COMMENT DÉVELOPPER LE JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS ?

Comment développer le jeu intérieur du succès ?

Cet article est la suite d’un précédant intitulé « Comment accéder à l’abondance?« 

Comme vous le savez certainement, j’ai ouvert une première entreprise appelée CORESCO après un accident de la route en vélo.

Une volonté personnelle de rassembler en une entreprise à la fois mes passions, mes centres d’intérêts, mes compétences et mon travail.

CORESCO a très vite rencontrée le succès avec les programmes de défi.

J’ai mené des équipes à traverser la Manche en kayak, le lac Léman à la nage, la France en vélo, etc.

RENCONTRER LE JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS

Au début, je ne comprenais pas pourquoi et comment certains programmes de défi mis en place pouvaient être une vraie réussite tandis que d’autres étaient remplies de rebondissements perturbants ou voire même de cuisants échecs.

C’est donc dans ce sens que je me suis attardé à la compréhension d’un modèle de réussite et au pourquoi certains ont accès au jeu intérieur du succès et d’autres pas.

En effet, en partant avec un même défi sportif et des conditions analogues d’entraînement, les résultats sont parfois très différents lors de la réalisation finale de l’épreuve.

J’ai alors développé un modèle que j’ai appelé l' »Esprit de Corps® » pour comprendre pourquoi certains parvenaient à réussir et d’autres pas.

Des outils identiques pour des résultats différents

D’ailleurs, j’ai remarqué qu’en enseignant exactement les mêmes outils aux personnes, certains s’épanouissaient et les utilisaient pour grandir et réussir.

A l’inverse, d’autres ne semblaient pas vraiment recevoir ces outils; il ne se passait donc rien – ni succès ni échec – juste des figurants qui ne semblaient pas comprendre ce que l’on attend d’eux.

Au lieu de cela, ces mêmes personnes étaient toujours coincées au même endroit et ne parvenaient pas à changer les choses durablement.

UNE HISTOIRE SUR LE JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS

Je prendrais comme exemple ce qu’il s’est passé les nombreuses fois durant lesquelles j’ai réalisé le défi menant des entrepreneurs à traverser la Manche en kayak.

Une première année, j’ai eu un groupe d’entrepreneurs tous solidaire qui s’était « mis en tête » la réalisation de ce défi le plus rapidement possible.

Ils se sont donnés 5 mois de préparation et se sont entraînés toutes les semaines en équipe.

Durant les pauses, ils discutaient de comment les choses allaient se passer et ce qu’il fallait prévoir comme obstacle à surmonter.

Ils ont constamment anticipé l’avenir en se questionnant sur comment faire en sorte que tout se passe au mieux.

Une deuxième année, j’ai eu un autre groupe d’entrepreneurs presque similaire ayant la même volonté de réaliser le défi de la traversée de la Manche en kayak sauf que…

Tout fut mis en place de la même manière que l’année précédente pour qu’il puisse se préparer au mieux à la réussite de leur défi.

Un homme en train d'accéder au jeu intérieur du succès

Pourtant, les choses ne se sont pas du tout passé de la même manière.

C’est à ce moment là que j’ai remarqué que vous pouvez donner les meilleurs outils du monde à des personnes différentes et obtenir des résultats tout à fait différents. Certains en feront quelque chose de totalement exclusif et magnifique tandis que d’autres n’en feront rien du tout et complexifieront même de plus en plus les choses.

Je me suis rendu compte que le problème était qu’en dépit des meilleurs outils, il existait une fuite minuscule dans cette boîte à outils qui engendrait de gros problèmes.

Cela m’a alors amené à dire qu’il existe une autre raison à la réussite et au succès : ce que j’ai appelé « le jeu intérieur du succès« .

COMPRENDRE LE JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS

C’est à partir du moment où l’on s’est attardé à la compréhension du jeu intérieur du succès que les choses ont commencé à évoluer très positivement et très fortement.

Cependant, et j’insiste là-dessus comme je l’ai déjà fait précédemment, ne croyez pas un seul mot de ce que je vous dis.

Ce n’est pas mon expérience ou au minimum mon analyse qui doit vous faire penser que j’ai LA solution miracle pour appréhender le jeu intérieur du succès.

Néanmoins, je peux vous garantir que parler de l’utilisation de mes outils et des résultats que j’apporte aux autres m’a permis de récolter de forts soupçons de ce qui fonctionne pour accéder à la réussite.

Comprendre le jeu intérieur du succès c’est accéder à la réussite.

« La manière dont vous faites une chose est la manière dont vous faites toutes les choses. »

J’ai acquis un haut degré de certitude sur le fait que ce qui fonctionne dans le monde des entreprises et des affaires est exactement ce qui fonctionne dans toutes les autres facettes de votre vie.

Toutes les solutions sont à l’intérieur de vous.

J’ai rencontré très peu – pour ne pas dire aucun – d’entrepreneurs à succès connaissant la réussite à long terme qui n’est eu initialement une force extraordinaire en eux.

Est-ce que vous me suivez ?

Je vous parle de ces gens qui, tout autour de vous, sont des témoins constant du succès de la réussite.

Cela ne leur est pas venu par un simple claquement de doigts mais bien par le fait qu’ils ont su mettre leurs objectifs dans le bon ordre.

Le premier objectif du jeu intérieur du succès est de travailler d’abord sur vous.

C’est ainsi que vous comprendrez l’importance de l’affirmation suivante :

« Mon monde intérieur crée mon monde extérieur. »

Vous aurez toute l’opportunité de connaître des émotions très fortes de réussite et de soulagement dans les plaisirs du monde extérieur mais vous ne trouverez pas le vrai bonheur ; ce que l’on peut appeler « la paix intérieure » ou « le vrai pouvoir » dans le monde extérieur.

Tout ceci est le produit unique et exclusif de votre monde intérieur.

En procédant de la sorte, vous atteindrez ensuite les résultats – ce que l’on appelle également les fruits – qui se situent à l’extérieur.

APPRENDRE LA MAÎTRISE DE VOTRE PETITE VOIX MENTALE POUR ACCÉDER AU JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS

Je me permets de prendre un peu de temps pour vous parler du vrai secret pour accéder au bonheur, au succès et la réussite.

C’est aussi quelque chose dont je parle dans ma formation en ligne : « Ne croyez pas un mot de ce que vous pensez. »

Êtes-vous vraiment intéressés pour apprendre le secret du bonheur, du succès et de la réussite ?

J’espère pour vous que vous avez répondu oui à cette question sans quoi, je vous demanderais d’arrêter la lecture ici.

Il n’y a plus rien d’important pour vous ci-dessous.

Parler à sa petite voix pour accéder au jeu intérieur du succès

Maintenant, je vais être franc avec vous, il vaut mieux ne pas entendre trop souvent ce que j’ai à vous dire.

En effet, si tout le monde était capable de l’entendre chaque jour, je pense que nous serions tous beaucoup mieux et beaucoup plus heureux… et le monde tournerait nettement mieux également.

Voyons comment cela se passe !

Vous savez que j’aime les défis et que par-dessus tout j’aime les relever comme je vous l’ai expliquer avec la traversée de la Manche en kayak.

Maintenant, je vais vous présenter un défi.

Dans une minute, j’aimerais que vous commenciez à écrire un discours personnel de trois minutes. (Tic-tac, tic-tac )

De plus, je voudrais que vous vous imaginiez en train de faire la présentation devant une salle d’une centaine de personnes.

Le sujet précis portera sur l’importance de l’honnêteté et sur votre honnêteté dans la vie.

Okay ?

Non, non ne faites pas cet exercice !

Cet exercice avait pour but de comprendre ce qui se passe dans votre cerveau droit alors que je vous donne des instructions.

Comment a réagi votre petite voix mentale intérieure quand vous lisiez ces quelques lignes ?

Soyez honnête : votre esprit s’est-il plaint, interrogé, inquiété alors que vous étiez occupé de lire ?

Qu’est-ce que celui-ci vous dit ?

Peut-être que votre conversation avec votre petite voix mentale ressemblait à ceci :

  • « Comment puis-je faire cela à 100 % en étant tout le temps honnête ? »
  • « Il est impossible que je me lève devant tous ces gens. »
  • « Les autres personnes ne savent pas d’où je viens, ils ne connaissent pas mon passé. »
  • « Les gens penseront que je suis stupide. »
  • « Les gens penseront que je ne sais pas de quoi je parle. »
  • « Je ne suis pas bon pour écrire des discours ni même les présenter oralement. »
  • « Comment éviter de me répéter ? »
  • « Que vont penser les gens de moi ? »
  • « Comment je fais pour sortir de la salle ? »
  • « Il raconte n’importe quoi… nous faire faire un exercice de speech dans un livre »

Bien entendu, si vous êtes une personne qui aimez les discours, imaginez un instant que je vous demande de passer toute votre prochaine soirée dans les montagnes, seul, dans un refuge avec pour seule compagnie la neige autour de vous.

Quelles questions vous viennent directement à l’esprit ?

Pensez-vous que vous pourriez avoir des idées sur ce sujet ?

Avez-vous trouvé que l’échange avec votre petite voix mentale n’avait absolument rien à voir avec le grand discours que je vous demandais de préparer ou bien a même été plutôt négatif ?

Cela vous a-t-il embêté pour passer à l’action ?

Avez-vous pensé que cela était une idée géniale et vous vous êtes même dit « Je peux le faire, ça va être génial. » ?

Avez-vous eu d’autres questionnements, des confusions, des frustrations ?

Imaginez un instant que je vous demandai de passer le restant de la journée dans la neige avec un ours à la place ?

Ce que je recherche exactement c’est la quantité d’échanges que vous pouvez avoir avec votre petite voix lorsque certaines choses se présentent à vous d’une manière bien précise.

Qui est cette entité que vous écoutez dans votre tête et appelez votre petite voix ?

Vous l’entendez n’est-ce pas ?

Elle est effectivement en vous !

Mais s’il s’agit effectivement de vous, alors qui est la personne qui écoute ?

Je suppose que c’est également vous !

Donc, vous avez la liberté d’être celui qui parle et celui qui écoute ?!

Oui oui !

Bien entendu.

Le faux soi et le vrai soi.

Accéder à son vrai soi pour accéder au jeu intérieur du succès

Qui sont les deux vous ?

Revenons un moment en arrière et parlons de cela.

Il existe le vrai soi ou ce que l’on appelle également le soi supérieur.

Le vrai soi est en opposition complète avec ce que l’on appellera le faux soi.

En d’autres termes, votre faux soi a été créé par un conditionnement sociologique que nous appellerons pour plus de facilité : « l’esprit conditionné ».

Une des choses les plus importantes que l’on peut apprendre dans sa vie est de comprendre son « vrai soi » et surtout de connaître la différence entre son vrai soi et son faux soi.

Le vrai soi

Il est le soi originel, la manière dont vous êtes venu au monde en total authenticité de vous-même.

Le faux soi

Il s’agit essentiellement de la personne que vous avez appris à être et qui s’est développé à travers de nombreux apprentissages comme les études ou bien les influences importantes de votre vie comme vos parents, vos frères et sœurs et même vos collègues de travail.

En effet, rappelez-vous que nous venons tous au monde tel une coquille vide. Mais que se passe-t-il ensuite ?

On apprend le conditionnement et l’on se remplit toujours plus !

Nous arrivons dans ce monde ouvert, spontané, paisible, joyeux et ensuite nous commençons un apprentissage assez rude en comprenant les processus de comment vivre et survivre dans ce monde de différentes manières.

UN APPRENTISSAGE PERSONNEL QUI CONDITIONNE LE JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS

La plupart des choses que nous apprenons dans notre vie est basée sur notre expérience personnelle.

Pensez aux moments où vous n’étiez qu’un bébé.

Vous venez de naître il y a quelques heures, on vous pose dans un berceau et vous apprenez votre première sensation de faim en se sentant un peu mal à l’aise.

La vérité, c’est qu’en étant bébé, nous ne savons pas trop quoi faire.

Nous en sommes uniquement au stade du « Areu, araa, gaga ».

Il ne se passe pas grand-chose dans notre vie mise à part le fait que nous avons faim.

Nous allons bien et pourtant la faim est bien présente mais rien ne se passe.

En réalité, nous avons de plus en plus faim et nous nous sentons de plus en plus mal à l’aise alors nous avançons malgré nous à l’étape suivante.

On commence à gémir et à se plaindre par des pleurs plus insistants.

Pourtant, force est de constater qu’il ne se passe pas grand-chose de plus.

Nous continuons le processus et nous nous rendons à des mesures désespérées et commençons à crier!

On laisse sortir toute notre colère parce que nous avons faim.

Ce qui se passe alors est souvent très précis :

Maman et papa entrent en courant, ils viennent nous chercher dans notre berceau et nous donnent de la nourriture et tout l’amour nécessaire.

Que faisons-nous ensuite ?

Oui, que faisons-nous ensuite en tant que bébé ?

On sort notre stylo ou un autre papier dans notre esprit et nous écrivons ceci dans notre manuel d’exploitation de la vie :

« Plus je pleure quand je veux de l’attention, au plus mes parents arrivent vite et me donnent à manger et de l’amour. »

Vous êtes d’accord ou d’accord ?

Nous l’écrivons avec un haut degré de certitude dans notre petit cerveau mental.

On l’écrit car on veut y faire référence à l’avenir.

Maintenant, connaissez-vous des personnes qui utilisent encore cette même stratégie 30 ou 40 ans plus tard, même s’il mesure 1,60 m ou même 2 mètres ?

Bien sûr que non, chacun a appris à s’adapter.

Maintenant, pour revenir à ce manuel d’exploitation de votre cerveau, il devient notre plan directeur.

C’est notre plan pour savoir comment agir et penser, se comporter et passer à l’action.

Bref, c’est notre mode d’emploi pour survivre dans ce monde.

Cette façon d’être que nous avons appris à développer, à créer et à se rappeler notre faux soi.

Notre personnalité, notre faux soi ou encore ce que l’on pourrait appeler notre ego est simplement une idée.

Il s’agit uniquement et simplement d’une idée que vous avez inventé quand vous étiez enfant et qui a défini votre manière d’être, d’agir et de penser afin d’obtenir ce dont vous aviez besoin.

C’est la base de tout !

Est-ce que cela fait sens pour vous ?

Un enfant occupé de définir son jeu intérieur

COMMENT REMODELER LE CONDITIONNEMENT DE L’ENFANCE POUR ACCÉDER AU JEU INTÉRIEUR DU SUCCÈS

C’est certainement la question que vous vous posez maintenant : comment remodeler le conditionnement de notre enfance pour avoir les meilleurs résultats ?

Il y a tout d’abord une première chose très importante dont nous devons nous souvenir :

Notre personnalité est basée sur notre besoin de survie.

Elle a tout simplement été créé et mise en place pour que vous puissiez survivre dans ce monde.

Cela n’a pas (nécessairement) été créé pour que vous puissiez prospérer dans le monde pour atteindre le succès et la réussite.

Elle a juste été mise en place pour survivre.

La deuxième chose c’est que notre façon d’être et de penser est basée sur des conclusions et des hypothèses datant généralement de l’enfance.

Comme de nombreuses recherches scientifiques l’ont déjà démontré, nous devons 90% de la construction de notre personnalité avant l’âge de 10 ans.

Ainsi, il faut donc remonter à cette époque pour comprendre notre vrai soi.

En tant qu’enfant, nous avons fait des hypothèses basées sur ce que nous avons appris.

En effet, en plus de ce que nous avons appris par nous-mêmes, nous avons eu un conditionnement important.

De qui ?

Tout d’abord de nos parents.

Qui d’autre ?

Les enseignants, les médias, les chefs religieux, la famille, les amis, la télévision, l’école, etc.

La chose la plus importante à reconnaître et à savoir est que toute une partie de notre personnalité ainsi que notre manière d’être ont été complètement construit.

Tout cela se trouve dans notre « manuel d’exploitation » et il s’agit du faux soi.

Comme je vous le disais plus haut, il ne s’agit que d’une idée, d’une programmation qui n’est pas le vrai vous.

Il ne s’agit que d’un enregistrement des informations que vous avez appris, parfois volontairement et parfois à votre insu.

D’accord ou d’accord ?

Encore une démonstration importante pour tous ceux qui croient ne pas être influencé d’une quelconque manière.

Vous devez comprendre que vous n’êtes pas l’enregistrement. Vous n’êtes pas ce qui est enregistré dans le disque dur, vous êtes le disque dur, vous êtes celui qui enregistre tout.

En d’autres mots, vous n’êtes pas le programme, vous êtes l’ordinateur qui joue le programme.

Vous n’êtes pas le contenu du verre mais vous êtes le contenant, c’est-à-dire le verre.

Est-ce que cela est clair ?

Alors écoutez très attentivement :

Vous n’êtes pas votre esprit, votre esprit est conditionné depuis votre tendre enfance.

Votre esprit fait bien entendu partie de vous et pourtant vous êtes beaucoup plus grand que cet esprit.

Pour dire cela en d’autres termes, vous êtes exactement ce qui vous tient à cœur et la clé de votre liberté est de pouvoir déconstruire votre identité pour identifier ce qui provient de votre esprit conditionné et de votre personnalité conditionné pour ainsi être capable de séparer le vrai soi du faux soi.

À quoi sert-il de faire cela ?

Vous poser certainement la question de savoir pourquoi c’est si important.

C’est votre capacité de faire des choix.

Les vrais choix.

Vous aurez alors la capacité d’observer vos propres pensées et, indépendamment de celles-ci, de choisir si vous voulez les écouter et agir en fonction de ces dernières ou pas.

Spécialement lorsque ces pensées ne vous soutiennent pas.

Est-ce que vous comprenez maintenant le sens de créer le jeu intérieur du succès?

La plupart des gens ne le savent pas, ils font la grosse erreur de leur vie en pensant qu’ils sont exactement leur conditionnement.

C’est totalement faux !

Ils vivent une vie en mode automatique et sont constamment dirigés par le faux soi.

Ils n’ont absolument aucun leadership sur leur vie.

Fondamentalement, nous pensons que cette façon d’être est naturelle, mais je suis ici présent pour vous le dire aujourd’hui : ce n’est pas naturel !

Il s’agit uniquement d’une programmation qui ne vous appartient pas et que vous choisissez de reproduire sans cesse.

C’est absolument normal par rapport à une grande majorité des gens sur la planète qui fonctionne de cette manière mais, ce n’est pas du tout naturel !

Dans un prochain article, je vous raconterai une petite histoire… celle d’un roi que tout le monde aime.

Laisser un commentaire