COMMENT DÉVELOPPER UN MODE DE PENSÉE « RICHE »?

Développer un mode de pensée « riche » est accessible à tous et facile à mettre en place.

Dans un précédent article, je vous exposais l’importance des croyances et l’impact de celles-ci sur notre vie au quotidien.

Pour rappel, les croyances ne sont ni bonnes ni mauvaises, ni vraies ni fausses, elles sont tout simplement ce que l’on en fait.

C’est en cela que la citation d’Henry Ford prend tout son sens :

« Il y a des gens qui me disent qu’ils peuvent ; d’autres qu’ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison. »

Henry Ford

En réalité, les croyances fonctionnent tout simplement comme le feraient des fichiers d’ordinateur.

Ces fichiers fonctionnent comme des programmes automatiques qui vous font penser et agir de manière très spécifique.

Le mode de pensée « riche » pour avoir des résultats

Je soulignais également que si vous souhaitiez réaliser des changements très importants, il fallait procéder comme suit :

  • Changer vos croyances;
  • Celles-ci changeront vos pensées;
  • Et ses dernières amèneront à des résultats.

Il ne s’agit ni plus ni moins que de l’expression pure et simple de la loi de manifestation.

Prendre le contrôle de nos pensées permet d’arriver à des résultats différents

À partir du moment où vous ajoutez un mode de pensée « riche » aux fichiers que vous avez dans votre esprit vous programmez votre cerveau pour obtenir des résultats « riches ».

En agissant de la sorte, vous faites exactement ce que les gens riches obtiennent en créant de la richesse à partir de leur cerveau et en attirant automatiquement le succès et la réussite par des opportunités toujours plus importantes.

Un cerveau plein d'idées

L’utilisation d’incantations

Je vous ai également parlé de l’importance de la réalisation d’incantations très puissantes à prononcer intelligiblement et à haute voix.

Dans notre monde et même dans l’univers, tout est énergie. En créant une fréquence vibratoire via des incantations, cela impacte littéralement des changements au niveau du corps et de l’esprit et cela jusqu’à la moindre cellule.

En faisant le choix de prononcer des incantations à haute voix, elles se transforment en fichier extrêmement puissant de vos croyances au niveau de votre esprit et se transformeront en résultats réels dans votre vie.

Je vous propose de développer cet article sous forme de défi dans lequel je vous présenterai des modes de pensées « riches » en terminant chacun des challenges par des incantations qui bouleverseront vos résultats en profondeur.

Défi : « Je suis le créateur de ma vie. » croient les personnes au mode de pensée « riche ».

C’est une distinction troublante entre pauvre et riche qu’il m’est arrivé de rencontrer à de nombreuses reprises.

Les personnes ayant un mode de pensée « riche » croient fermement qu’ils ont la possibilité d’influencer leur avenir.

A contrario, les personnes ayant un mode de pensée « pauvre » croient que la vie s’impose à eux et qu’elle est un combat constant.

Si vous voulez créer de la richesse et de l’abondance dans votre vie, il est impératif de développer la croyance que vous êtes aux commandes de votre vie et que vous créez exactement chaque moment et plus particulièrement votre richesse et votre liberté financière.

Si, comme les pauvres, vous n’y croyez pas, vous êtes dans la croyance que vous avez très peu de contrôle sur votre vie et que la réussite financière n’a aucun lien avec vous.

Être dans cette croyance, c’est avoir un mode de pensée « pauvre ».

L’histoire de vie de Céline – le mode de pensée « pauvre »

Céline vient me voir il y a quelques années, elle est totalement dépitée par ce qui se passe dans sa vie.

Elle ne sait absolument plus quoi faire tellement elle a l’impression que le monde, les gens, les entreprises, etc. sont tous contre elle.

Céline a un diplôme d’infirmière et a eu une brillante carrière jusqu’à l’âge de 45 ans où son mal de dos récurrent fini par avoir raison de sa santé : elle ne peut plus exercer.

Une carrière brisée

Elle a aujourd’hui 60 ans et m’explique que ses 15 dernières années n’ont été qu’une descente de plus en plus importante tant au niveau professionnel que relationnel et financier.

Céline en veut à son ancien employeur qui ne lui a pas permis de continuer son travail et s’est débarrassé d’elle en lui disant qu’elle aurait un revenu à la mutuelle.

Elle blâme constamment son ancien patron qui – toujours selon elle – a complètement détruit sa vie.

Pourtant Céline me dit également que l’argent n’a jamais vraiment eu d’importance pour elle car elle était passionnée par son travail et par la relation personnelle qu’elle développait avec les patients.

L’argent n’a pas vraiment d’importance

C’est lorsqu’elle s’est rendu compte qu’elle ne parviendrai plus à joindre les deux bouts en touchant son allocation de mutuelle qu’elle a commencé à s’inquiéter et à en vouloir à la terre entière.

Elle a contracté des dettes en faisant plusieurs emprunts pour le rachat de sa maison ainsi que la réalisation de menus travaux pour la mise en place d’un centre de bien-être.

Elle m’explique qu’elle fait tout cela pour les autres car c’est en cela qu’elle trouve son bonheur, mais rien ne fonctionne comme elle le voudrait.

Du début à la fin de notre entretien, elle ne manquera pas de se plaindre du fait qu’elle :

  • ne peut pas s’acheter de vêtements convenables,
  • ne mange pas toujours à sa faim,
  • est dans l’impossibilité de se chauffer correctement car elle n’a pas les moyens financiers de le faire,
  • ne peut plus sortir,
  • etc.

Elle est la victime de tout ce qui lui arrive

Céline s’exprime véritablement comme la victime de sa vie en se plaignant sans cesse que malgré tout ce qu’elle a mis en place elle ne s’en sort pas.

Elle m’affirme enfin – presque à la clôture de notre séance – qu’elle est dans l’incapacité totale de me payer en expliquant qu’elle ne sait même pas ce qu’elle mangera aujourd’hui ni même le reste de la semaine…

Comprendre le mode de pensée « pauvre »

En vérité, les pauvres ne prennent pas la responsabilité de ce qui se passe dans leur vie, ils choisissent librement de se placer en tant que victimes.

Dois-je vraiment vous expliquer que le mode de pensée prédominant de toute personne qui se considère comme une « victime » est : « Pauvre moi ! » ou encore « C’est injuste, c’est vraiment trop injuste ! » comme dirait Caliméro.

Bien entendu si l’on s’en réfère à la loi de l’intention, c’est exactement ce qu’ils obtiennent : « être pauvre ».

Ils sont pauvres en pensées positives et riches, pauvres dans les actions qu’ils accomplissent chaque jour et enfin pauvres de leurs résultats.

Comme dans le cas de Céline, ceux au mode de pensée « pauvre » se plaisent dans le rôle de victime et se distinguent par trois traits de caractère :

Trait de personnalité numéro 1 : « Ils blâment tout »

La victime cherche constamment à ne jamais être prise en faute et elle se complaît à tout blâmer :

  • La société
  • Le type d’entreprise dans laquelle elle travaille
  • Le gouvernement
  • L’économie
  • Les étrangers
  • Les employeurs
  • Les patrons
  • Les autres employés
  • Le responsable hiérarchique ou les personnes qu’elles ont en charge
  • Etc.

Leur leitmotiv en tant que victime est qu’il faut forcément que ce soit la faute de quelque chose ou de quelqu’un d’autre.

Le ou les problème(s) est/sont toujours à remettre sur une cause autre et la recherche constante de bouc émissaire endossera la responsabilité de leurs erreurs.

Trait de personnalité numéro 2 : « Ils sont constamment dans la justification »

Les personnes ayant un mode de pensée « pauvre » et n’étant pas capable de développer un mode de pensée « riche » sont constamment dans la justification de leur situation et elles n’auront de cesse de se justifier en ce sens :

  • L’argent n’est pas vraiment important
  • J’ai exactement tout ce qu’il me faut
  • L’argent, c’est réservé aux riches
  • Avoir beaucoup d’argent, ce n’est pas moral
  • Ceux qui ont de l’argent ont le devoir d’aider ceux qui n’en ont pas
  • L’argent pervertit tout
  • Les riches, tous des …
  • Nous n’avons pas les mêmes valeurs (en parlant du mode de pensée « riche »)
  • Avoir beaucoup d’argent, cela induit beaucoup de responsabilités
  • Je n’aime pas l’argent
  • L’argent ne rend pas heureux
  • Avoir beaucoup d’argent c’est forcément louche
  • Etc.

Mais permettez-moi de vous poser une question cruciale :

Si vous exprimez à votre mari, votre femme, votre petit ami, votre partenaire, ou même un ami que vous ne le considérez pas comme très important …

Pensez-vous qu’il/elle restera auprès de vous ?

J’en doute fortement !

Je reviens au cas de Céline qui me dit au moment de partir à la fin de notre premier coaching :

« Tu sais Quentin, pour moi l’argent n’est pas vraiment si important. »

Et c’est pourtant à ce moment-là que je la regarde intensément dans les yeux et je lui dis clairement :

« Tu es complètement fauchée ! Pas vrai ? »

Hélas, c’est toujours le même comportement et le même regard ; les personnes baissent la tête, bégayent et finissent par dire quelque chose comme :

« A vrai dire, pour le moment, c’est assez compliqué mais … »

Et ma réponse est constamment la même, que ce soit pour Céline ou pour les autres, je rétorque toujours :

« Non, la vérité c’est qu’il ne s’agit pas que de maintenant, tu as toujours été fauché ou connu des difficultés financières, oui ou non ? »

C’est à ce moment-là – comme tous les autres – qu’elle hoche la tête et n’ose même plus me regarder.

Pourtant Céline a relevé la tête et m’a dit clairement :

« Je te paierai pour la séance et je reviendrai ».

Tout comme Céline, les personnes concernées comprennent cette erreur dans leur vie par le fait qu’elles doivent changer les choses auquel cas elles se retrouveront constamment face à l’effet dévastateur de cette croyance négative de l’argent sur leur vie.

Une ampoule d'idée

Trait de personnalité numéro trois : « Elles se plaignent de tout. »

Avez-vous déjà remarqué ces personnes qui, dans votre entourage, se plaignent constamment et surtout de tout ce qu’elles peuvent ?

Sachez, que de nombreuses études scientifiques ont démontré que se plaindre est la pire chose que vous puissiez faire, d’une part pour le développement de votre richesse et votre abondance mais également pour votre liberté financière.

Pourquoi me direz-vous ?

Tout simplement parce qu’il existe une loi universelle qui dit : ce sur quoi vous concentrez votre cerveau finit par se développer.

Et devinez quoi ?

Lorsque vous vous plaignez, sur quoi se concentrent votre cerveau ?

Il se concentre bien entendu exclusivement sur ce qui ne va pas dans votre vie et ce qui ne va pas aura davantage tendance à se développer car vous concentrez votre esprit et votre énergie dessus.

En continuant de vous concentrer dessus, vous continuez à obtenir ce qui ne va pas.

Si on s’en réfère à la loi de l’attraction, qui dit tout simplement que :  » les choses similaires s’attirent « .

En vous concentrant sur les mauvaises choses ou ce que l’on pourrait appeler « la merde » dans votre vie, vous devenez exclusivement « un aimant à merde« .

Ce sur quoi vous vous concentrez, vous l’attirez.

Avez-vous déjà rencontré des personnes qui se plaignent constamment d’avoir « une vie de merde » ?

Il existe même un entrepreneur dans l’âme qui en a fait un site Internet et en a développé des livres. Je ne vous mens pas, consulter le site VDM pour (Vie De Merde) ou suivez le lien suivant https://www.viedemerde.fr/

C’est comme si tout ce qu’il y avait de négatif sur terre leur arrivait.

Et bien entendu, ils n’auront de cesse de se plaindre davantage en disant aux autres :

« Mais regardez vraiment, comment ma vie est merdique ! »

Maintenant, vous avez vraiment la capacité de comprendre et d’expliquer ce qui se passe :

« Non, c’est justement parce que vous vous plaignez d’avoir une vie de merde que vous l’avez ! »

Vous voulez vous rendre service ?

« Taisez-vous ! ».

Réalisez le défi suivant sur le fait de vous plaindre

Il s’agit d’un tout petit défi mais qui pourtant peut avoir un impact très significatif sur votre vie.

Engagez-vous à passer les 7 prochains jours sans vous plaindre de quoi que ce soit.

En plus de ne pas vous plaindre, vous vous efforcerez de ne pas avoir non plus de pensées en ce sens.

Vous pensez que ce défi n’aura aucun impact sur votre vie ?

Je peux vous garantir que j’ai lancé ce défi à des centaines de personnes et qu’un grand nombre d’entre-elles m’ont dit que cela avait complètement bouleversé leur vie.

Dona

« C’était très dur et pourtant les résultats que j’ai eu étaient tout simplement fantastiques. Je conseille vraiment à chacun de faire au moins cette expérience une fois dans sa vie. C’est indescriptible. »

Philippe

« Je ne voulais pas faire le défi au départ et finalement c’est ma compagne qui m’a vraiment poussé à le faire en me disant que de toute façon je n’y arriverai pas. Je ne peux que la féliciter de m’avoir mis au défi car cela a complètement bouleversé notre relation de couple. »

Denis

« A voix haute, ce n’était pas franchement compliqué mais éviter de se plaindre mentalement sur ce qui se passe dans ma vie, c’était un challenge de tous les instants, c’est une prise de conscience de soi et une découverte des pensées qui me traversent et influencent ma réalité. »

Faites donc ce test sur les 7 prochains jours et n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail en m’expliquant le résultat de cette fabuleuse expérience à quentin.boulet@grandiretréussir.com

Je vous garantis que vous serez étonné de l’impact de ce défi sur votre vie et surtout, vous cesserez de concentrer votre esprit et même votre vie sur la « merde ».

Il n’y a pas de victimes avec un mode de pensée « riche »

C’est une réalité, les personnes qui développent un mode de pensée « riche » ne sont pas des victimes, elles prennent leur vie en main et décident elles-mêmes de ce que sera leur vie.

On est en droit de se demander ce que gagnent les victimes d’être des victimes ?

En effet, il y a beaucoup de gens qui vivent comme tels en attirant beaucoup l’attention sur eux et sur ce qu’il se passe dans leur vie.

Cependant, il n’y a pas de victimes avec un mode de pensée « riche », donc, pour rester une victime, ces personnes recherchent l’attention constante et s’assurent qu’elles ne s’enrichiront jamais, sans quoi elles ne pourraient plus être une victime.

Un cerveau humain en plein questionnement

C’est donc entièrement à vous de décider !

Vous pouvez être une victime ou vous pouvez tout simplement être riche mais vous ne pouvez absolument pas être les deux en même temps.

Il est temps de reprendre votre pouvoir personnel de création et de reconnaître que vous créez absolument chaque instant de votre vie.

Vous créez tout ce qui existe dans votre vie et aussi tout ce qui n’y existe pas.

Vous êtes le responsable et le créateur de votre vie et de tout ce qui s’y trouve.

Incantations numéro 1 : « JE SUIS LE CRÉATEUR DE MA RICHESSE  » – Les personnes avec un mode de pensée « riche » jouent le jeu de l’argent pour gagner.

La différence avec un mode de pensée « pauvre » ou un mode de pensée « riche », c’est que les pauvres jouent au jeu de l’argent pour ne pas perdre tandis que les riches jouent au jeu de l’argent pour gagner.

L’exemple du terrain de football

Si on est sur un terrain de football, il faut considérer que les pauvres jouent le jeu de l’argent comme des défenseurs tandis que les riches jouent le jeu de l’argent comme des attaquants.

C’est à ce titre qu’il faut se poser la bonne question : si vous jouez constamment un jeu en étant exclusivement en défense, quelles sont les chances de gagner le match ?

La plupart des gens seront d’accord avec cette affirmation : pratiquement nul.

C’est exactement la relation qu’entretienne la plupart des gens avec le jeu de l’argent.

La principale préoccupation des personnes ayant un mode de pensée « pauvre » est la survie et la sécurité et non la richesse, l’abondance et la liberté financière.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est votre objectif ?
  • Votre véritable objectif ?
  • Quelles sont vos intentions ?
  • Vos véritables intentions ?
  • Les objectifs des pauvres et des riches sont très différents.

L’objectif principal des personnes ayant un mode de pensée « riche » est d’avoir une richesse et une abondance massive tandis que l’objectif des pauvres est d’avoir « juste assez » pour payer les factures à la fin du mois.

Permettez-moi à nouveau de vous rappeler le pouvoir de l’intention

Lorsque votre objectif est tout simplement d’avoir suffisamment pour payer vos factures, c’est exactement et uniquement ce que vous obtiendrez.

Vous parviendrez à avoir juste assez d’argent pour payer vos factures et la plupart de temps pas un kopeck de plus.

Développer un mode de pensée pour « être à l’aise »

Entre le mode de pensée « pauvre » et le mode de pensée « riche », il existe une classe moyenne qui crée un développement finalement assez paradoxal : « être à l’aise ».

C’est-à-dire que leur objectif principal dans la vie est d’être à l’aise et de ne pas juste payer les factures comme le font les pauvres.

Il faut effectivement considérer qu’il y a être « pauvre« , « avoir un certain confort » et puis « être riche« .

J’ai eu la chance de côtoyer les trois types de personnes et d’observer comment elles vivaient au quotidien.

J’ai vu des personnes extrêmement fauchées emprunter de l’argent à des amis et même réaliser un emprunt bancaire juste pour pouvoir s’acheter à manger, mettre de l’essence dans leur voiture et se chauffer l’hiver.

Évidemment, c’est lorsque vous empruntez de l’argent de cette manière et que vous devez le rembourser en trimestre ou bien même en année que vous vous rendez compte que vous êtes assez près de toucher le fond si ce n’est même de creuser davantage.

De plus, comme certainement bon nombre d’entre vous, j’ai connu des personnes vivant « à l’aise ».

Il est vrai que le confort est agréable et que vous avez la possibilité d’aller au restaurant pour manger un bon plat de temps en temps.

La vérité, c’est qu’en vivant « à l’aise », on souhaite davantage réaliser ces petits moments de bonheur et pourtant on opte pour le confort.

En agissant de la sorte, vous ne deviendrez certainement jamais riche.

Cependant, si vous optez pour le mode de pensée « riche », il y a de fortes chances pour que vous soyez « très à l’aise ».

Une des choses que j’explique souvent aux personnes que je suis en coaching ou formation est l’affirmation suivante :

« Vise toujours la lune car même si tu échoues, tu atterriras au moins dans les étoiles. »

Oscar Wilde

Se poser les bonnes questions

Il ne dépend que de vous de savoir ce que vous allez faire !

  • Alors, qu’allez-vous faire ?
  • Quels sont vos objectifs en terme d’argent ?
  • Voulez-vous faire partie des pauvres, juste être à l’aise ou être vraiment riche ?

N’oubliez jamais que vous obtiendrez exactement ce que vous avez l’intention d’obtenir.

Si vous voulez être riche, votre objectif doit être « riche ».

Je ne veux pas dire juste « assez riche » pour payer les factures ou vous offrir de temps en temps ce restaurant ou ses vacances dont vous rêvez, ni même pour être juste « à l’aise » mais être riche, sacrément riche !

Un cerveau qui pense en mode "riche"

Incantation numéro 2 : « JE SUIS LE CRÉATEUR DE L’ABONDANCE ET DE LA RICHESSE » – Les personnes ayant un mode de pensée « riche » s’engagent à être riche.

Il est important d’avoir une foi inébranlable et innarêtable envers le fait d’être riche.

La vérité c’est que les pauvres ne sont pas déterminés à devenir riche.

Nombre d’entre nous ont de bonnes raisons et souhaitent véritablement être riche, mais à cela ils ajoutent toujours un « mais… » !

Il considère toujours le fait qu’être riche a forcément un revers de médaille.

Il est vrai qu’il est peut-être important de se poser les questions sur le fait qu’il n’est peut-être pas si « génial » d’être riche ou de passer par le processus pour y arriver.

Analysons ces quelques pensées :

  • Et si je fais tout le processus pour devenir riche et que je n’y arrive pas ? Alors je suis vraiment une merde.
  • C’est beaucoup trop de travail.
  • Si je gagne toujours davantage, cela veut dire que je paierai toujours plus d’impôts.
  • Je ne saurai jamais si les gens m’aiment pour ce que je suis ou pour mon argent.
  • Je pourrais perdre ma santé à essayer.
  • Tout le monde autour de moi souhaitera profiter de ma nouvelle abondance.
  • Je risque de perdre beaucoup d’amis à devenir riche.
  • Etc.

Nous avons tous un dossier complet sur ce qu’est la richesse et la liberté financière dans notre tête.

Ce dossier contient forcément toutes nos convictions personnelles mais aussi pourquoi il serait fantastique d’être riche.

Mais il contient également de nombreuses informations sur lesquelles il n’est pas si important de devenir riche.

En vérité, ces personnes ont surtout mélangé des messages internes autour de l’argent, de la richesse et même de l’abondance.

Des personnes partagées

En effet, une partie d’elles dira :

« Avoir plus d’argent, cela rendra la vie beaucoup plus simple et même fantastique. »

Mais une autre partie criera en même temps :

« Ouais ouais mais je vais devoir travailler comme un chien et j’aurais plus de temps pour moi. C’est pas vraiment un plaisir de devenir riche. »

Ces exemples ne manquent pas :

« Je pourrais parcourir le monde comme je veux et voyager autant que je le souhaite » et en même temps « Ouais, tous mes proches seront jaloux de moi et ça ne fera que des conflits. »

« Je pourrais m’acheter cette voiture dont je rêve depuis tant d’années » et en même temps « Mais que penseront les gens, les voisins, les amis ».

On a tous ce genre de message à l’esprit lorsque l’on parle de richesse, d’abondance ou même de liberté financière.

Il s’agit véritablement de messages contradictoires et sont une des raisons principales pour laquelle la plupart des gens ne deviennent jamais riches.

En fait, la première raison pour laquelle les gens n’atteignent pas ce qu’ils veulent est tout simplement qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent.

La différence entre ceux qui ont un mode de pensée « pauvre » et ceux qui ont un mode de pensée « riche » tient principalement dans le fait que les riches sont convaincus vouloir de la richesse.

Ils sont inébranlables et inarrêtables dans ce désir de richesse.

Ils sont déterminés à créer cette richesse quoi qu’il arrive et à faire « tout ce qu’il faut » pour avoir cette richesse tant qu’elle est morale, légale et éthique.

Les riches n’envoient pas de messages mitigés ou confus à l’Univers tandis que les pauvres le font constamment.

Je vous parlais plus haut du pouvoir de l’intention et du fait que vous pouvez toujours obtenir tout ce que vous voulez.

Autrement dit, vous obtiendrez ce que vous voulez inconsciemment et pas nécessairement ce que vous prononcez à haute voix.

Comme un grand nombre de personnes, vous pourriez nier catégoriquement et dire exactement :

« C’est complètement fou ! Pourquoi voudrais-je lutter contre le fait d’avoir de la richesse ? »

La question que je voudrais alors vous poser est :

« Je ne sais pas, pourquoi souhaiteriez-vous lutter ? »

Si vous voulez vraiment découvrir la raison, alors je vous invite à analyser votre plan financier intérieur car les réponses s’y trouvent.

En résumé, si vous n’atteignez pas la richesse que vous dites désirer avoir, en fait, il y a d’énormes chances pour qu’inconsciemment vous n’en voulez pas.

De nombreux coachs et mentors me l’ont souvent dit et pourtant je ne l’entendais pas car je ne savais pas quoi écouter.

J’ai détesté apprendre cette nouvelle tout autant que je déteste apprendre cette nouvelle aux autres et pourtant, il est de mon devoir de vous l’annoncer : devenir riche n’est pas une petite promenade dans un parc.

Il faudra vous concentrer énormément, développer une expertise, des efforts à plus de 100% et une persévérance à toute épreuve.

Il vous faudra renoncer à votre vie d’avant pour savoir qu’il existe une vie dans laquelle vous êtes riche et dans laquelle vous n’abandonnez absolument jamais.

Un cerveau en mode machine

Devenir riche, c’est l’obligation de vous engager à plus de 100 %, corps et âme, consciemment et inconsciemment.

Vous devez absolument être dans la croyance que vous pouvez le faire et surtout que vous le méritez.

Si vous n’êtes pas pleinement engagé à créer de la richesse, il est fort probable que vous ne le fassiez pas.

Incantation numéro 3 : «JE M’ENGAGE A ETRE RICHE! » – Où la tension se porte, l’énergie et les résultats se joignent.

Vous avez maintenant la capacité de réaliser trois incantations qui vont vous permettre de modifier vos fichiers mentaux pour développer un mode de pensée « riche ».

Comme je vous l’expliquais au préalable, vous avez toute la latitude de faire ces incantations devant un miroir pour améliorer leur efficacité.

Il y a quelques années, alors que je commençais mon développement personnel, je vous aurais dit que la réalisation de ces 3 incantations allaient bouleverser votre vie.

Je suis aujourd’hui encore plus convaincu qu’auparavant de pouvoir modifier sa vie grâce à celles-ci car vous en êtes le créateur et c’est vous qui décidez de la richesse que vous souhaitez avoir au quotidien.

Pourtant, l’expérience m’a appris qu’il est une chose encore plus importante que ces incantations et la modification de vos schémas mentaux.

Il s’agit de passer constamment à l’action vers ce que vous désirez vraiment.

C’est ainsi que je qualifierais la quatrième incantation :

« JE PASSE CONSTAMMENT A L’ACTION ! » Je sais exactement où je vais car je suis le créateur de mes résultats et toutes mes actions mènent au développement de ma richesse.

Enfin, et je terminerai là-dessus, prêtez attention à la manière dont vous réagissez à ses incantations.

Analyser vos réactions pour savoir si elles font partie d’une bonne ou d’une mauvaise façon de penser.

Laisser un commentaire