est 50 % du travail, passer à l’action ce sont les 50 % restants.

Étape 3 : acceptez ce que les autres disent de manière neutre

Lorsque les personnes nous disent des choses autant positives que négatives, il est très important que vous preniez distance avec celles-ci.

Si c’est positif, remerciez la personne et dites-lui combien ça compte pour vous.

Si c’est négatif, efforcez-vous de ne pas le prendre personnellement. Il s’agit là d’un des quatre accords toltèques : « ne rien prendre personnellement ». Efforcez-vous de vous contrôler, de comprendre pourquoi cela vous secoue à l’intérieur et n’hésitez pas à y réfléchir plus posément à l’occasion.

Dans les deux cas, prenez ce que l’on vous dit comme une occasion de pouvoir créer du lien avec les autres et de comprendre, d’affirmer et découvrir votre personnalité.

N’hésitez pas à demander aux autres pourquoi ils pensent cela de vous.

Vous vous rendrez compte que parfois il s’agit juste d’un malentendu et la réponse peut nous en apprendre tellement sur nous-même que nous en sommes le/la premier(re) ébahi(e).

Étape 4 : identifiez ces personnes qui cherchent à vous critiquer

Il arrive parfois que certains de nos amis – que l’on croit proches – sont ceux qui nous critiquent constamment et de manière virulente.

Ils font ressortir constamment nos échecs et n’hésitent pas à en parler en public plutôt qu’en privé.

Vous êtes alors la victime.

Ne vous laissez pas faire pour autant. Il ne s’agit pas de répondre à cette critique. Cela ne sert strictement à rien si ce n’est de détruire des relations sociales et de bloquer tout le monde.

Prenez distance avec ces personnes le temps nécessaire. 

Vous constaterez que ce temps donne toujours raison aux gens vertueux.

Soyez vertueux et faites grandir le sage qui vit en vous.

Étape 5 : aimez-vous avant toute chose

Je ne compte plus les personnes qui cherchent constamment à s’améliorer en suivant un nombre incalculable de formations en tout genre. 

Il arrive même que ces dernières collectionnent plusieurs diplômes voire même des doctorats. Mais pourtant leur estime de soi et leur confiance personnelle n’a pas grandi pour autant.

Regardez-vous dans la glace et apprenez-vous à vous aimer tel que vous êtes.

Reconnaissez vos qualités et vos défauts. Vous êtes l’un et l’autre.

Commencez par prendre soin de vous, c’est débuter un long chemin qui vous permettra prochainement de prendre soin des autres. 

Une jeune femme aux multiples qualités

Vous voulez avoir de meilleurs résultats professionnels ? Commencez par reconnaître vos valeurs, que vous êtes intelligents et que vous travaillez dur. Vous êtes capable d’atteindre vos objectifs.

Évitez de vous rabaisser en vous insultant de stupide, fainéant ou encore de bon à rien. Lorsque vous lancez des jurons à tort et à travers, la première personne qui les entende … c’est vous. 

Étape 6 : reformulez votre perception des choses

Efforcez-vous d’augmenter constamment vos qualités et vos défauts disparaîtront d’eux-mêmes. 

Pour changer sa perception, cela commence par de petites et simples choses :

Au lieu de dire que vous parlerez moins, vous avez tout le loisir de dire que vous écouterez davantage.

À la place de vouloir maigrir constamment, faites le choix de prendre davantage soin de vous et de vous lancer un challenge sportif et nutritionnel.

Plutôt que de constamment juger les autres, apprenez à apprécier tout ce qui fait leurs différences.

C’est souvent des plus grandes différences que naissent les plus grandes beautés.

Étape 7 : reconnaissez vos fausses attentes

C’est peut-être l’étape la plus difficile. Nous sommes constamment influencés par les images des médias, la télévision, les radios, l’Internet, les séries TV, les publicités, nos collègues de travail, notre famille, nos amis.

Il n’y a jamais eu dans toute l’histoire de l’humanité autant d’opportunités de se comparer aux autres.

L’histoire dira peut-être aussi que nous n’avons jamais eu autant de choix pour être aussi malheureux.

Aller au fond de vous-même et confrontez-vous avec vos vraies attentes, celles qui viennent de vous, de l’intérieur et qui ne souffrent pas de la comparaison avec les autres.

Par exemple :

Sachez enfin reconnaître que vous ne serez pas ce mannequin, cet acteur, ce grand sportif que vous avez toujours rêvé d’être. Vous pouvez bien sûr vous encadrer de personnes qui vous permettront d’améliorer votre physique, votre silhouette, votre façon de parler, votre coiffure, votre image…

Oui, tout cela est possible et pourtant est-ce vraiment ce que vous voulez ? Reconnaissez enfin qu’il ne s’agit pas d’un défaut mais d’un aspect tout à fait normal de votre personnalité.

Reconnaissez un objectif fou ou irréaliste qui, au fur et à mesure des années, ne vous apporte absolument aucune joie. 

Nous avons tous rêver d’être cet étudiant parfait qui réussit absolument tous les cours haut la main. Cependant, il faut se rendre compte que nous ne sommes pas du tout égaux face aux matières d’enseignement.

La vraie réussite ne consiste pas à réussir absolument tout mais bien à identifier ce qui vous fait vibrer à l’intérieur et vous permettra d’atteindre des sommets tellement la passion vous fait vibrer. 

Les domaines de réussite sont innombrables et ne se trouve malheureusement pas tous dans le système d’enseignement. Efforcez-vous d’être le meilleur de vous-même dans ce que vous faites car c’est là une qualité que vous pourrez développer tout au long de votre vie.