COMMENT SE FORME VOTRE PLAN FINANCIER INTÉRIEUR?

Cet article fait suite à un premier dans lequel je vous parlais de la manière dont chaque personne a un « plan financier intérieur » lui permettant d’accéder ou non à la réussite financière et donc à l’abondance et la richesse.

En effet, chaque personne a dans son subconscient intégré ou non les mécanismes de la réussite financière.

J’ai expliqué également que de nombreuses personnes, comme c’était le cas pour Isabelle, explosent littéralement leur réussite financière en cours de route et ne sont pas à même de saisir toutes les opportunités de création de richesse et d’abondance.

N’accède pas à la richesse qui veut

Il faut donc comprendre que votre richesse ne peut s’augmenter que dans la mesure où vous faites spécifiquement ce qu’il faut pour cela.

Chacun a donc un plan personnel qui lui permet d’accéder à la richesse d’une manière spécifique.

La loi de manifestation

Je vous expliquais notamment l’acronyme P–S–A–R qui signifie que vos pensées conduisent directement à des sentiments et émotions qui mènent exactement à des actions induisant elle-même des résultats.

En toute compréhension de la loi de manifestation, on peut dès lors conclure que le manque d’argent n’est pas du tout un problème en soi mais bien le résultat d’une pensée que l’on a en soi et qui nous pousse à agir de manière tout à fait automatique.

En bref, on peut dire que l’argent n’est pas le problème mais plutôt la conséquence de mauvaises pensées induisant de mauvais sentiments qui poussent à réaliser des actions qui n’apportent pas des résultats favorables à la réussite financière.

Comprendre la source : les pensées

En conséquent, il ne faut donc pas agir ni sur les actions ni sur les résultats ni même sur les sentiments mais bien sur les pensées que nous avons au quotidien par rapport à la liberté financière.

Il est dès lors primordial de déterminer et de comprendre comment les pensées du subconscient ont une incidence directe sur notre argent personnel et sur la réussite de notre « plan financier intérieur« .

Une jeune fille en pleine réflexion

Comment votre « plan financier intérieur » est-il formé ?

Je pourrais ici vous expliquer tous les mécanismes psychologiques qui régissent à la fois le conscient, l’inconscient et le subconscient pour vous expliquer scientifiquement votre blocage face à votre réussite financière.

En vérité, c’est beaucoup plus simple que cela et un grand nombre de personnes ignore que de simples changements dans leur subconscient entraîneraient des répercussions énormes sur leur plan financier intérieur.

Un programme prédéfini de votre mental

En effet, votre plan financier intérieur est tout simplement à considérer comme étant un programme implanté en vous, définissant une manière d’être en relation avec l’argent.

De cette manière, vos pensées, vos sentiments et vos actions auront une incidence spécifique sur l’argent que vous pouvez obtenir dans votre vie.

Une relation avec le monde invisible

On remarquera au passage que les changements à réaliser pour avoir de beaux fruits à l’extérieur – tout comme l’image de l’arbre de la vie – doivent être importants dans les racines, ce qui correspond au monde invisible.

Comprendre la formation de votre plan financier intérieur

De nouveau – et j’insiste – la réponse est excessivement simple.

Votre plan financier intérieur consiste uniquement en une programmation mentale que vous avez eu dans votre passé et plus principalement lorque vous étiez enfant.

Identifier les sources de conditionnement

C’est ainsi qu’il est important de se remémorer des événements passés qui ont eu une très forte incidence sur vous.

Il peut s’agir des parents, des frères, sœurs, amis, de figures d’autorité comme des enseignants, des chefs religieux voire même les médias ou la culture dans laquelle vous avez grandi pour ne citer que les plus courants.

Prenons un exemple très simple :

« Inutile d’aller chercher bien loin, je vais prendre mon simple exemple ;

Je suis issu d’une famille dans laquelle mes parents ont tous les deux travaillés.

Ma mère était professeure dans l’enseignement catholique en Belgique et mon père était médecin dans un centre hospitalier régional également à connotation catholique.

J’ai moi-même été durant toute mon enfance et jusqu’à l’université dans un enseignement de mouvance plutôt catholique.

J’ai également participé à la messe du dimanche jusqu’à mon adolescence où j’ai voulu m’émanciper de ce que je considérais plus un carcan familial.

Ma relation à l’argent fut très simple et orientée sur les besoins que j’avais.

C’est-à-dire que mes parents pourvoyaient à mes besoins tant sur le plan vestimentaire que du logement, de la nourriture et même des études.

Le sujet de l’argent étant plutôt tabou à la maison, mes parents n’en parlaient jamais hormis lorsque les fins de mois étaient plus difficiles.

Ma relation à l’argent était donc minime et résumé de cette manière : une chose rare dont il faut faire extrêmement attention et qui peut surtout apporter de nombreux problèmes.

Ajoutez à cela que l’environnement de croyances « catholiques » dans lequel j’étais me poussait à toujours rester humble et donner même ce que je n’avais pas.

Est-ce que j’ai vraiment besoin de vous expliquer quel est le sentiment que j’ai eu lorsque je touchais mon premier salaire lors de mon premier emploi?

La vérité est que je culpabilisais sur un montant qui me paraissait exorbitant en rapport du travail réalisé. »

Une relation à l’argent pas toujours évidente

Vous comprenez dès lors que la culture, le lieu où vous avez grandi et même les personnes que vous avez côtoyé ont une importance extrême sur votre relation à l’argent et plus spécifiquement les pensées que vous avez développé par rapport à celle-ci.

Comprendre votre plan financier intérieur

Est-ce que cela est bon ou mauvais ?

La question n’est ni bonne ni mauvaise et la réponse n’en sera pas moins ni bonne ni mauvaise, elle représente seulement notre manière d’être et de concevoir notre relation à l’argent .

C’est ainsi que notre plan financier intérieur est réalisé de manière totalement automatique sans que nous en ayons véritablement conscience.

Un modèle de conditionnement inconscient

Pensez-vous que lorsqu’une personne vient au monde elle aura une relation plus spécifique qu’une autre par rapport à l’argent et même la liberté financière ?

Nous savons tous que non !

Comme dans mon propre exemple, chaque enfant apprendra à penser à l’argent en fonction de ce qu’il aura appris et il agira envers celui-ci en fonction de la relation qu’il a développé avec l’argent.

Tous les êtres humains sont pareillement câblés et chacun a donc appris à penser à l’argent et à le gérer de manière différente.

Ce conditionnement que vous avez eu dans votre jeunesse influence votre manière d’être et d’agir par rapport à l’argent tous les jours et cela pour le reste de votre vie.

Quelles sont les trois méthodes spécifiques de conditionnement de votre subconscient ?

  1. La programmation verbale : il s’agit de tout ce que vous avez entendu lorsque vous étiez jeune et la manière dont vous l’avez intégré.
  2. La modélisation : il s’agit de tout ce que vous avez vu lorsque vous étiez jeune et la manière dont cela s’est implanté dans votre subconscient.
  3. Des incidents spécifiques : il s’agit à ce niveau des événements que vous avez vécu dans votre vie et plus spécifiquement lorsque vous étiez en bas âge jusqu’à l’adolescence.

Ces trois modes de programmation sont identiques pour tous les êtres humains et aboutissent sur un conditionnement du plan financier intérieur spécifique à chacun.

La programmation verbale

Lorsqu’on en vient à parler de la programmation verbale, il s’agit exactement de comprendre ce que vous avez entendu en relation avec l’argent, la richesse ou les personnes riches lorsque vous étiez enfant ?

Quel genre de phrase ou même de pensée avez-vous entendu à cette période ?

Peut-être avez-vous entendu des phrases comme les suivantes :

  • Il y aura toujours des riches et toujours des pauvres.
  • L’argent, ce n’est pas pour nous, c’est pour les riches.
  • Nous ne pouvons pas nous permettre cela.
  • L’argent parle toujours de lui-même.
  • L’argent ne fait pas le bonheur.
  • Il nous manquera toujours quelque chose : c’est l’argent.
  • Il est impossible d’être bon en tout et certainement pas d’être riche et intelligent en même temps.
  • L’argent ne pousse pas sur les arbres.
  • Il faut travailler dur pour réussir et gagner de l’argent.
  • L’argent est à la base de tous les problèmes.
  • Être riche ce n’est pas pour des gens comme nous.
  • Tu as vu les moines, on ne peut pas être riche et spirituel en même temps.
  • Suis-je fait pour avoir de l’argent ?
  • L’argent transforme les gens et elle les rend mauvais.
  • Être riche c’est perdre tous ses amis.
  • Les riches n’ont pas de problème de fin de mois.
  • Être riche, c’est savoir excessivement bien gérer son argent.
  • Avoir beaucoup d’argent, cela induit beaucoup de responsabilités.
  • Il faut faire de longues études pour avoir beaucoup d’argent.
  • Avoir beaucoup d’argent c’est forcément louche.

Il vous est certainement déjà arrivé d’entendre des déclarations comme celles-ci et peut-être même d’autres encore.

Lorsque vous êtes jeune, ces déclarations s’implantent dans votre subconscient et dirigent tout au long de votre vie votre relation à l’argent tout en définissant votre plan financier intérieur.

Lors d’un séminaire dans lequel j’étais présent en tant que coach à Bruxelles, je rencontrais un participant qui m’expliquait son problème par rapport à l’argent :

Le cas de Frédéric et son rapport à l’argent

« Il était entrepreneur dans le bâtiment et avait une entreprise florissante avec de nombreux ouvriers.

Il m’expliquait qu’il réalisait plus d’un million d’euros pas an, ce qui est excessivement bien pour ce type d’entreprise car les chantiers se succédaient les uns après les autres et autant la qualité que la rapidité étaient toujours au rendez-vous.

Étant très bien recommandé par ses clients, il augmentait chaque année son chiffre d’affaires, pourtant, il rencontrait un véritable problème.

En effet, il n’avait aucun problème pour gagner de l’argent mais son défi personnel était véritablement de le garder.

En effet, après déjà plus de 12 ans de carrière dans la construction, il clôturait toujours ses fins d’années en étant en équilibre instable et en ayant aucune plus value à mettre de côté.

Il m’expliquait que d’une manière ou d’une autre il parvenait toujours à dépenser son argent, à le prêter à des amis voire même des connaissances ou parfois même en le perdant en faisant de mauvais investissement en immobilier.

Sans identifier exactement toutes ses pertes, il m’expliquait que sa vie était en équilibre mais qu’il ne parvenait jamais à dégager les montants suffisants pour se sentir à l ‘aise et anticiper l’avenir plus harmonieusement.

Lors de cet événement, il partagea à avec d’autres personnes une phrase que son père lui disait toujours :

« Les riches en veulent toujours plus et ils profitent des pauvres. Il faut toujours trouver l’équilibre. Si tu te sers trop, l’argent te rendra mauvais. »

Il ne faut pas être un spécialiste ou même docteur en psychologie pour comprendre ce qui se passait dans le subconscient de Frédéric.

Ce n’était donc pas étonnant qu’il n’arrive pas à générer plus d’argent personnel sur ses comptes et qu’il soit constamment en équilibre car avoir davantage a été conditionné verbalement chez lui comme être riche et donc être une mauvaise personne.

De ce fait, son esprit fait la liaison entre riches, gourmands et mauvais.

Comme Frédéric ne veut pas être une personne mauvaise, inconsciemment, il ne peut absolument pas être riche. »

La force des émotions

De plus, Frédéric est en très bon terme avec son père qui vient souvent l’aider sur de nombreux chantiers par son expertise et ses conseils avisés.

Frédéric ne veut en aucun cas être désapprouvé par son père qu’il estime hautement et dont il est fier d’être le fils qui permet de faire tourner et grandir l’entreprise familiale.

De cette manière, Frédéric est convaincu que s’il devient riche, son père n’approuverait pas et que cela impactera leur relation et peut-être même la santé de l’entreprise.

Par conséquent, la seule et unique chose qui lui restait à faire était de se débarrasser de tout l’argent superflu qu’il gagnait. »

Un cerveau réalisant un choix
Cela illustre parfaitement le lien qui existe entre les choix rationnels et les choix émotionnels :

En effet, on pourrait penser de manière très facile que chaque individu ayant le choix d’être riche ou d’être désapprouvé ferait le choix de s’enrichir.

C’est malheureusement totalement faux !

L’esprit humain ne fonctionne tout simplement pas de cette manière.

Entre un choix logique et émotionnel, l’émotion l’emportera pratiquement tout le temps.

Si l’on en revient à notre histoire, il n’aura pas fallu moins de 15 minutes à Frédéric en utilisant plusieurs processus extrêmement efficace pour recâbler son « plan financier intérieur ».

En l’espace de cinq ans, il est passé d’une entreprise en équilibre à une entreprise capable de générer plus de 200 000 € de cash annuel.

La modélisation

La deuxième façon dont les individus sont conditionnés dans leur subconscient s’appelle la modélisation.

  • En cela, vous pouvez vous remémorer à quoi ressemblent vos parents ou votre tuteur dans le domaine de l’argent ?
  • Vous avez aussi l’opportunité d’observer comment ces personnes gèrent leur argent : le faisaient-t-elles correctement ou le géraient-elles mal ?
  • Est-ce que vos personnes de référence par rapport à l’argent étaient plutôt des dépensiers ou des épargnants ; est-ce qu’elles étaient des personnes qui investissaient leur argent ou le gardaient-elles précieusement dans un coffre pour ne pas le dépenser ?
  • Vous êtes également en droit de vous poser la question de savoir si l’argent est venu facilement dans votre famille ou est-ce qu’il s’agissait d’une lutte constante pour en avoir un minimum ?
  • Enfin, vous pouvez également vous demander si l’argent est une source de joie au sein de votre famille ou plutôt une cause répétitive de dispute ?

L’observation de comportement avec une incidence très importante

Vous êtes bien entendu en droit de vous demander pourquoi est-ce que ces comportements sont si importants ?

Peut-être même avez-vous entendu cette expression qui dit : « ce que le singe voit, le singe fait ».

Il faut comprendre que les êtres humains ne fonctionnent pas vraiment différemment.

Lorsque nous sommes enfants, nous recopions pratiquement tout ce que nos modèles adultes réalisent en modelant notre comportement sur le leur.

Malgré qu’un grand nombre de personnes détesteraient admettre cette évidence, il faut quand même donner une grande partie de vérité à cette adage qui dit que : « la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre ».

Une expérience personnelle de modélisation :

« Lorsqu’il y a quelques années j’étais encore aux études et plus spécifiquement à l’école sociale de Porto au Portugal, je me souviens avoir fait l’expérience d’une modélisation à grande échelle.

En effet, ce jour là, j’étais en classe avec d’autres étudiants et pour je ne sais plus quelle raison j’en arrive à compter sur mes doigts.

Ce que je faisais de manière totalement automatique était pourtant très loin d’être anodin.

Vous pouvez vous-même faire l’expérience : compter jusqu’à 3 sur vos doigts. (Vous fermerez votre poing au préalable et à chaque fois que vous compterez, vous lèverez un doigt).

Faites-le !

Vous avez très certainement commencer comme moi en levant d’abord le pouce puis l’index et enfin le majeur.

Et bien, croyez-le ou non, les étudiants autour de moi étaient stupéfaits de me voir compter de cette manière.

Alors que je leur demandais pourquoi ils rigolaient, plusieurs me montraient comment ils comptaient.

En comptant jusque trois, ils lèvent d’abord l’index, puis le majeur et enfin l’annulaire en continuant vers l’auriculaire et en terminant par le pouce.

C’est tout simplement de cette manière que je me rendais compte de la modélisation exercée par l’enseignement portugais et sans doute plusieurs générations auparavant. »

La modélisation et le plan financier intérieur

Vous pensez que vous n’avez rien modélisé ? Il y a de grandes chances pour que plus de 90% de votre comportement et de vos actions le soit.

Votre relation à l’argent et donc votre plan financier intérieur l’ont donc été tout autant.

Des incidents spécifiques

La troisième façon dont nous sommes conditionnés provient des incidents spécifiques que l’on rencontre à la fois dans notre jeunesse mais également dans notre vie.

Il faut dès lors se poser la question de savoir ce que vous avez vécu lorsque vous étiez jeune en relation avec l’argent, la richesse, l’abondance et surtout les riches.

Ces expériences sont extrêmement importantes car elles sont autant d’incidents spécifiques qui façonnent vos croyances par rapport à l’argent.

Pour expliquer cela plus clairement, il s’agit véritablement d’illusions par lesquelles vous avez une relation spécifique à l’argent.

L’exemple de cette femme infirmière que j’ai rencontré au séminaire MMI à Amsterdam :

« On nous expliquait qu’une infirmière avait d’excellents revenus mais qu’en fait elle dépensait toujours l’entièreté de son argent.

Lorsque le coach a cherché à savoir plus profondément ce qu’il en était, elle a expliqué qu’à l’âge de 11 ans, elle se souvenait exactement avoir été dans un restaurant chinois avec ses parents et sa sœur.

Sa mère et son père se disputaient amèrement par rapport à une situation financière difficile.

Comme à son habitude, son père faisait de nombreux reproches à sa mère à propos de l’argent en vociférant dans le restaurant et même en allant jusqu’à frapper du poing sur la table.

En tant qu’enfant, elle se souvient parfaitement avoir vu son père devenir complètement rouge de colère et soudainement il est devenu tout bleu et s’est ensuite effondré sur le sol suite à une crise cardiaque.

Étant donné qu’elle avait suivi une formation de sauvetage avec son cours de natation, elle a essayé de réanimer son père mais en vain.

Celui-ci est finalement décédé entre ses bras.

Un impact tragique

Inutile de vous dire que depuis cette époque elle reliait fortement l’argent et sa douleur personnelle.

On ne s’étonne pas qu’à l’âge adulte elle a entamé une formation d’infirmière car elle était constamment dans la volonté de se débarrasser de sa douleur et de vouloir sauver son père.

De la même manière, elle se débarrasse constamment de tout son argent car celui-ci est fortement lié à la douleur de la perte de son père.

Des changements très importants dans son plan financier intérieur

Il ne fait aucun doute que la remise en question suite à ce genre d’événement et à une compréhension approfondie des rouages de son plan financier intérieur l’ont amené à prendre des décisions radicales pour changer son plan financier intérieur.

Cette personne a mis en place un programme très strict et simple pour devenir financièrement libre.

Elle a cessé d’être infirmière car elle s’est rendu compte qu’elle n’aimait pas son métier car cela lui renvoyait beaucoup trop l’image de son père et la douleur qui y était associée.

Elle faisait donc ce travail pour une mauvaise raison.

En lieu et place de cela, elle est devenue planificatrice financière pour aider les gens individuellement à comprendre leur programmation passée et à agir sur leur plan financier intérieur pour impacter positivement leur vie en terme de liberté financière. »

À quoi sert votre « plan financier intérieur »?

  • Êtes-vous prêt maintenant pour la question à 1 million d’euros ?
  • Quel est votre budget actuel et votre plan financier intérieur inconscient ?
  • Êtes-vous calibré et prêt pour le succès et la réussite ou bien pour la médiocrité et l’échec financier ?
  • Cela revient à définir si vous êtes programmé pour la lutte ou encore la facilité en ce qui concerne l’argent et plus spécifiquement la liberté financière ?
  • Êtes-vous prêt à travailler dur pour votre argent ou de trouver un juste milieu qui vous permettra de vivre la vie de vos rêves ?
  • Il s’agit encore de définir et de savoir si vous êtes conditionné pour avoir un revenu constant ou pas ?

C’est-à-dire que vous avez à un moment donné un revenu et que, tout à coup, vous ne l’avez plus. Ensuite vous le retrouvez de nouveau et puis vous le reperdez à nouveau.

En cela vous trouverez toutes les raisons possibles de cette fluctuation de vos revenus en trouvant des excuses dans le monde extérieur comme par exemple :

Comprendre le fonctionnement du subconscient

 » J’ai un emploi comme salarié en or mais l’entreprise a subi une concurrence féroce et j’ai perdu mon emploi, puis vous avez commencé votre propre entreprise et les choses ont très bien marché au départ, mais ensuite le marché a changé et vous avez fini par mettre la clé sous le paillasson, l’entreprise suivante que vous avez lancé fonctionnait très bien mais votre partenaire s’en est allé et vous avez fait faillite, etc. etc. etc. « 

La vraie réalité et je vous l’ai déjà dit plusieurs fois : peu importe comment les choses apparaissent à l’extérieur, ce n’est que la conséquence de votre réalité physique intérieure.

Si votre revenu est incohérent ce n’est rien d’autre qu’un programme qui n’est pas correctement préparé et conditionné et c’est totalement votre faute.

Qu’allez-vous faire maintenant ?

Il est très important de comprendre quels objectifs vous allez mettre en place pour votre argent personnel et surtout pour votre réussite ?

Une des manières les plus simples et les plus efficaces est d’examiner vos résultats jusqu’à aujourd’hui.

Comme l’arbre de la vie, regardez les fruits et vous saurez quelles racines ont été plantées :

  • Observer votre compte bancaire.
  • Analyser vos revenus.
  • Inventorier vos connaissances.
  • Regarder votre cohérence.
  • Êtes-vous un dépensier ou un épargnant ?
  • Quelles sont vos succès et réussites dans vos investissements personnels et professionnels ?
  • Quelle est la réussite de votre entreprise ?
  • Observer vos relations personnelles qui impliquent de l’argent.
  • Comment se comporte t’on avec vous et l’argent ?
  • L’argent est-il un combat ?
  • Avez-vous une entreprise ou êtes-vous salarié ?
  • Travaillez-vous dur pour votre argent ?
  • Êtes-vous persévérant ?
  • Êtes-vous quelqu’un d’ambitieux ?
  • Comment définiriez-vous votre réussite ?

Votre plan financier intérieur est comme un thermostat : si la température dans la pièce est de 22° Celcius, les chances sont très élevées pour que le thermostat affiche 22° Celcius !

Il n’y a pas d’inéluctabilité !

Que celui-ci soit positif ou négatif, votre argent personnel et votre plan financier intérieur auront tendance à toujours rester avec vous pour le reste de votre vie à l’exception du fait que vous l’identifiez clairement et que vous le changiez !

Grandir et réussir ne dépend que de vous !

Grandir et réussir ne dépend que de vous

Êtes-vous sincèrement intéressé pour vous reconditionner vers une réussite automatique ?

C’est exactement ce que je vais vous proposer de faire dans la formation « Financièrement Libre à Vie ».

Au cours de ce programme, j’identifierais exactement votre mode de fonctionnement par rapport à l’argent personnel et votre plan financier intérieur en utilisant plusieurs processus extrêmement puissant qui me permettront directement d’influencer et de changer votre plan financier intérieur.

Faites comme moi et suivez un processus qui a déjà fait ses preuves et qui a transformé la vie de milliers de personnes mais qui peut également changer la vôtre.

Vous trouverez de plus amples détails sur le lien ci-dessous :

La formation : « Financièrement Libre à Vie ».

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!