COMPRENDRE ET INTERPRÉTER LES SIGNES DE LA VIE

Vous est-il déjà arrivé de penser qu’il ne se passait rien dans votre vie – que vous n’aviez « pas de signes de la vie » ?

Peut-être faites-vous partie de ces gens qui n’attendent plus rien car ils se disent qu’ils ont fait le tour de tout ce qu’ils pouvaient apprendre.

Il existe même des gens complètement désabusés qui semblent avoir perdu toute étincelle de vie.

Pour toutes ces personnes, vous serez content d’apprendre (ou pas) que le changement fait partie intégrante de leur vie.

La vie c’est du mouvement, de l’action, des rebondissements, des hauts et des bas, des virages en dérapage et un peu de contrôle.

En fait, il y a finalement beaucoup de choses sur lesquelles nous n’avons pas vraiment d’emprise.

Peut-être que vous faites également partie de ces gens qui pensent que tout est chaos et que dans nos vies, on essaie juste de mettre un peu d’ordre à travers tout.

Une photo avec de nombreux signes de directions

Voir les signes de la vie

Pourtant, il y a des signes de la vie importants à voir, à observer, à comprendre et surtout à interpréter car ils sont souvent présents pour vous expliquer quelque chose de bien précis.

Que ce soit pour vous confirmer que vous êtes sur le bon chemin ou même que vous faites complètement fausse route.

Il s’agit vraiment d’un processus qui peut prendre un certain temps mais une fois que vous ferez attention à ces signes de la vie, je peux vous assurer que vous redonnerez de la couleur, du sens et des émotions à tout ce qui auparavant vous paraissait insipide, incolore, inodore.

C’est pourquoi, je vous propose de nous arrêter un moment sur les signes de la vie que vous rencontrez au quotidien afin d’en tirer le meilleur pour grandir et réussir.

Pourquoi identifier les signes de la vie est important ?

Que vous le vouliez ou non, ces signaux de l’existence ont un impact sur votre vie.

Cela se remarquera dans votre quotidien par des choix que vous faites, des émotions que vous ressentez ou même des humeurs que vous avez du mal à expliquer.

Nombreux sont ceux qui n’y croient pas.

Je ne peux pas vraiment leur donner tort car nous vivons dans des sociétés modernes où tout est basé sur la rationalité, le scientifique, les choses totalement perceptibles, identifiables et mesurables.

Vous parler des signes de la vie, c’est finalement faire abstraction de tout ce côté rationnel, se laisser aller, lâcher-prise et écouter.

Pour beaucoup, il s’agit d’avoir parfois rencontré des coïncidences « bizarres » dans leur vie mais cela est resté au terme de « coïncidence » ou même de pur « hasard« .

Ils n’ont pas pris le temps de s’arrêter et de rechercher le pourquoi du comment.

Ils se sont dit qu’il y avait peut-être un sens à comprendre mais n’ont pas pris le temps, ont continué à foncer dans une vie qui paraît toujours plus rapide.

C’est pourtant de cela que je veux vous parler, nous vivons régulièrement des choses qui échappent complètement au côté rationnel.

Il s’agit pourtant de signaux existentiels ayant des informations importantes à nous transmettre.

Il n’y a pas besoin de croire ou de ne pas croire, il suffit juste d’observer, d’écouter et essayer de comprendre.

Trouver le sens de la vie par la thermodynamique

Vous pensez peut-être que j’ai complètement perdu la tête mais j’étais moi-même le premier impressionné par ce que l’on appelle le second principe de la thermodynamique.

En effet, il faut retourner dans les années 1850 pendant lesquelles le physicien Clausius essayait d’améliorer le rendement des premières machines à vapeur et faisait alors une découverte arrivée jusqu’à nous : le second principe de la thermodynamique !

Mais qu’est-ce que c’est ?

Il a donné comme nom au second principe de la thermodynamique la « loi de l’entropie » qui fait référence à une loi de la nature.

Cela vient du grec qui signifie régression, involution, retour en arrière.

Pour faire simple, cela considère que toute composition biologique, chimique, physique qui ne reçoit plus d’informations retourne à son état le plus probable : la poussière.

On a tous déjà vu cela, lorsque l’on laisse un objet traîner à l’air libre dans son jardin, il y a de très grandes chances pour que celui-ci s’use de manière prématurée.

Évidemment, le procédé est plus ou moins long en fonction de la matière.

S’il s’agit d’une pomme, il y a de très fortes chances pour que dans un mois vous ne la voyez même plus.

Par contre, s’il s’agit d’une canette en aluminium, il faudra certainement quelques décennies pour que la canette disparaisse comme la pomme à force d’être usée.

Des anneaux qui s'usent

La loi de l’entropie considère que tout s’use et retourne à l’état de poussière

Ce procédé de décomposition, éparpillement, destruction peut forcément être accéléré par des agents extérieurs :

  • Le soleil
  • Le vent
  • Les animaux
  • La température
  • D’autres produits
  • Etc.

On remarque cependant quelque chose de constant quoi que l’on fasse : la bataille pour empêcher l’entropie sera toujours perdue.

Même si on prend un objet avec une durée de vie extrêmement longue comme les déchets nucléaires, on sait pertinemment que c’est seulement après 100.000 ans qu’il commence à se détériorer et après 300.000 voire même 500.000 ans qu’ils commencent à devenir inoffensifs.

La loi de l’entropie concerne tout dans notre univers

Qu’on le veuille ou non, tout est soumis à cette loi d’usure de manière plus ou moins naturel.

Cela pose une question centrale qui va rejoindre notre thématique sur les signes de la vie :

Puisque tout tend à retourner à l’état de départ, la poussière, comment explique-t-on que les choses soient sorties de la poussière ?

Cela revient également à comprendre pourquoi certaines compositions existent ?

Si je reprends le cas de la canette, on comprend très facilement que celle-ci a été fabriqué dans une usine avec des minerais d’aluminium extrait de la terre que l’on a façonné en canette et que l’on a ensuite rempli d’un breuvage.

Simple ou simple ?

La loi d’entropie nous dit que la canette se détériorera au cours du temps et retournera à la poussière.

Il y a donc là un procédé très important qui a permis de modifier les particules d’aluminium pour en faire une canette.

Nous avons donc procédé par étapes en utilisant notre intelligence afin de façonner une canette.

La canette en question ne s’est pas créée « toute seule ».

Elle ne s’est pas faite par hasard car elle fait référence à « une intelligence organisatrice« .

Pour tous les objets de fabrication, on fait chaque fois référence à un talent d’intelligence organisatrice qui peut être humain mais pas que.

Les animaux sont également capable d’utiliser leur intelligence pour se nourrir et se protéger.

C’est donc « l’intelligence » (humaine) qui parvient à faire sortir de la poussière tout un ensemble de choses qu’elle va transformer en matière afin de créer une canette, une table, une maison, un téléphone, une fusée, etc.

Je pense que vous avez bien compris le principe.

Mais qu’en est-il des êtres vivants ?

Qu’est-ce qui a permis qu’une cellule puisse se développer pour aboutir à un organisme vivant tel qu’un humain ?

Qui ou quoi a donné l’ordre à la poussière de se transformer en matière ?

Qu’est-ce qui donne l’énergie et des instructions pour que l’entropie ne se mette pas en place et laisse la vie se développer ?

On sait pertinemment que tout ce qui compose un être vivant qu’il soit humain, animal ou même végétal finira par se décomposer et retourner à la poussière.

En effet, la loi de l’entropie nous dit que tout va à la destruction et au retour à la poussière et que c’est le chemin naturel de toute chose.

C’est dans ce cas précis que se pose la question des signes de la vie :

Car il y a forcément « quelque chose », « une intelligence supérieure », « une intelligence créatrice », « une intelligence organisatrice » capable de surmonter la loi de l’entropie pour créer des structures tout à fait improbables comme les êtres vivants.

Une pancarte de manifestation

Que comprendre et que retenir de la loi d’entropie ?

Il y a forcément une organisation concrète qui permet d’éviter la loi d’entropie et il y a donc forcément des signes de la vie qui donnent du sens à l’existence.

Le hasard et les coïncidences n’existent donc pas mais ne sont qu’une incompréhension de notre part et de ce que l’on pourrait appeler : « le grand plan organisé ».

Comment interpréter les signes de la vie ?

C’est souvent la question que l’on me demande !

Certaines personnes ne sont pas toujours enclins à y croire, même à observer, ni même à comprendre, pourtant elles me demandent comment on fait pour les voir, les comprendre et les interpréter ?

Que vous y croyez ou non n’a pas vraiment d’importance, le plus important est que vous ayez confiance en vous.

En effet, si vous n’avez pas confiance en vous, vous seriez susceptible d’interpréter absolument tout et n’importe quoi, ce qui entamerait davantage votre confiance en vous et augmenterez le chaos dans votre vie.

Pour comprendre et interpréter les signes de l’existence il est donc important d’avoir une bonne confiance en soi.

Si ce n’est pas le cas, vous serez très enclin à nier les choses qui se présenteront à vous.

Vous ne reconnaîtrez pas comme tel les signaux et messages car tout simplement vous douterez.

Cela est plus le signe que vous avez peur des changements dans votre vie.

Il sera donc plus important pour vous d’explorer vos propres peurs et de développer votre confiance en vous avant d’essayer de comprendre et interpréter les signes de la vie.

Différents types de signes de la vie

Il existe à mon sens 3 types de signaux que vous pouvez facilement identifier.

Ils se présentent pratiquement dans la vie de chaque personne et lorsqu’on y prend garde ils sont facilement repérables :

Les réponses soudaines

Il s’agit certainement des signes de la vie les plus facilement repérables et identifiables.

La plupart du temps, vous vous posez une question spécifique et la manière d’y répondre tient souvent en un oui ou un non.

Vous avez cette question en tête depuis un moment et n’arrivez pas à vous décider sur la décision à prendre.

Cela paraît peut-être évident et pourtant c’est comme s’il vous manquait « un petit quelque chose » pour vous décider concrètement.

Exemple concret sur les signes de la vie:

Il y a quelques années, je me retrouvais à répondre à une demande de team building pour un entrepreneur dans mon groupe BNI (un cercle d’entrepreneur pour apporter des affaires).

Après avoir analysé sa demande de formation et d’événement, il me paraissait assez évident que ce chef d’entreprise souhaitait une journée « type » où il y aurait une réunion le matin, un bon repas à midi et une activité plutôt sportive l’après-midi.

Tout cela était motivant pourtant je trouvais qu’il manquait un petit « quelque chose » pour répondre adéquatement à sa demande.

Cette question en tête, je quittais la réunion d’entrepreneur et me posait la question si ce ne serait pas nécessaire de mettre plus d’amusement au cours de cette journée pour qu’elle soit un peu moins conventionnelle et plus « hors cadre » avec plus de « FUN » (= amusement en anglais).

Pris dans mes pensées, je vis de justesse que la voiture devant moi pilait nette. Je manquais de l’emboutir en freinant de tout mon poids sur la pédale de frein.

Le véhicule s’immobilisa à quelques centimètres de la voiture en face de moi.

Stressé et énervé par l’événement, j’avais les yeux braqués sur sa plaque d’immatriculation où était écrit en lettre rouge sur fond blanc « FUN ».

J’avais ma réponse.

Un panneau sur lequel il est écrit "Stop talking"

Les événements redondants

C’est également un type de signes de la vie facilement repérables pour qui sait les observer, les comprendre et les interpréter.

Ils se décomposent sous deux formes :

Il peut s’agir d’événements positifs qui s’enchaînent les uns après les autres.

Ces événements auront tendance à vous mettre en confiance et même à augmenter votre confiance en vous.

C’est par exemple le fait de réussir les premiers examens de votre session.

Rien que le fait de réussir les premiers sont des événements positifs encourageants qui vous poussent à répéter cette réussite pour les suivants.

Votre motivation n’en sera que décuplée et vous souhaiterez reproduire à nouveau le plus vite possible cet événement positif.

En terme de coaching, on appelle cela créer un momentum qui vous pousse à garder le même état d’esprit et la même énergie pour continuer, avancer, grandir et réussir dans ce que vous faites présentement.

En second lieu, il s’agit d’événements négatifs qui ont tendance à se répéter de manière plus ou moins insistantes et qui ont comme but très clair de vous envoyer un message.

La plupart du temps, ce message est quelque chose qu’il faut éviter ou peut vouloir dire qu’il y a du danger.

Ce type d’événement aura tendance à saper votre confiance en vous, vous bloquer et même vous figer sur place.

Il s’agit d’événements clairement là pour vous prévenir de ne pas persévérer dans cette voie.

Il s’agit en l’occurrence d’identifier les limites à ne pas dépasser.

Exemple concret sur les signes de la vie:

Il y a quelques temps de cela, mon ordinateur commençait a fortement ralentir et je ne comprenais pas pourquoi.

Je continuais à travailler comme je l’ai toujours fait.

Au plus je voulais avancer, au plus il semblait vouloir me ralentir.

Excédé par le comportement de ma machine, je décidais de sauver tous mes fichiers et de reformater mon outil de travail pour le remettre en mode par défaut de sortie d’usine.

Il est vrai que j’utilisais de vieux programmes et qu’il était peut-être temps pour moi d’en changer.

Je ne voulais jamais le faire en me disant que tant que les anciens fonctionnaient je pouvais continuer comme cela.

Je parviens à réaliser le formatage et à utiliser à nouveau mon ordinateur.

J’ai installé au passage quelques nouveaux programmes pour améliorer les performances de mon travail.

Il ne m’a pas fallu une semaine pour que l’ordinateur commence à nouveau à ralentir et à complètement se planter et s’arrêter.

Je décidais à nouveau de rechercher les causes mais je n’en trouvais pas.

J’ai passé près de deux jours à essayer de récupérer un bon fonctionnement de mon ordinateur.

Finalement, à court de solution, je décidais de me rendre chez le réparateur et j’envisageais même d’en acheter un nouveau.

Le constat était sans appel : mon disque dur était grillé et il était impératif de le changer.

C’est là que je pris le message avec toute son importance :

J’étais exactement occupé de travailler sur des changements importants de ma plate-forme que je ne voulais pas réaliser.

Je ne comprenais pas que le plus gros problème à mon non-avancement était tout simplement ma résistance au changement.

J’acceptais instantanément que l’on change le disque dur de mon ordinateur par un nouveau et je rentrais chez moi en comprenant qu’il fallait désormais que je change durablement mon système de pensée si je voulais des résultats différents.

Voilà le genre de message que vous pourriez recevoir via des événements redondants.

Les signes de la vie

Des hasards pas si hasardeux

Il existe des moments, des événements qui vous paraissent être des coïncidences et qui finalement n’en sont pas vraiment.

Rappelez-vous la loi de l’entropie, on pourrait la résumer ainsi :

 » Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. »

Si dans votre vie, vous découvrez des coïncidences « bizarres » c’est forcément qu’il y a un signe à prendre en compte.

Exemple concret sur les signes de la vie:

Il y a de cela quelques années, j’ai fait un choix d’études qui m’amenait vers un travail très spécifique en tant que sociologue.

Je me suis spécialisé là-dedans et j’ai même développé ma propre entreprise spécialisée en recherche et intervention sociale.

J’ai toujours mis un point d’honneur à ne pas vouloir faire ce que l’on attendait de moi.

Je veux dire par-là que très tôt, des personnes de mon entourage ont identifié chez moi des facultés à savoir parler aux autres, communiquer, être à l’aise en public et expliquer les choses de manière simple.

Toute une série de faculté qu’il est nécessaire d’avoir pour être un bon enseignant.

Dans le développement de mon entreprise, je me suis rendu compte qu’apprendre de nouvelles choses était un véritable plaisir pour moi et les transmettre aux autres encore davantage.

J’ai lancé des formations en entreprise et dans des organisations.

J’ai réalisé des coachings avec des groupes et divers individus.

Je suis allé jusqu’à développer une plate-forme de développement personnel en ligne proposant des formations par Internet.

Il ne m’est jamais venu à l’idée qu’en fait toutes ces étapes me rapprochaient sans cesse de ce que j’avais évité dès le départ.

Je ne voulais pas être professeur.

Et pourtant, ce que l’on pourrait appeler le hasard de la vie, de nombreuses coïncidences ont fait que je m’en suis rapproché jour après jour.

Je commence même dans quelques semaines une formation qui me confirmera le statut de professeur pour enseigner dans l’enseignement supérieur et les hautes écoles.

Hasard ou hasard ?

J’ai pris des exemples personnels et pourtant les exemples ne manquent pas :

Je ne pense pas que je vous ai parlé de Marie qui recherchait constamment l’homme idéal dans sa vie.

Elle avait des critères très précis et savait ce qu’elle voulait, pourtant elle ne trouvait pas.

Lorsque je lui expliquais la loi de l’entropie, cela la réconforta dans l’idée qu’elle pourrait trouver mais n’imagina pas une seconde que cela se produirait de cette manière.

Il y avait bien cet homme qu’elle connaissait depuis de nombreuses années, il était toujours présent pour elle quand elle en avait besoin.

Ils se connaissaient depuis au moins 20 ans, pourtant ils ne s’intéressaient pas l’un à l’autre plus que cela.

Et pourtant, en y regardant de plus près, cette personne était toujours là pour elle, elle était présente dans les bons comme les moins bons moments, elle s’occupait d’elle, elle partageait de bons moments avec lui.

Lui, c’est ce voisin de palier avec lequel elle s’est bien entendu dès son premier emménagement.

Lorsqu’elle a déménagé suite à un divorce, ils n’ont pourtant jamais vraiment coupé le lien.

Ils sont restés très proches.

Elle cherchait l’homme idéal alors qu’en fait il était déjà présent dans sa vie.

Marie m’annonça peu de temps après qu’elle s’était marié avec son ami alors devenu son mari.

Que retenir sur les signes de la vie ?

Les signes existent et ils sont présents tout autour de vous, il ne dépend que de vous de les voir, les comprendre, les interpréter pour grandir et réussir.

Il ne s’agit pas de se focaliser sur tous les signes du quotidien car, soyons clair, vous deviendriez complètement fou.

Apprenez surtout à lâcher-prise, à vivre votre vie dans l’instant présent.

Faites-vous confiance, fiez vous à votre intuition et vous verrez que les signes se présenteront à vous comme autant de messages clairs et distincts.

Gardez surtout à l’esprit que la notion de hasard ou même de coïncidences n’en est pas vraiment une.

Comme j’aime le dire souvent en sociologie :

« Des gens qui cherchent on en trouve, mais des gens qui trouvent on en cherche. »

Si vous avez lu cet article jusqu’ici, je peux vous assurer que dans la journée qui va suivre vous recevrez des signes clairs et évidents !

Saurez-vous les voir ? Les interpréter ?

J’attends vos retours d’expériences et vos commentaires avec la plus grande impatience.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!