GÉRER ET CONTRÔLER VOS ÉMOTIONS

Comment parvenir à contrôler ses émotions et garder une confiance en soi élevée ?

Il n’est pas rare que dans certaines situations les émotions prennent le dessus et on ne sait pas toujours expliquer pourquoi.

Il peut s’agir de peur, de colère, de tristesse, de joie : les quatre émotions principales dont découlent toutes les autres.

Pourtant, si nous connaissons ces émotions, il faut quand même reconnaître que parfois elles s’expriment au travers de nos sens sans que nous n’ayons le moindre contrôle dessus.

Prendre le contrôle des émotions

C’est souvent ce que l’on se dit après coup; « on aurait dû mieux se contrôler et ne pas se laisser influencer par ses émotions ».

On aurait pu être plus constructif et prendre plus de recul.

Bref, la situation aurait été complètement différente.

Renverser la vapeur des émotions

Il est tout à fait possible de prendre le contrôle de ses émotions et surtout de les gérer.

Des pierres d'émotions

Pour autant qu’elles soient fortes, tantôt positives, tantôt négatives, je vous propose un processus en 7 étapes pour apprendre à gérer vos émotions.

En suivant ces étapes, vous parviendrez dans diverses situations à prendre le contrôle de vos émotions afin de choisir la réaction la plus appropriée avec laquelle vous n’aurez aucun regret par la suite et surtout qui ne vous apportera aucun préjudice.

7 étapes pour gérer et contrôler vos émotions

Étape 1 : comprendre les émotions comme une boussole

Nos émotions sont véritablement un signal nous permettant de comprendre comment nous vivons les choses.

Je n’aime personnellement pas l’idée que les émotions soient positives ou négatives.

Elles sont plus précisément ce que nous en faisons ou plus exactement ce que nous décidons d’en faire.

Les émotions que nous vivons quotidiennement sont plutôt vécues de manière agréables ou désagréables et c’est nous qui choisissons la manière dont nous allons les vivre. 

D’ailleurs, si l’on se réfère au plan physiologique, il ne s’agit que d’un signal électrique qui induira certains changements dans notre corps.

Il s’agirait même d’un trait typiquement humain si l’on s’en réfère au texte de Ian Burkitt dans « Emotions, social activity and neuroscience: The cultural-historical formation of emotion »

Comment donc les qualifier de bonnes ou mauvaises ? Ce n’est qu’une réaction normale face à une situation et/ou un événement. 

Elles sont reliées à notre histoire et notre vécu.

Nos émotions ont bien entendu un sens et nous informent sur ce que nous ressentons profondément.

Toutes nos émotions ont un sens bien spécifique et il ne dépend pas de nous de les classer entre leur caractère positif ou négatif mais bien plus spécifiquement entre le fait qu’elle soit agréable ou désagréable.

En terme psychologique, il est d’ailleurs très peu conseillé de se couper de ses émotions car on se prive de tous les voyants nécessaires à notre compréhension du monde extérieur.

C’est comme par exemple, être dans un bâtiment en feu auquel on coupe tous les détecteurs de fumée pour ne pas avoir de sirène aigüe dans les oreilles.

Cela ne vous viendrait pas à l’esprit et pourtant il existe un grand nombre de personnes qui procèdent de cette manière avec les émotions qu’elles ressentent.

Changer ses émotions

C’est comme si vous choisissiez uniquement d’écouter les émotions positives de votre être et que vous rejetiez systématiquement les émotions négatives.

Il y a une grande chance pour qu’à un moment donné votre équilibre interne soit rompu. 

Si vous faites le choix de vous couper de vos émotions, votre organisme n’aura que pour seul choix d’augmenter le signal de ces mêmes émotions pour que vous puissiez les écouter et prendre les mesures adéquates.

Vos émotions sont utiles et il ne dépend que de vous de les écouter.

Étape 2 : identifiez le besoin de satisfaire derrière l’émotion

Si par exemple vous êtes en colère, il s’agit de comprendre pourquoi vous éprouvez ce sentiment de colère et quel besoin vous souhaitez satisfaire derrière.

À chaque émotion correspond un besoin très spécifique à mettre en place.

Les messages intimes de chaque émotion sont :

  •                    Pour la peur : il s’agit du danger
  •                    Pour la tristesse : il s’agit du manque
  •                    Pour la colère : il s’agit de l’envahissement
  •                    Pour la joie : il s’agit de l’accomplissement

Le plus important dans les émotions est leur compréhension et l’identification du changement que celles-ci demandent à réaliser dans votre corps et votre comportement.

Par exemple :

Vous pouvez rentrer chez vous un soir et vous énerver sur votre conjoint car il n’a pas préparé le repas. Vous vous énervez au-delà de toute proportion et ne comprenez pas vous-même pourquoi vous vous mettez dans un tel état.

Il peut s’agir d’une colère que vous avez emmagasiné pendant la journée suite à une réunion avec des collègues où vous ne vous êtes pas senti écouté ni respecté. La colère montant, vous avez déversé toute votre bile sur votre conjoint.

Il s’agira du moment où vous mettrez plutôt en place un climat de bienveillance afin d’exprimer ce que vous avez ressenti au moment présent et pourquoi vous avez eu ce ressenti.

Étape 3 : dissocier les causes et les conséquences

Cela signifie qu’il est très important de comprendre exactement les faits produits et la manière dont cela induit des émotions chez vous.

Il arrive souvent que nous associons le tout dans un ensemble incohérent alors que si nous prenons chaque partie séparément nous obtenons une clarté sur les faits et une meilleure compréhension de nos émotions.

C’est important de dissocier chacun des faits que vous vivez des émotions que vous ressentez

Il est très important d’identifier la cause première qui générera les émotions principales.

Il s’agit véritablement d’un travail chirurgical dans la gestion de vos émotions pour augmenter votre compréhension de vous-même.

Par exemple :

Dans un couple il peut s’agir de trouver quelle est la cause première et la conséquence première dans un ensemble de données impressionnantes.

En effet, si vous vivez depuis plus de 20 ans avec votre conjoint, il s’agira d’identifier dans ces 20 années ce qui est la cause première et la naissance de l’émotion première.

Il est très important de ne faire absolument aucune supposition lorsque l’on analyse les faits passés car tout ce qui est de l’interprétation ne fait absolument pas partie des faits.

Etape 4 : identifier en mettant des mots précis sur ce que vous vivez

Il est très important de constamment augmenter la clarté dans toutes les sphères de votre vie et plus spécifiquement dans la gestion de vos émotions.

Il n’est pas rare lorsque l’on parvient à mettre un mot exact sur une émotion de parvenir beaucoup plus facilement à la gérer car on a trouvé une compréhension de celle-ci que l’on n’avait pas auparavant.

La connaissance de l’émotion réduit considérablement cette même émotion.

C’est véritablement une reprise de pouvoir de vos émotions car vous prenez le contrôle de ce que vous vivez et de ce que vous ressentez.

Cela vous permet directement de piloter vos émotions au plus haut de vos capacités.

Lorsque vous allez pouvoir mettre en place vos émotions, elles deviendront des outils au service de vos projets.

Maîtriser une émotion c’est agir directement sur les objectifs que l’on se fixe.

Identifier la bonne émotion

Par exemple :

La colère peut être très profitable lorsque l’on parvient à la maîtriser et en tirer le maximum.

De même, la peur – qui envoie comme message intime le danger – peut être très profitable dans la mise en place d’une entreprise. 

Je prends l’exemple de mon entreprise CORESCO où je réalise des programmes de défis avec les équipes en entreprise.

Le fait d’induire le risque et la peur dans la réalisation d’un défi permet aux personnes de se dépasser, de développer leur résilience et leur collaboration.

Chaque émotion est génératrice d’une énergie forte, qui une fois appréhendée et canalisée permet d’être un levier formidable de motivation pour la réalisation de vos projets.

Étape 5 : prendre du recul

Perdre le contrôle de ses émotions, c’est s’enfermer de plus en plus.

On commence à interpréter des choses qui n’existent absolument pas, on suppose sans cesse sans aucun fondement précis et on peut même développer de véritables paranoïas.

Dans une relation, il est possible de ressentir de la colère et de la frustration.

Il est primordial de pouvoir prendre de la distance et de comprendre les choses avec un regard différent.

Il est important de comprendre que tout ce que l’on dira en étant dans un certain état émotif n’a pas un grand intérêt si ce n’est de nous porter gravement préjudice. 

De plus, cela peut amener davantage d’huile sur le feu et ne faire qu’envenimer la situation.

Par exemple :

Lorsque vous êtes fatigués et que vous réagissez au quart de tour, vous ne pensez pas spécifiquement ce que vous dites et pourtant vous le dites quand même et ne faites qu’amplifier l’émotion intérieure que vous ressentez.

Reconnaître que l’on est fatigué à ce moment-là est déjà une première étape d’identification des émotions qui nous traversent.

Cela permet de prendre du recul, de s’apaiser et de voir les choses sous une autre perspective.

Il est important de s’extérioriser complètement de la scène que l’on est occupé de vivre et de la voir comme si nous étions une troisième personne observant la scène afin d’avoir le recul suffisant pour poser une action constructive.

Le défi personnel à se lancer dans cette cinquième étape est de constamment en prendre conscience et de développer votre capacité à prendre du recul de plus en plus tôt dans les situations où vos émotions commencent à prendre le dessus.

Entraînez-vous constamment à sortir le plus tôt possible d’une situation dans laquelle vos émotions prennent le dessus. 

Vous serez le premier étonné du contrôle que vous pourrez avoir sur vous-même et -au-delà de vous impressionner vous-même – vous impressionnerez également votre entourage.

En procédant de la sorte, vous parviendrez de plus en plus rapidement à prendre le contrôle de vos émotions et à les gérer en temps réel.

N’allez pas penser que cette technique fonctionne du premier coup, elle demande du travail et à être mise en application le plus souvent possible.

Il s’agit d’un travail de longue haleine qui mènent à des résultats impressionnants sur le long terme.

Vous vous octroierez un espace privilégié dans lequel vous serez capable d’appréhender vos émotions avec sérénité.

Chaque situation où vos émotions s’exprimeront de manière plus forte seront des opportunités de devenir le maître ultime de vos émotions.

Étape 6 : toute émotion a une histoire

Pour faire simple, personne ne souffre de ce qu’il vit au moment présent mais souffre en réalité de l’histoire qu’il s’est créé depuis des années par rapport à la situation qu’il vit au moment présent.

Par exemple :

Vous pouvez aujourd’hui avoir un problème avec l’autorité et les personnes très autoritaires. Cela peut se traduire par des difficultés relationnelles avec votre patron lorsqu’il est autoritaire avec vous.

Vous ne souffrez pas du fait que votre patron soit autoritaire mais bien de la construction que vous avez faite durant des années sur la conception de l’autorité.

En regardant dans votre passé, on pourrait par exemple retrouver un père ou une mère qui a abusé de son autorité ou encore un maître d’école ou un tuteur qui a également abusé de ce même trait de caractère.

Le fait est qu’aujourd’hui vous souffrez de l’histoire que vous vous êtes construit sur votre conception de l’autorité.

Il ne dépend donc que de vous de comprendre et de modifier l’histoire que vous avez réalisé par rapport à une émotion.

Evaluez vos émotions

Devenez le propre réalisateur de votre vie et recréez le fil de votre histoire en identifiant les émotions afin qu’elles soient agréables dans votre vie de tous les jours.

Nous avons véritablement la capacité mentale de recréer une autre histoire ainsi que les émotions qui y sont liées.

Profitez au maximum de ses capacités et créez vous une vie émotionnelle sur mesure.

Étape 7 : pratiquez la respiration

Prenez le temps de respirer profondément et calmement pour trouver en vous une sérénité et un calme qui vous permet d’appréhender les choses de manière constructive.

Respirez profondément par rapport à une émotion montante et expirez tout aussi profondément en libérant cette émotion de votre corps.

Pratiquez cet exercice à chaque fois que vous avez du mal à canaliser vos émotions.

Passer à l’action et contrôler vos émotions

Concrètement, vous avez maintenant la capacité de mettre en place les 7 étapes pour contrôler et gérer vos émotions lorsqu’elles se présentent à vous.

Néanmoins, afin de passer à l’action de manière concrète et précise, vous vous efforcerez de ne pas réagir au quart de tour.

En effet, lorsque vous identifierez ce qui déclenche une ou plusieurs émotions chez vous, prenez directement le réflexe de vous extérioriser de la situation et de prendre du recul.

Comme expliqué, procédez à des exercices de respiration et efforcez-vous de prendre le plus de distance mentale possible avec ce qui se passe au moment présent.

Garder le contrôle quoi qu’il arrive et maîtrisez-vous.

La gestion et le contrôle des émotions est un processus de longue haleine qui vous permettra de modifier considérablement votre vie.

Vous agirez en phase avec vous-même et surtout de manière adéquate dans les environnements et les situations qui le demandent.

Que faire face aux situations où l’on ne peut rien faire ?

Il existe effectivement un nombre incalculable de situation où vos émotions plus fortement et pour lesquelles vous ne pourrez rien faire.

Quelques exemples pour vous convaincre :

  •                    Les files au supermarché
  •                    Les bouchons sur les autoroutes pour partir en vacances
  •                    Un jour de pluie pendant votre jour de congé
  •                    Etc.

Bref, vous aurez compris qu’il existe des situations sur lesquelles on éprouve véritablement de la colère ou une autre émotion et pour lesquelles on ne peut rien y faire si ce n’est dépenser notre énergie à rien et battre le vent.

Dans ce type de situation, il est très important de focaliser votre mental sur autre chose que l’événement que vous vivez.

Vous avez tout le loisir d’écouter une musique relaxante ou un livre audio sur votre portable ou dans votre voiture, d’avoir un livre papier qui vous permet de plonger dans autre chose.

Dans ces cas bien précis vous remplacerez une attitude et des pensées négatives par des pensées positives qui vous permettront de passer à travers ce moment émotionnel difficile.

Il existe également une autre technique qui vous permettra de générer l’émotion que vous souhaitez avoir à un moment donné.

La technique de l’appel par le mouvement et le mimétisme

En effet, chaque émotion est liée à un mouvement ou une action.

Émotions et mouvements

Par exemple,

Si vous souhaitez éprouver de la joie, il vous suffit tout simplement de simuler le rire avec votre visage et de ressentir tous les éléments physiologiques de la joie.

Vous constaterez très rapidement qu’en simulant la joie, vous ressentirez très rapidement un sentiment de joie.

Vous avez bien entendu toute la latitude de mettre en place toute une série de mouvements et d’actions qui vous permettront de ressentir une émotion bien spécifique.

Efforcez-vous d’en avoir constamment entre 5 et 10 à portée de main, de cette manière vous générerez l’émotion voulue lorsque vous le souhaiterez.

Besoin de clarté dans votre vie et des objectifs motivants ? Retrouvez tous les livres et programmes en suivant ce lien.

Laisser un commentaire